UNE ASSOCIATION NE PEUT ŒUVRER QU’À LA MESURE DU NOMBRE DE SES ADHÉRENTS
REJOIGNEZ L’ADLPF POUR LA RENFORCER DANS SES COMBATS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE LA RAISON

N°211, 17 avril 2021

17 Avr 2021

Robotisation = Déshumanisation.

Caisses automatiques un peu partout, conciergerie numérique dans les banques où on ne vous reçoit qu’après un « protocole » sur écran tactile, etc. La déshumanisation va bon train, l’achat en ligne explose, bientôt nous ne verrons plus personne, à part de stupides robots.

Financement des lieux de culte.

L’affaire de Strasbourg secoue la classe politique. Au Sénat, le Gouvernement s’est montré soucieux de protéger les maires des ingérences étrangères, lors de la discussion générale sur le projet de loi portant sur « le respect des valeurs de la République ».

Un amendement propose d’imposer un mécanisme d’information obligatoire du préfet trois mois avant la conclusion de baux emphytéotiques administratifs par les collectivités locales, en vue de l’affectation à une association cultuelle d’un édifice du culte ouvert au public, afin de vérifier si l’association peut toujours être qualifiée d’« association cultuelle ». De même pour les garanties que les communes et les départements peuvent accorder aux emprunts contractés par les associations cultuelles pour financer la construction de lieux de culte. Ce dispositif serait étendu à tout le territoire, y compris en Alsace-Moselle pour les garanties d’emprunt aux établissements publics du culte.

Enfin ? On verra la carrière qu’aura cet amendement.

 

Ora pro nobis.

Les appels à l’union de la gauche se multiplient. Dernier en date, celui de Benoît Hamon, fondateur du mouvement Génération.s, invité de France info dimanche. « On ne peut pas parler d’urgence climatique et sociale et, chacun dans son couloir de nage, concourir pour faire un score dont on sait qu’il sera perdant », dit-il. Comment nager en eaux troubles et à l’aventure sans parler d’écologie ?

 

Ça s’complique !

Mais comment vont-ils retrouver leurs petits et où, les amateurs d’essentialisation, de dossards dans le dos et d’étiquettes infamantes ? Ils vont nous faire une méningite s’il lisent cette info : En Indonésie, dans la société bugis, les makkunrai, les oroani, les calalai, les calabai et les bissu correspondent à cinq façons d’être au monde. Les deux premiers correspondent à nos concepts occidentaux de femme et d’homme. Les calalai, eux, naissent avec un corps de femme, mais assument des rôles traditionnellement masculins, à l’inverse, les calabai naissent avec un corps d’homme mais ont des rôles féminins, le cinquième et dernier genre est le bissu. Ni féminin ni masculin, ils incarnent les deux pouvoirs à la fois et sont considérées comme des êtres spirituels. Hou la la !

 

Drôle de pistolet : « Oh shit, I shot him »

 

Une policière qui a tué un jeune Afro-Américain dimanche 11 avril en lui tirant dessus lors d’un contrôle routier, aurait confondu son arme de service avec son pistolet à impulsion électrique, selon le chef de la police de Brooklyn Center, une banlieue de Minneapolis. Si la dame les confond, il faut lui retirer l’un ou l’autre. Au moins ce sera clair et terminés les faux-fuyants et les explications filandreuses de la hiérarchie.

 

Il n’y a pas que chez nous.

Ce pays à la coupable habitude de se flageller pour tout et pour rien, c’est ce que nous appelons la délectation morose, grande affaire des pisse-vinaigre. Nous leur livrons donc ce constat qui est loin d’être rassurant. Aux É-U, il s’est trouvé d’éminents responsables académiques et universitaires pour barrer la route à Katalin Karikó qui a dédié sa vie de chercheuse à l’ARN messager et permis des avancées significatives en terme de vaccin.

La bêtise et la mesquinerie sont les choses du monde les mieux partagées.

 

Minable et morveux !

La goujaterie continue de faire carrière au sommet de l’Europe. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, a indiqué clairement à ce rustaud de Charles Michel qu’elle n’endurerait pas d’autre « Sofa Gate », comme on appelle l’incident de la rencontre conjointe avec le Sultan. On ne sait pas si Michel a bredouillé, s’est excusé ou quoi. En revanche, avec une rare délicatesse, les services du Conseil, dont il est le président, assurent que Charles Michel a la préséance pour le protocole international. C’est ce qu’on appelle être morveux et refuser de se moucher.

 

Comprendre la Commune.

Pour tordre le cou à la sottise ordinaire, pour contrer ceux qui ont une lecture quelque peu biaisée, bref, pour ne pas vous y perdre, allez voir (ou revoir) la formidable série de conférences télévisées d’Henri Guillemin pour la télévisions Suisse (TSR). Pour tout ça et pour votre plaisir, car grand est le talent du regretté Henri Guillemin, suivez ce lien.

 

Dieu sois loué ?

Il n’a pas voulu la tête de Barbarin, enfin c’est ce qu’ils diront. Cet éminent prélat poursuivi pour non-dénonciation d’agressions sexuelles par des victimes de l’ancien prêtre Bernard Preynat, a été relaxé par la Cour de Cassation ce mercredi 14 avril, communique l’AFP.

« Selon que vous serez puissant ou misérable… »

 

Le monde est macho.

Et si ça s’arrange ici ou là, en bien d’autre contrées il n’y a aucun progrès quand ce n’est pas une triste aggravation. Près d’une femme sur deux, dans 57 pays, est privée des libertés liées à son corps, qu’il s’agisse de relations sexuelles, du recours à la contraception ou de la recherche de soins de santé. De quoi s’indigner pour tout humaniste conséquent débarrassé de la bonne vieille hypocrisie du « oui mais ».

 

Ébranlement !

L’époque semble propice aux joies des plaisirs solitaires, puisque la masturbation permet de respecter les gestes barrières. Le département de la Santé de New York communique : «Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr. La masturbation ne propage pas la Covid-19, surtout si vous vous lavez les mains (et les sextoys) à l’eau et au savon pendant au moins vingt secondes avant et après.» . La répression de la branlette va en prendre un coup !

 

Ô Azincourt ! Ô Fachoda.

Valneva, une petite biotech a annoncé le 6 avril que son vaccin anti-Covid entamerait ce mois-ci ses essais cliniques de phase 3, menés sur plusieurs milliers de personnes. Cet événement a fait les gros titres de la presse britannique, car c’est le Royaume-Uni qui a misé sur Valneva. Ceci révèle, en creux, la timidité de l’Union européenne et l’inanité de l’unanimité quand la crise bouscule le train-train des somnolences habituelles de la bureaucratie du Berlaimont.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

14 + 2 =