MEDINE L’AMI DE LA GAUCHE ŒCUMÉNIQUE ?

20 Sep 2023

ADLPF La Libre Pensée Pour une société éclairée MEDINE L’AMI DE LA GAUCHE ŒCUMÉNIQUE ?

L’actualité a mis sous les projecteurs les errements d’une certaine gauche qui s’obstine à soutenir une religion dont les vertus démocratiques, comme toutes les religions d’ailleurs, sont des plus suspectes. L’équation « damnés de la terre égale musulmans » aveugle ceux qui en sont les tenants, la réalité géopolitique étant bien plus complexe que cette fièvre de bonne conscience.

L’ADLPF n’a pas la mémoire courte et a retrouvé une tribune où le rappeur Médine était déjà en « bonne compagnie ». C’est dire à quel point la gauche déboussolée, avec les derniers événements autour du rappeur et ses propos antisémites sur twitter (X), n’en était pas à sa première tentative de faire ami-ami avec ce que celui-ci représente.

La tribune du journal Libération, « Nous sommes unis », du 15 novembre 2015, Nous sommes unis – Libération (liberation.fr), à la suite de l’attentat islamiste contre le Bataclan, nous indique que les dérives d’une certaine gauche par rapport à la laïcité étaient déjà bien installées. Nous retrouvons côte à côte : Jean Louis Bianco, Nicolas Cadène, Jean-Michel Ducomte (Président de la Ligue de l’Enseignement), Samuel Grzybowski – fondateur de Coexister et l’inénarrable Médine – rappeur et président de l’association « Don’t Panik » et auteur de la chanson « Don’t laïk » sortie en 2015, chanson dont le clip est une ode claire à l’islamisme le plus archaïque… Coïncidence de dates, non ! aveuglement volontaire, à n’en pas douter !

Ce communiqué, pour ne pas froisser, se permet tout au long de son appel de ne pas citer l’origine politico religieuse des acteurs de cette tuerie, reste dans le vague en parlant uniquement de terrorisme et nous fait même la leçon : « Chaque fois que nous tentons hâtivement de désigner des responsables de ce crime dont seuls les auteurs sont coupables, nous tombons dans le piège d’une division programmée et orchestrée ». Division dommageable, nous n’en doutons pas, mais ce sont les religions qui en premier divisent la société et réduisent à néant la citoyenneté.

Nous avons une fois de plus l’expression d’une dérive de la gauche qui a oublié la laïcité pour une tentative folle et inconséquente de transformer celle-ci en un œcuménisme délétère dont la fameuse « laïcité apaisée » chère à Monsieur Baubérot n’est que la forme civile. L’œcuménisme n’est qu’un concept clérical du Vatican, qui ne cherche qu’à se redonner une place dans le bazar religieux mondial, un concept que la République n’a pas à prendre en compte car elle ne s’occupe pas de questions théologiques. Seule la laïcité, ferme sur la séparation, est l’outil idoine pour répandre l’union et asseoir la citoyenneté.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

2 + 1 =