N° 237, 24 novembre 2021

24 Nov 2021

Dieu bénisse l’Amérique, riant pays où l’on peut tuer et, miracle, être acquitté au nom de la légitime défense… Un modèle pour le monde entier. D’ailleurs, dans ce beau pays qui sans cesse remet le droit à l’avortement en cause, de joyeux catholiques professent que les femmes ne sont et ne peuvent avoir été créées que pour les besoins des hommes. Tout fout l’camp mes bons amis, il y aura sans doute un tortionnaire émérite aux commandes d’Interpol, pendant qu’un autre de ces aimables personnages a accumulé en France une fortune colossale. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi j’ai comme un coup de cafard.

Libidineux !

« Est-ce que tu as joui ? ». Telle est la question récurrente que le flic pose à la femme venue déposer plainte pour viol. Admirable de désinvolture et de ricanements à peine déguisés. Pour maints flics, une femme est nécessairement « violable ». Désolant !

 

L’art du retournement de sens.

Kyle Rittenhouse a tué par balle deux personnes et blessé une troisième en marge de manifestations antiracistes en août 2020 à Kenosha. Ce jeune homme « blanc » de 18 ans, qui encourait la réclusion à perpétuité, a plaidé la légitime défense (sic). Et ça a marché, au grand dam des adversaires des armes à feu en vente libre. Commentaires inspirés, aux antipodes l’un de l’autre : le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, a parlé d’un « déni de justice », tandis que l’élue républicaine du Congrès, Mary Miller, tweetait : « Dieu bénisse l’Amérique ». Dieu n’a jamais manqué de bénir les assassins pour peu qu’ils se réclament de Lui. Les limites de la justice sont ici clairement exprimées.

 

« Rassemblons-nous … autour de moi. »

Yannick Jadot, candidat d’Europe-Écologie-Les Verts (EELV) à l’élection présidentielle de 2022, a réitéré son souhait de voir la gauche se rassembler autour de son projet pour mener campagne et décrocher un succès plus qu’incertain à cinq mois du premier tour. Ils sont tous pareils, ils prônent le rassemblement des forces d’opposition, mais à condition qu’ils aient la tête de gondole. Avec des rassembleurs comme ça, on n’a pas le cul sorti des ronces.

 

À vos casseroles !

« Si vous êtes une épouse, vous avez été créée pour combler un besoin, et en ce sens, vous êtes une “bonne chose”, une aide adaptée aux besoins d’un homme. […] Vous avez été créée pour le compléter, pas pour chercher un épanouissement personnel en-dehors de lui. »

Ainsi s’exprime le mouvement Quiverfull. Ce courant chrétien américain né dans les années 1980 repose sur deux piliers idéologiques: la soumission des femmes, et le refus de toute planification familiale, quitte à avoir dix, douze, voire dix-neuf enfants ! Ce type de mouvement est dénué de toute humanité.

 

Tout fout l’camp !

L’organisation de police internationale (Interpol) sise à Lyon doit élire jeudi son nouveau chef. La probable accession à la tête de l’organisme d’un militaire sous le coup d’accusations de tortures illustre le poids pris par des régimes répressifs. De Gaulle serait content qui disait qu’il ne se souciait que des états, pas des régimes. Il arrive que le cynisme soit à vomir. Et aussi ici.

 

Un progrès ?

Peut-être… Toutes les administrations vont bientôt être dans l’obligation de nommer un “référent laïcité”. Une fonction dont les missions sont précisées dans un projet de décret que le gouvernement Castex présentera le 24 novembre lors d’un Conseil commun de la fonction publique. Seuls 50 % des agents publics affirment en effet que leur administration dispose de tels référents, selon une enquête réalisée fin 2020 par l’institut Ipsos. Cette étude révélait aussi que 15 % seulement des agents connaissaient l’existence des référents laïcité. Alors, on se réveille ?

 

Entrisme et noyautage.

L’association FEMYSO, qui perçoit des fonds européens entretient, d’après plusieurs chercheurs, des liens avec la mouvance fondamentaliste des Frères musulmans ; elle est à l’origine de la campagne pro-voile du Conseil de l’Europe, campagne qui fait polémique et il y a de quoi ! On avait eu le fameux « Paris vaut bien une messe », voilà le « La paix religieuse vaut bien quelques lâchetés envers les intégristes ». Les Frères rigolent, nous pleurerons bientôt.

 

« Ya ka dire », il n’est pire sourd…

« L’Enseignement catholique s’inscrit en faux contre ceux qui voudraient ériger la laïcité en projet de société, il considère que ce principe politique garantit les conditions juridiques qui permettent à des personnes aux identités multiples de coexister dans la paix. Cette laïcité-là, ouverte à l’altérité, vise à empêcher ces particularités de se transformer en particularismes. Ainsi comprise, elle s’intègre parfaitement à l’enseignement catholique et réciproquement ». Ce qui est confondant, c’est que l’Église n’a toujours pas compris que le principe de laïcité est universel au lieu de quoi, elle proclame universel son particularisme chrétien. Singulier retournement de sens.

Ainsi font, font, font les petites marionnettes…

Il s’agit de sa première apparition publique depuis que ses accusations d’abus sexuels ont été largement censurées sur l’internet chinois. Toutefois, si ces images étaient authentifiées, elles ne montrent pas que la joueuse de tennis est libre de ses actions et c’est bien là tout le problème. Elle a osé se plaindre d’un vieux cochon, membre éminent du Parti et adepte de la galipette plutôt forcée, du coup elle a été « retirée » de la vie sociale. Dégueulasse !

La France est un Eden.

L’oncle du dictateur syrien, Rifaat Al Assad, a profité de la complaisance française pendant trente-sept ans pour amasser châteaux, appartements et immeubles dans toute l’Europe. Protégé par Mitterrand et ses successeurs, ce triste individu fut le chef des Brigades de défense syriennes, forces paramilitaires à l’œuvre lors d’une répression sauvage à Hama en 1982 et lors du massacre, deux ans plus tôt, d’au moins 600 détenus politiques dans la prison de Palmyre. Mais cela ne gênait pas les autorités françaises outre mesure, trop contentes de bénéficier de ses contacts avec des régimes sanguinaires, gros acheteurs d’armes. Pas de quoi être fiers…

Il ne resterait plus qu’à le fumer.

Étrange et pitoyable histoire que celle de ce capitaine décédé en mer et qui fit 6 mois de chambre froide faute de pouvoir être débarqué à terre, mesures sanitaires locales obligent. Tout de même treize suppliques dans autant de ports différents du monde sans que la compassion ne triomphe. Ils auraient pu le fumer et auraient eu ainsi à bord le capitaine Haddock.

Pas de gonzesses à la télé ou alors dûment voilées

C’est la dernière trouvaille des talibans, ces humanistes au grand cœur. « Les télévisions doivent éviter de montrer des feuilletons et des séries à l’eau de rose dans lesquels des femmes ont joué ». Quant aux présentatrices, dans ces « directives religieuses », le ministère taliban demande aux femmes journalistes de porter « le voile islamique » quand elles apparaissent à l’écran. « Il ne s’agit pas de règles mais de directives religieuses », précise le porte-parole du ministère de la Promotion de la Vertu et de la Prévention du vice Hakif Mohajir. La prévention du vice…

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

5 + 13 =