DES MOTS ET DES MAUX 

11 Oct 2010

C’est fou ce que les mots deviennent vides de sens en ce siècle de « modernité ».

Les journalistes de radio et télévision, pendant plusieurs jours, en bons petits soldats obéissants, reprenant les termes du gouvernement nous ont parlé de cette « niche fiscale » abominable dont la suppression est prévue au budget 2011. Je veux parler de cet « avantage » que constitue le fait de faire deux déclarations séparées de célibataires et une commune lorsqu’on vit à deux ou l’inverse en cas de divorce. Non mais, c’est vrai quoi, voilà quelque chose de honteux ! Faire une déclaration séparée quand on ne vit pas ensemble, et commune quand on vit ensemble. Voilà une « niche fiscale » qui méritait, sans aucun doute, d’être supprimée …pour montrer à quel point le gouvernement entend « moraliser » la vie publique !

L’impôt sur la fortune limité, …bagatelle ! Mieux vaudrait le supprimer ! Le bouclier fiscal et les fabuleux chèques remis à Liliane Bettencourt et consorts, …broutilles !

Cela me rappelle irrésistiblement la fable de La Fontaine « Les animaux malades de la peste ». Que le roi lion et les grands courtisans aient fait pis que pendre , qu’importe ! Ils ont toutes les excuses , défendus par leurs pairs Vient le tour de l’âne qui s’accuse :

« J’ai souvenance

Qu’en un pré de moines passant,

La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense

Quelque diable aussi me poussant,

Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.

Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.

A ces mots, l’on cria haro sur le baudet.

Un loup quelque peu clerc prouva par sa harangue

Qu’il fallait dévorer ce maudit animal,

Ce pelé, ce galeux , d’où venait tout le mal »

Rien n’est changé , les pauvres et les classes moyennes sont la cible des puissants qui nous gouvernent. Aussi, méthodiquement, détricotent-ils toutes les mesures sociales prises par des gouvernements « laxistes », au nom de l’intérêt de la France…et du nôtre !.

Mais revenons aux mots. Vous avez tous entendu la publicité de ces « mutuelles » qui font des tarifs selon vos consommations et qui vont même jusqu ‘à vous rembourser si vous n’avez pas eu besoin de leur service. Formidable !… « et flatteurs d’applaudir !» . Sauf que cela n’a plus rien à voir avec une mutuelle véritable où vous cotisez en fonction de vos moyens pour rembourser chacun en fonction de ses besoins. On substitue ainsi dans l’esprit du citoyen le concept de solidarité mutualiste à un concept libéral où chacun recueille le fruit de ce qu’il a investi. Joli tour de passe passe que rien ne vient contredire.

Comme quoi les mots peuvent devenir les pires des maux. Il en est de même de l’officiel et du privé qui, tous les deux se déroulent en grand spectacle devant les caméras. Notre laïcité que le Chanoine de Saint jean du Latran ose invoquer dans ses discours alors qu’il la bafoue totalement lors d’une « visite privée » à Vézelay qui devrait donc relever de l’intime et non du show bizz, en fait grandement les frais. Représentation renouvelée lors d’une « visite officielle » cette fois, au Vatican, que le respect de la loi sur la séparation des Églises et de l’Etat devrait lui interdire en tant que représentant respectueux de la République, laïque constitutionnellement. Il est vrai qu’en même temps ces députés qui votent la restriction des retraites sont allés recevoir aussi, en grande pompe, la bénédiction de Dieu, comme aux plus beaux jours de l’Ordre Moral.

Colette Dutertre -Niort

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

11 + 11 =