N°238, 2 décembre 2021

2 Déc 2021

Le monde se débarrassera-t-il un jour de la plaie colonialiste ? On peut en rêver, mais ceux-là mêmes qui nous le reprochaient ont pris le relai. Hypocrisie quand tu nous tiens. Notre période compliquée s’est trouvé une idole bien commode, Joséphine entre au Panthéon ! Marianne se plante, Zemmour aussi : dommage et tant mieux. À part ça, tout baigne, nous obtempérons aux injonctions étasuniennes, pauvres orphelins d’une indépendance désormais symbolique. Iel entre dans le Robert, mais pas dans mon lexique !

Le monde se débarrassera-t-il un jour de la plaie colonialiste ? On peut en rêver, mais ceux-là mêmes qui nous le reprochaient ont pris le relai. Hypocrisie quand tu nous tiens. Notre période compliquée s’est trouvé une idole bien commode, Joséphine entre au Panthéon ! Marianne se plante, Zemmour aussi : dommage et tant mieux. À part ça, tout baigne, nous obtempérons aux injonctions étasuniennes, pauvres orphelins d’une indépendance désormais symbolique. Iel entre dans le Robert, mais pas dans mon lexique !

Apaisement.

Les talibans ont demandé l’aide de l’Union Européenne pour garantir le fonctionnement des aéroports afghans lors de discussions ce week-end à Doha, où ils se sont engagés à permettre le départ de ceux qui le souhaitent, a annoncé l’UE dimanche 28 novembre. Allah ne saurait-il donc pas tout faire ?

Cent fois sur le métier…

De la France-Afrique à la Chine-Afrique, l’éternelle hypocrisie néocoloniale. Rien de nouveau sous le soleil des rapports de force. Pillage et mise à sac, mépris et condescendance tel est le programme de tout « colonisateur », affiché ou non.

Au secours !

Le pouvoir d’achat est la priorité absolue de l’élection présidentielle à venir pour les Français, devant la santé, l’immigration, la sécurité, la lutte contre le terrorisme ou encore l’environnement et le chômage, confirme un sondage Odoxa. Le peuple français avait la flatteuse réputation d’être un peuple politique, eh bien c’est fini, le voilà vautré dans le consumérisme. Désolant !

Pan pan cul cul !

Une étude souligne combien la question du maintien de l’ordre est devenue particulièrement épineuse depuis 2016 et les manifestations contre la loi travail, et le mouvement des « gilets jaunes » en 2018-2019, émaillé de violences et de blessures dues à l’utilisation de lanceurs de balles de défense (LBD) par les forces de l’ordre. Forces qui, en France, semblent « fortement marquées par un prisme confrontationnel » et appliquent la loi avec une « approche principalement punitive ». Tel est le constat dressé par la Défenseuse des Droits. Chez ces gens-là, Monsieur, on n’est pas du genre « bizounours ».

Noire des seins.

Joséphine est entrée au Panthéon, quelques râleurs racistes s’en offusquent, les chiens aboient, la caravane passe. Rappel : Joséphine Baker, star de l’entre-deux-guerres, s’est mise au service de la France pour lutter contre les nazis. Avec son entregent et son courage, elle a prêté main-forte à la Résistance alors que les Allemands avaient à l’œil cette Noire qui avait épousé un Juif ! La voilà récupérée par Macron… L’indécence est un marqueur politique. 

Contre-sens.

L’Hebdomadaire Marianne est en général mieux inspiré, en effet dans son compte rendu de  installation dimanche à Paris d’un Conseil national des imams (CNI), destiné à donner un agrément aux prédicateurs musulmans, il écrit ceci qui est tout simplement la preuve que lui non plus n’a rien compris à la loi de Séparation : « Invité à participer à la conférence de création de ce CNI, Gérald Darmanin, ministre des Cultes, a brillé par son absence ». Et qu’aurait-il été faire, ès qualité, dans cette galère religieuse ? L’État n’en fait-il pas assez en matière de violation de la loi de 1905 tant honnie des religieux ?

La panique est mauvaise conseillère.

