Réflexions sur l’assistance médicale à la procréation

3 Oct 2018

ADLPF La Libre Pensée Pour une société éclairée Réflexions sur l’assistance médicale à la procréation

Le Comité Consultatif National d’Éthique vient de rendre ses avis préparatoires aux lois attendues sur la bioéthique et notamment celui relatif à la procréation médicalement assistée (PMA). Ce processus d’élaboration a été accompagné d’un mouvement de réflexion auquel les Libres penseurs ont tenu à apporter une contribution éclairée, tel l’article qui suit que nous devons au Docteur Patrick BERTHE (ER).

L’opinion développée par notre adhérent est proche de l’analyse proposée par l’Ordre des médecins : « le désir d’enfant est fort et son impossibilité entraîne une réelle souffrance ». Ainsi donc, sans être une pathologie nomenclaturée, la « souffrance d’enfant » justifie l’acte médical de PMA au bénéfice de celles qui le demandent. Le Comité consultatif et le Conseil de l’ordre sont donc ainsi tombés en plein accord sur une avancée sociale que nous saluons, et que décrit le Dr Berthe.

Ajoutons deux remarques :

–  Tout d’abord le Comité consultatif s’est montré moins frileux que quiconque puisqu’il préconise l’accès à la PMA à toutes impétrantes, sans considération dogmatique sur l’existence préalable d’un lien matrimonial (vie en couple ou célibataire). C’est une belle clairvoyance que d’avoir déconnecté  « mariage conditionnant » et « procréation assistée ».

–  Ensuite, et au regard de l’avis rendu, on peut être surpris de la faible réaction des instances religieuses. Mais l’Église catholique est empêtrée par un immense scandale d’abus sexuel qui la disqualifie sur les questions d’éthique. Le travail du Comité consultatif en a été plus serein.

La Rédaction

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

8 + 2 =