N °228, 4 septembre 2021

4 Sep 2021

Cette semaine on parle du rapatriement… de l’élite. On abandonne, comme toujours, la piétaille à son sort. Éric Woerth, grand républicain s’il en est, rêve de rétablir le vote censitaire pendant que son collègue Clément Beaune trie entre sachants et abrutis. À part ça, pantouflage et sinécures se portent bien, merci.

Toujours la même histoire.

« Selon que vous serez puissant ou misérable… ». Difficile de savoir, parmi les Afghans,  pourquoi certains sont choisis par la France plutôt que d’autres. Dans les faits, la grande majorité des Afghans  arrivés  en France  fait partie d’une certaine élite.  « Il y a des anciens fonctionnaires du gouvernement afghan, des personnes qui avaient des situations en Afghanistan, des médecins, procureurs, artistes, journalistes… », énumère pour  Franceinfo Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), en charge de l’accueil des Afghans exfiltrés.  C’est sûr, il vaut mieux « être quelqu’un » plutôt qu’être un quidam.

Ça a du cens !

Il fallait y penser, Éric Woerth l’a fait. Il propose que les propriétaires de résidences secondaires votent à deux reprises aux élections municipales. Voilà une position, quelles que soient les raisons avancées, qui fleure bon le vote censitaire. Ils sont incorrigibles, nos démagos de droite.

Vos gueules, bande d’abrutis.

Ils nous refont le coup à chaque fois. Ils sont les « sachants », nous sommes les abrutis, dont ils sollicitent cependant régulièrement les suffrages. Clément Beaune, le sous-ministre aux Affaires européennes, s’est fendu de ce bijou de mépris assumé : « En 2022, il nous faudra incarner le camp de la République et de la raison ». Mais la République ne lui appartient pas et quant à la raison, il faut beaucoup d’arrogance pour la déclarer sienne, sous-entendu, à la différence de ses adversaires.

Mytho !

Il a berné tout le monde, il a enquiquiné un maximum avec ses mensonges et ses délires. Courait-il après son quart d’heure warholien ? On a découvert qu’il avait des antécédents d’usurpation. Un mytho on vous dit… mais un bon client pour la presse et ceux qui aiment écouter ce qu’ils ont envie d’entendre.

Sinécure et pantouflage, les tétons de la République.

On ne s’en débarrasse jamais ! Ils font les pires âneries, ou ils les disent, c’est selon, alors l’opinion les met à la porte. Quelque mois plus tard ils reviennent par la fenêtre et se voient offrir une sinécure. Benjamin Griveaux est de ceux-là, viré suite à la diffusion de vidéos cochonnes dans lesquelles il tenait la vedette, la télé, bonne fille, le recueille. Zappez-le ! Il ne vous mérite pas.

Discret et efficace.

Toutes les situations délicates ont leur héros, discret et efficace. Pendant que Jo Biden blablate et s’enferre dans des propos filandreux, sur place, à Kaboul, un attaché de sécurité intérieure adjoint de l’ambassade de France, Mohamed Bida, a organisé l’évacuation de plusieurs centaines de personnes depuis la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans, le 15 août. Il convient de vite le féliciter, car dans peu de temps il sera retourné à l ‘anonymat.

Walmartial.

L’armée américaine laisse derrière elle un équipement dernier cri, initialement destiné à équiper l’armée afghane, qui, comme cela s’est vu, a détalé face aux talibans. Les voilà donc à la tête  d’un arsenal de véhicules blindés, d’hélicoptères Black Hawk, ainsi que de centaines de milliers de fusils automatiques et lance-roquettes de fabrication américaine. C’est tout bénéfice pour eux et si peu glorieux pour les É-U.

On ferme !

L’école musulmane hors contrat Al-Badr de Toulouse, qui avait déjà eu des démêlés avec la justice, a été signalée au procureur de la République pour divers « manquements manifestes », a indiqué le recteur de l’académie de Toulouse.

Ce que l’État feint de ne pas savoir est que l’enseignement confessionnel … est confessionnel. La République ne doit pas soutenir ce genre de boutique ni attendre les prévisibles débordements pour les fermer. Ne les laissons pas ouvrir, ce serait plus simple.

Mu, mue, mute.

Alpha, Delta, Gamma, Bêta… et maintenant Mu. Ce nouveau variant, découvert en Colombie en janvier 2021, avant de se répandre à travers le monde, fait l’objet d’une surveillance attentive et fébrile. En effet, début août, il a notamment causé sept décès de résidents d’un Ehpad en Belgique, alors que ces derniers avaient tous été vaccinés… Le fléau de ce siècle ?

La confiance ça se mérite.

Cruelle désillusion pour les alliés des É-U, ils ont découvert l’abyssal égoïsme et la coupable indifférence de ceux-ci. Est-ce si nouveau ? Ce sont les deux alliés les plus proches et les plus accommodants des États-Unis, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, qui réagissent le plus violemment, et tardivement, à l’unilatéralisme américain. La Bundeswehr, qui avait encore un millier de soldats en Afghanistan au printemps, est sous le choc d’avoir dû mettre fin à vingt ans d’opérations dans des conditions si ignominieuses, sans avoir les moyens d’évacuer les collaborateurs locaux des nombreuses ONG allemandes. Bravo mister Biden !

La première « bulle » financière avait une queue.

La tulipe, venue de l’empire ottoman, déclencha une folie et une fièvre incroyable en Europe, au point qu’elle devint objet de spéculation. Les spéculateurs virent tous les bénéfices qu’ils pouvaient tirer de cette frénétique tulipomania. Cependant, le « compte » de fée finit en déconfiture, préfigurant la faillite de Law ou le raz-de-marée des faillites dues à la crise des subprimes. On appela le commerce de la tulipe, qui prit fin le 6 février 1637 dans un effondrement historique des prix de 90 %,  le « commerce du vent ». Il est constant de voir la spéculation pure et dure finir ainsi, ruinant au passage naïfs et gogos après avoir enrichi les « initiés ».

Rien n’arrête le démago.

Le roitelet a tenu parole, six mois après son opération de communication en compagnie des deux youtubers, McFly et Carlito, monsieur Macron s’est adressé aux jeunes, dans une vidéo. « Je voulais avoir une pensée pour toutes celles et ceux qui font leur rentrée aujourd’hui, on est en train de faire le maximum pour que cette rentrée soit la plus normale possible ». Quelle audace ! Quelle créativité ! Mais quelle vacuité ! Parler pour ne rien dire.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

4 + 8 =