N° 302 – 24 mars 2023

26 Mar 2023

Qui osera se rendre au Kremlin pour exécuter le mandat d’amener contre Vlad ? La place du goût dans l’apprentissage du « bien manger » est essentielle, c’est pourquoi l’école a un rôle fondamental à jouer. La Russie manque de chair à canon, on y recrute les mômes. Le désert médical progresse, merci le libéralisme ultra qui continue à tout détruire sur son passage à commencer par les services publics. A part ça, tout va bien, merci.

Symbolisme.

Guerre en Ukraine : que risque Vladimir Poutine après le mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale ? Eh bien pas grand-chose, on imagine une paire de pandores pointer son nez au Kremlin munie d’un mandat d’amener. Ridicule ! Mais, bon, ! Ça donne bonne conscience.

Et le goût, bordel !

Ce n’est certes pas McMachin qui en a la charge, ce genre de restos est là, à l’international, pour faire du blé, un point c’est tout ! Pourtant, dans un pays comme la France à la magnifique tradition gastronomique et culinaire, il faut veiller à ce que le goût ne sombre pas dans … les égouts de la malbouffe. La place du goût dans l’apprentissage du « bien manger » est essentielle, c’est pourquoi l’école, où l’on devrait dispenser des cours de cuisine, a un rôle fondamental à jouer.

Les marmots au boulot !

Âgés d’à peine cinq ans, ils portent pour la première fois des fusils. Dans les écoles, cette opération de communication de l’armée s’appelle « la leçon de courage« . Depuis le mois de septembre, tous les établissements scolaires de Russie débutent leur semaine avec une levée de drapeau, puis en chantant l’hymne national sans oublier le maniement des armes. Abject !

Au chevet… de l’hôpital.

Pendant que se déploie la doxa libérale dans « le cher et vieux pays » on maltraite les « petits hôpitaux » pourtant si essentiels à la santé, notamment en milieu rural. C’est le cas de l’établissement hospitalier de Château-Chinon qui s’alarme depuis plusieurs années du manque de médecins nécessaires à son bon fonctionnement, la loi Riest – qui entrera prochainement en vigueur – risque de sérieusement limiter son recours à l’intérim. La loi risque ?

Et voilà l’travail !

Une multinationale française, une compagnie ferroviaire italienne, la déréglementation des trains imposée par Bruxelles avec la complicité active de François Hollande… Après le pire accident ferroviaire que la Grèce ait connu, des documents confidentiels révèlent les responsabilités d’Alstom, chargé d’un contrat sur la signalisation du réseau ferroviaire grec. La destruction systématique des services publics conduit à des aberrations… qui n’en sont pas pour le libéralisme, jusqu’à l’incident mortel. Wake up !

La France excellait, elle est devenue minable.

A l’hôpital comme dans les cabinets, le secteur de la santé français fait face à une crise structurelle. Une situation qui inquiète et irrite Michel Cymes, qui présente avec Léa Salamé l’émission « Santé en France : l’état d’urgence ? » Vous avez dit URGENCE ?

Mal gouvernée mais sur-administrée.

Un début de sagesse ou bien une dose nouvelle de poudre aux yeux ? La question mérite d’être posée. La délégation sénatoriale aux collectivités territoriales a organisé, le 16 mars, avec le soutien de l’AMF, les États généraux de la simplification pour améliorer la qualité des normes. Un sujet souvent décrié par les élus locaux à cause de leur profusion, leur complexité mais aussi leur coût pour les collectivités et leur impact en termes de temps. Attendons les suites.

La technique du grignotage.

C’est une technique vieille comme le pouvoir, on grignote des petit morceaux et peu à peu, il n’y a plus rien à grignoter, souvenez-vous du Pasteur Niemöller, il nous a mis en garde… Adopté avec 59 voix pour (majorité présidentielle, Les Républicains, Rassemblement national) face à 14 contre (Nupes) l’article 7 du projet de loi sur les Jeux olympiques prévoit la possibilité d’expérimenter, dès la promulgation de la loi, l’analyse au moyen d’algorithmes d’images de caméras et de drones lors de grands événements, afin d’alerter les autorités sur des faits et gestes potentiellement à risque. POTENTIELLEMENT, vous avez bien lu.

Courir après les électeurs…

C’est le sport national de ceux qui guignent un siège. Selon les endroits convoités, le discours s’adapte, c’est ainsi qu’un RN peut tout soudain se sentir en harmonie avec l’ennemi N°1 ordinaire, i.e. le musulman. Dans la ville de Pontet (Vaucluse), le député Rassemblement national Joris Hébrard a récemment inauguré la plus grande mosquée du département. Une stratégie électorale assumée par l’élu sur fond de lobbying turc. CQFD.

Soupçon de foutage de gueule !

L’interview du 13h d’Emmanuel Macron est loin d’avoir laissé les manifestants indifférents. Mobilisés contre la réforme des retraites, certains estiment qu’il « se fout de notre gueule » et qu’au lieu d’apaiser la colère, il n’a fait que l’attiser. Il a perdu la main le cher Manu et il n’en a pas encore pris conscience. Cette fin de mandat va durer, durer et sera totalement stérile.

Bastonner… en toute impunité.

Une moto pétaradante, un pilote adepte des slaloms en milieu urbain et un passager prêt à bondir. L’image des Brigades de répression de l’action violente motorisées, ou Brav-M, est désormais indissociable des manifestations contre la réforme des retraites.  Ces unités sont la cible de critiques depuis que des rassemblements spontanés sont le théâtre d’affrontements entre participants et forces de l’ordre. Des élus d’opposition, dont trois députés de la France insoumise (LFI), réclament leur dissolution, les accusant « d’exactions violentes » et de « l’emploi disproportionné de la force » contre des manifestants.

Trump et la call girl.

L’ancien président des États-Unis est visé par une enquête concernant un pot-de-vin versé à l’actrice X Stormy Daniels et pourrait devenir le premier chef de l’État américain inculpé. Il y a des fréquentations glauques qui peuvent vous revenir en pleine poire, surtout si vos adversaires cherchent comment se débarrasser de vous. C’est aussi ça la « politique ». Orageux !

Le virus du foot.

On ne devrait pas en rire, mais bon ! Pourquoi s’en priver ? Cinq joueurs néerlandais ont été déclarés forfait ce jeudi 23 mars par la Fédération néerlandaise de football. La raison de leur absence ? Un virus, qui a contaminé plusieurs joueurs de la sélection. Les aléas du sport…

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

3 + 15 =