Ramasse-miettes n°101

6 Mai 2018

S’il y a un endroit où on pourrait attendre que ne règne pas (trop) la bêtise, c’est bien dans la diplomatie censée, depuis Machiavel, être l’art de la dissimulation mais aussi du compromis.

L’ambassadeur d’Iran à Paris n’a pas lu Machiavel.

« La séquence est gênante. En pleine interview sur CNews ce jeudi 26 avril, Jean-Pierre Elkabbach tend sa main vers l’ambassadeur d’Iran en France, Abolghassem Delfi, qui la saisit. « Si j’étais une femme, vous m’auriez serré la main ? », interroge le journaliste. Le diplomate est embarrassé : « Bien sûr, si c’est ma femme, ma sœur ou ma grand-mère… ». Ahurissant !

Ils pensent défendre le commerce français – en même temps que leurs intérêts, hein ! – et pour cela ils appellent l’opération : « The French Day ».

Je sais, ça fait vieux c.o.n et dinosaure à mettre au rencard, mais ce n’est pas comme ça qu’on défend la langue française, déjà si éprouvée, malgré le brexit, à la Commission, à Bruxelles, où tout se passe en globish en dépit du fait que le français soit une des langues officielles de l’UE. L’américanisation est une « bullshit ».

Fi donc du patriotisme apparent. Avant de voir dans les French Days une opération patriotique, constatons plutôt qu’il s’agit d’une opération commerciale conçue pour vous faire dépenser le maximum au chaland. Comme l’a expliqué Nathalie Mesny, PDG de Rueducommerce, dans une interview à LSA, la date a été choisie avec soin: « Très prosaïquement, cette période est en fin de mois, ce qui correspond au moment où les consommateurs salariés touchent leur salaire. ». Ben voyons !

Il manquera peut-être les grévistes de la SNCF, ceux d’Air-France et les innombrables chômeurs, mais ça, la « Grande Distri » s’en bat l’œil.

Emmanuel Macron : « J’assume la ‘verticalité’ du pouvoir ».

Comme ça, c’est clair et les adorateurs énamourés qui nous soutiennent que nous faisons un contre-sens quand nous constatons le côté bonapartiste de leur idole, devront en rabattre, sous peine d’en faire un, un vrai.

« L’étudiant en philo Macron a rendu sa copie à « la Nouvelle Revue française » (NRF). Dans un entretien d’une dizaine de pages publié dans le numéro de mai de la prestigieuse revue de la maison Gallimard et dont « le Monde » publie des extraits, le président de la République raconte sa pratique littéraire, mais aussi sa vision du pouvoir. » : « Je hais l’exercice consistant à expliquer les leviers d’une décision : il y a un temps pour la délibération, un temps pour la décision, ils ne peuvent se confondre.[…] « L’enjeu, c’est de retrouver la possibilité de construire, en assumant la part parfois univoque, unilatérale de toute décision ».

Comment mieux étaler un souverain mépris pour la démocratie ?

La journaliste Zineb El Rhazoui réagit au propos des 30 imams, suite au « manifeste contre le nouvel antisémitisme » signé par 300 personnalités de tous horizons.

Le texte n’est pas accessible in extenso sur le site de l’Obs, où il a été initialement publié, mais je l’ai quand même trouvé pour vous sur Jforum.fr, le forum juif. C’est à lire et ça ne manque pas de pertinence… ni d’un certain souffle militant.

Pour être efficient un godillot doit être bien graissé et solidement clouté.

Pour l’avoir oublié, Matthieu Orphelin, Sonia Krimi et François-Michel Lambert ont reçu un texte signé par le « Comité Patriotique 732 » les traitant de « collabos ». Les vilains s’étaient abstenus sur la loi « asile et immigration ». Qu’est-ce-que cela aurait été s’ils avaient voté contre ?

Il semble que ce Comité 732,  que  François-Michel Lambert traite sur twitter de « connards fascistes du col de l’Échelle » en référence au mouvement « Génération identitaire » qui s’est installé à la frontière franco-italienne, ait choisi 732 en référence à la bataille de Poitiers livrée par Charles Martel contre les envahisseurs Omeyyades.