Zemmour, cette création médiatique, se prend régulièrement les pieds dans le tapis. « Le candidat d’extrême droite à la présidentielle semble n’avoir demandé aucune autorisation pour la cascade d’images d’archives et d’extraits de films qui illustrent son crépusculaire clip d’entrée en campagne ». En somme tout ne lui serait pas permis ? Quelle injustice !

Quand le chlore déconne.

Le chlordécone est un insecticide, largement épandu dans les Antilles jusqu’en 1993, il est responsable d’une importante pollution et pourrait avoir causé un nombre record de cancers de la prostate en Guadeloupe et Martinique. Il arrive que le « progrès » n’en soit pas un. Il est constant, par ailleurs, que les îles ne sont pas la préoccupation majeure de la Métropole : combien d’histoires « à la gomme » comme celle-ci ? Étonnons-nous qu’y règne une certaine agitation !

L’EN se rebiffe.

Malheur à qui houspille l’Éducation Nationale, elle n’apprécie pas ! Un prof, J-C Peton a osé écrire : « Avant d’être égorgé, Samuel Paty a été abandonné par sa hiérarchie… Aujourd’hui, la même hiérarchie nous intime une minute de silence pour lui rendre hommage. Cette minute de silence, il faut la faire pour lui, évidemment. Mais ne soyons pas dupes de l’hypocrisie de l’institution et de ses relais ». Comment peut-on oser s’en prendre ainsi à notre sainte EN ?

Manquait plus que ça !

Helena Dalli, commissaire à l’égalité de l’Union européenne, a publié un « Manuel de la communication inclusive » qui est un modèle de bien-pensance à l’anglo-saxonne. Décidément, quand on vous dit que « l’Europe » n’est plus qu’un segment négligeable de l’Empire US on n’exagère pas, nous sommes bel et bien tenus de respecter les injonctions du grand « frère ». Quelle honte !

Banal et peu connu.

« Le ciment est le premier produit manufacturé sur terre, par sa masse. Il est indispensable à la vie moderne et à la construction. Mais sa fabrication produit 8% des émissions annuelles mondiales de CO2. Cela signifie que l’industrie du ciment est face à un défi considérable pour adopter des procédés de fabrication qui émettent moins de gaz à effet de serre et capturer le CO2 émis. ». Un défi vertigineux, un boulot de titan après une prise de conscience devenue urgente.

C’iel !

Qu’est-ce que « iel » ? Il ET elle ? Heu ? Ce serait trop simple, ce néologisme est un pronom neutre inclusif de la troisième personne, introduit par le biais d’une grammaire controuvée, qu’on dit inclusive. En fait « iel » est une manœuvre bizarroïde car, mine de rien, c’est une tentative de réintroduire subrepticement le neutre, depuis longtemps abandonné, dans la langue française. Or cette mode (comment l’appeler autrement ?) donne lieu à la création de néologismes, soit en réaction à ce qui est considéré comme un sexisme de la langue française, soit comme une option pour les personnes non binaires, c’est à dire au sexe indéfini, ce qui est fort problématique. Je cherche des équivalents : Femmec ? Gugonze ? Homeline ? omelette est déjà pris ! Bergazelle ? Cherchez, c’est rigolo. Pour le sexe proprement dit peut-être phamellus ou vagite ?

Un sexisme de la langue… il fallait quand même l’oser.

La langue parlée est toujours le fruit d’une longue évolution et elle « embarque » sans cesse des mots empruntés à d’autres langues (ex : toubib, week-end) bien souvent peu ou prou francisés (ex : vasistas, qui vient de l’allemand « was ist das » ?). Bref ! Les langues sont en perpétuelle mutation, mais toutes possèdent des règles intangibles de construction, de la forme sujet-verbe-complément au rejet du verbe conjugué à la fin de la phrase, entre autres. Dès lors, imputer un sexisme à une langue relève de l’option militante et de l’opinion personnelle, cela débouche sur des sottises telles que l’épouvantable écriture inclusive qui ne s’entend pas à l’oral, mais est d’une triste laideur à l’écrit. Cela sans aucunement faire avancer d’un pouce la cause féminine, ou alors ça se saurait.

Nous qui sommes convaincus de la nécessité d’épauler et promouvoir la cause des femmes, comment consentir à ce déni de belle langue et participer à ces improbables reptations langagières ? Pour ma part, il n’en est pas question.

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

1 + 11 =