N° 299 – 3 mars 2023

3 Mar 2023

Les bondieusards, qui y trouvent leur compte, ont rejoint la poutinerie. Nos joyeux députés sont d’incorrigibles siffleurs anti femmes. La fureur des mollahs entraîne des manœuvres ubuesques pour fermer les écoles de filles : un peuple éclairé est difficile à gouverner CQFD.  Au Sénat, on vilipende les régimes spéciaux de retraite sans remettre en cause celle, bien spéciale, des sénateurs, le syndrome du « Faites ce que je dis… ». Glose sur l’islam radical : que de salive et de reptations pour le justifier… Le ministre Dussopt singe Pinocchio et y arrive fort bien. Pour loger les familles ukrainiennes en déshérence l’Italie a trouvé une élégante solution : les appartements confisqués à la mafia. Et puis, redisons-le, mieux vaut des ponts que des murs.

Sus à « l’Occident dépravé ».

Le patriarche Kirill ne se sent plus, il sort la bonne vieille argumentation du monde dépravé. Le pédé n’est pas loin et il évite encore de parler d’anthropophagie infantile. La connerie monte aux créneaux, Poutine boit du petit lait !

Le dictateur.

Que les poutinolâtres ne veuillent pas l’admettre ne signifie pas que leur champion ne soit pas un authentique dictateur, qu’on en juge : Un Parlement chambre d’enregistrement a adopté des dizaines de lois répressives qui ont annihilé les droits civiques et les quelques libertés publiques tolérées. La liberté de la presse est anéantie, tout comme le droit de manifester, Internet est sous surveillance étroite, certaines grandes plateformes ont été interdites (TikTok et d’autres), les milieux culturels du théâtre et de l’édition, jusqu’alors à peu près préservés, ont été purgés et mis au pas, les opposants politiques éliminés, les associations de droits humains (Memorial, Centre Sakharov) interdites. Sans oublier la chasse aux pédés !

Le féminin de tribun n’est pas tribune !

À l’Assemblée Nationale les « gros cons » sévissent avec leur légendaire légèreté. « C’est un peu le syndrome de la Schtroumpfette, alors que, quand bien même une femme de gauche féministe présiderait l’Assemblée nationale, il y aurait évidemment encore du sexisme, surtout qu’elle n’est pas paritaire », raille la députée écologiste Marie-Charlotte Garin.  La connerie est universelle et la pensée des gros cons gît au fond de leurs slips.

Label et la bête.

C’est un vrai problème que celui de la maltraitance dans les EHPAD, la preuve, on a inventé un label, « humanitude », en gage de bientraitance et de bienveillance. Passons sur la laideur de ce néologisme et retenons l’urgence d’humaniser les mouroirs réservés à nos anciens.

L’épée de Damoclès.

Le (trop) fameux guide Michelin tient chaque année entre ses mains le devenir de chefs – grands et petits – et de leurs équipes, rien là pour le faire trembler ou hésiter. Ses oukases, pas toujours justifiés, sont une calamité pour de gens qui bossent parfois 15 h par jour et s’appartiennent à peine. Vivre dans l’angoisse du « jugement dernier » n’est certes pas confortable.

Barbarie religieuse.

Pardon pour le pléonasme. Des individus ont empoisonné des centaines d’élèves ces derniers mois dans une importante ville sainte d’Iran (Qom) dans le but de contraindre les écoles de filles à fermer, a annoncé une autorité sanitaire. Les propagandistes de l’amour de Dieu sont capables de toutes les cruautés pour le faire aimer. Comme l’a écrit Charlie Hebdo : c’est dur d’être aimé par des cons.

Faites ce que je dis !

Alors que la discussion sur la réforme des retraites reprend ce mardi au Palais du Luxembourg, Bruno Retailleau, le chef de file des sénateurs LR, cible avec virulence les régimes spéciaux. Mais osera-t-il toucher à l’avantageux régime des élus de la chambre haute du Parlement ? C’est la bonne question qui renvoie au trop célèbre : « Où vous voudrez, mais pas dans mon jardin ».

Sine glossa.

« Si j’étais musulman, je prendrais comme une insulte qu’on m’affuble de l’adjectif « modéré ». Car enfin, si une chose est bonne, il nous en faut une dose de cheval ! Et si elle est mauvaise, il ne faut pas en réduire la quantité, il faut la supprimer purement et simplement ». Doit-on en conclure qu’il n’est d’islam que radical ? Peut-être pas, mais pour ce qui concerne l’islamisme, il n’y a pas de sujet, c’est oui !

Pinocchio !

Le célèbre affabulateur fait des adeptes, Deux mois après la présentation du projet de réforme des retraites, le ministre du travail a reconnu que pas plus de 20 000 nouveaux retraités bénéficieront chaque année de la revalorisation des petites pensions. Le mythe d’une réforme de « justice sociale » s’effondre, laissant le gouvernement démuni. « C’est devenu une série Netflix, ce truc, se lamente une source gouvernementale. On a essayé de s’accrocher à cette promesse présidentielle en étant persuadés que c’était une bonne idée. Aujourd’hui, c’est un échec qu’on ne rattrapera pas. »

Recyclage intelligent.

Pour faire face à l’urgence et accueillir les familles ukrainiennes fuyant la guerre, 637 logements confisqués au crime organisé ont été mis à la disposition des préfectures et des communes par le ministère de l’Intérieur italien. C’est plutôt intelligent. Bravo !

Mieux vaut des ponts que des murs !

Le tribunal constitutionnel du Pérou a ordonné la destruction d’une partie d’un mur séparant les quartiers riches des quartiers pauvres, provoquant une polémique entre tenants d’un discours sécuritaire et pourfendeurs des discriminations. Où que l’on soit dans le monde, le pauvre, c’est l’ennemi !

Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles.

Pan sur le vilain museau des déclinistes. Le cabinet Trendeo a relevé une accélération du redressement de l’industrie française en 2022. A ce rythme, elle pourrait retrouver en quatre ans son niveau de 2009. Ce vieux pays n’est jamais aussi étonnant que quand on le croit fini.

Assèchements spéculatifs.

À l’aide de données satellites recueillies de 2003 à 2017 dans les régions tropicales de l’Amazonie, du Congo et de l’Asie du Sud-Est, les scientifiques ont constaté que la déforestation à grande échelle perturbe le cycle de l’eau et entraîne une réduction significative des pluies, les pertes les plus importantes se produisant pendant les saisons humides. La spéculation fait feu de tout bois !

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

6 + 10 =