Extrait de la lettre : « « Le Comité patriotique 732 vous a à l’œil ! On connait vos bobines. Alors, comportez-vous en députés responsables, défenseurs des SEULS intérêts des FRANCAIS. SANS CELA…. » Admirables crétins !

Intox, manip et clichés Potemkine.

« Aujourd’hui, nous allons vous montrer ce que le monde n’a encore jamais vu. » Benyamin Nétanyahou a le goût des formules d’estrade. Cette fois, lundi 30 avril, il n’est pas seul en scène. Sur un écran défilent des documents en farsi. Dans son dos, d’abord dissimulés par une couverture noire, se trouvent des dossiers et une armoire à CD. Le premier ministre israélien a convoqué la presse pour une présentation : celle d’un succès imposant des services de renseignement israéliens au sujet du programme nucléaire iranien ».

Le problème, c’est que, comme le pointe  la Revue de presse internationale par Thomas Cluzel sur France Culture, les présumées révélations sont connues depuis toujours et de toutes les Chancelleries qui ont à connaître de ce qui est « chaud » aux Proche-Orient et Moyen-Orient. Ça vous a un petit parfum d’enfumage à but belliciste qui rappelle une certaine prestation de Colin Powell, donnée dans le but d’envahir l’Irak, ou bien certaines arguties précédant l’affaire libyenne sous Sarkozy

Ça frissonne sous la soutane, ça tremble sous le surplis.

« Le numéro trois du Vatican, le cardinal George Pell, sera jugé pour des accusations d’agressions sexuelles anciennes, a décidé un tribunal de Melbourne, mardi 1er mai. Le cardinal australien de 76 ans, présent au tribunal à la lecture des attendus, a décidé de plaider non coupable. Il dément catégoriquement toutes les accusations portées contre lui. » […] « Le scandale a provoqué une onde de choc en Australie. L’annonce de l’inculpation de George Pell avait coïncidé avec la fin d’une longue enquête nationale portant sur les réponses institutionnelles apportées en Australie aux abus sexuels commis sur des enfants. Le gouvernement avait ordonné son ouverture en 2012, après une décennie de pressions de la part de victimes. »

Quand l’Église a décidé du célibat des prêtres en 1123, elle guignait principalement sur les avoirs bien terrestres que le jeu des héritages lui soustrayaient. Absolument inimaginable pour une église qui fait profession de pauvreté ! Rien à voir donc avec les galipettes sexuelles et pourtant…

L’Église a un sérieux problème avec les transgressions innombrables, notamment pédophiles, de son clergé.

L’âge transforme les révolutionnaires en moutons, enfin, plutôt en moutons enragés.

En mai 1968, ils représentaient la jeunesse, la rébellion au vieux monde gaulliste figé, pour ne pas dire puritain, bref ! Un espoir de changement et bol d’air frais. Et aujourd’hui ?

« Commémorer officiellement Mai-68 ? Le président de la République a testé l’idée auprès d’un tandem avec lequel il s’entretient régulièrement :  Daniel Cohn-Bendit et son complice Romain Goupil, deux anciennes figures du mouvement étudiant. Par SMS, « Dany » a immédiatement dit le fond de sa pensée au chef de l’État : « Qu’est-ce que c’est que cette idée ? Rien à cirer ! »

Peut-on se renier plus radicalement et cracher plus radicalement sur les « valeurs » que le mouvement du printemps 1968 tenta de promouvoir ? Ainsi passe-t-on de la « révolution » à la cour du roitelet protecteur des premiers de cordée et des riches. Bravo Dany ! Bravo le Goupil, rusés renards passés au service du néo Ysengrin libéral.

Il faut castrer les violeurs pour éviter la récidive, c’est du moins ce que préconise Laurent Wauqiez, le petit génie qui préside Les Républicains…

Même quand la journaliste de « 20 Minutes » lui oppose les avis défavorables de plusieurs psychiatres. Chacun repèrera sans peine le type même de projet démagogique propre à ratisser l’électorat bas du Front.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

1 + 15 =