string(316) ""

Changement ou con-tinuité ?

30 Mai 2020

La Crise ? Quelle crise ?

Si la crise du coronavirus a porté un coup à l’économie mondiale, elle profite au moins à quelques-un·es. Entre le 18 mars et le 19 mai 2020, la valeur nette des 600 plus grosses fortunes américaines a augmenté de 434 milliards de dollars. Cela représente 398 milliards d’euros, et un bond de 15% en seulement deux mois. Cette foutue crise, on s’en doutait, a creusé plus encore les inégalités.

La preuve ?

Aux États-Unis, on a 2,4 fois plus de chances de mourir du coronavirus quand on est Noir que tout le reste de la population. Selon la Trumperie, ces disparités sont dues à la prévalence de maladies telles que le diabète, l’hypertension ou l’obésité chez ces populations. Alex Azar, le secrétaire américain à la santé, a déclaré qu’elles présentaient de ce fait des «profils à risque plus élevé». Ben voyons !

Ensuquée et courbaturée

Telle est l’administration française. On a dit ici même que la France était un pays mal gouverné mais sur administré. En voici un exemple : l’administration face à la crise sanitaire.

Depuis le début de l’épidémie, l’administration française a connu de gros ratés, de quoi la critiquer sévèrement. Elle étouffe et étouffe en retour sous des normes trop contraignantes, jamais revues, mais constamment surajoutées, sa main gauche ignore ce que fait sa main droite et quant à l’anticipation… Il est grand temps d’y remédier et la réforme de l’État, promise depuis des lustres, serait la bienvenue.

Frustrés et assassins.

Un petit crétin de 17 ans inculpé pour le meurtre d’une jeune femme dans un salon de massage érotique de Toronto en février vient aussi d’être inculpé pour acte de terrorisme en raison de son adhésion au mouvement misogyne des incels.

Incel (néologisme-mot-valise anglais pour involuntary celibate, célibataire involontaire) est une sous-culture désignant des communautés misogynes dont les membres se définissent comme étant incapables de trouver un partenaire amoureux ou sexuel. Incapables !

« Mon problème n’est pas les agenouillés mais les agenouilleurs ! »

Dixit Michel Onfray dans Causeur. Et de s’en prendre vivement à la seule religion encore conquérante, l’islam. « L’islam revendique clairement l’universalisation de sa doctrine et, comme je suis concerné et que je ne suis pas antisémite, homophobe, misogyne, phallocrate, belliciste – des « valeurs » selon nombre de sourates du Coran, il est en effet plus à craindre. »

Du flouze dans le foot ?

Les membres de la Ligue de Football Professionnel ont voté une résolution qui autorise son directeur général, Didier Quillot à souscrire un prêt garanti par l’État à hauteur de 224,5 millions d’euros, correspondant aux droits TV que les clubs n’avaient pas encore perçus pour cette saison. Les documents confidentiels de la LFP qui ont été mis au point pour préparer cette assemblée générale, contredisent un certain optimisme de façade. Ils indiquent en effet que la crise financière du football professionnel est beaucoup plus grave qu’on ne le dit, au point que plusieurs clubs de L1 sont au bord de la faillite – l’Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux, l’AS Saint-Étienne ou encore le Losc de Lille semblent les plus menacés. À quand un footothon ?

Ça va pas la tête ?

Anne Soupa, une théologienne de 73 ans espère succéder à Philippe Barbarin démissionnaire en mars de ses fonctions d’archevêque de Lyon. Du jamais vu, du jamais entendu, mais un espoir, celui de provoquer une « prise de conscience » devant « l’invisibilité » des femmes dans l’Église catholique. Bon courage chère Madame, ça ne va pas aller tout seul !

Si tu n’en veux plus, j’le r’mets sous la calotte…

Pour cause de confinement, on s’est moins déplacé en voiture et les avions sont restés au sol. Bref ! On a moins brûlé de pétrole. Aussi l’industrie pétrolière réclame-t-elle aux législateurs une solution de stockage qui consiste à remettre le pétrole là où il a été extrait, dans les entrailles de la terre. Le magazine Texas Observer révèle que la Commission des chemins de fer du Texas (le régulateur des producteurs de pétrole) a finalement accédé à cette demande nonobstant de réels risques de pollution. On n’est pas à la veille d’en finir avec l’énergie carbonée.

Réinventer la démocratie ?

Les instances mondiales, régionales ou locales n’ont pas fait prévaloir à temps l’intérêt général, ce qui aurait permis sinon d’éviter, tout du moins de fournir les moyens de lutte adaptés en apportant la preuve que la suprématie du seul intérêt privé est sans issue. Il est temps de concevoir des institutions démocratiques communes, donc publiques, chargées d’ appliquer et de faire respecter les textes protecteurs énoncés dans les multiples Déclarations, Chartes, Traités voire Constitutions, et ce y compris, voire surtout, en période de crise. Rien en effet ne peut justifier le dessaisissement des instances démocratiques – et donc responsables devant le peuple- sous quelque prétexte que ce soit. Ni durablement ni momentanément. Il y a du pain sur la planche…

Y aurait-il une religion plus religieuse que les autres ?

Telle est la question que pose Charles Arambourou. La République laïque peut-elle sans se compromettre accorder des privilèges à telle religion, fut-elle catholique ? Et de répondre NON évidemment.

Avaient-ils apporté une longue cuillère…

… ces prétendants à la mairie de Levallois-Perret invités à la table de Patrick Balkany qui ne peut plus la convoiter ? Fâché contre son héritière qui lui refuse tout poste en cas de victoire, Patrick Balkany soutient ses opposants historiques et leur propose un pacte contre-nature… À Levallois, les grandes manœuvres ont donc démarré en coulisses. Sacré Patounet !

Congélation après confinement

Tel est le sort qui attend les salariés que les DRH des entreprises vont mettre au pain sec et à l’eau, pour ainsi dire. Près de la moitié (47 %) des directeurs des ressources humaines consultés par Willis Towers Watson, un cabinet de courtage et de conseil, envisagent ou ont déjà pris des mesures pour geler les salaires. Décidément, la Covid-19 aura fait des dégâts au-delà du strictement sanitaire. Les temps sont sombres…

Le Twittomane empêtré

Le président américain a signé ce jeudi 28 mai un décret visant à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenus, parce qu’ulcéré par l’attitude de Twitter à son égard. Horreur  absolue! Les modérateurs de Twitter ont osé signaler deux de ses propres tweets comme trompeurs. Non mais sans blague…

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

2 + 11 =