UNE ASSOCIATION NE PEUT ŒUVRER QU’À LA MESURE DU NOMBRE DE SES ADHÉRENTS
REJOIGNEZ L’ADLPF POUR LA RENFORCER DANS SES COMBATS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE LA RAISON

N°239, 10 décembre 2021

10 Déc 2021

Impavide et sûre d’elle-même, on ne la changera jamais, l’Église de France biaise, triche et se goinfre tout en pleurant misère. Le libéralisme économique montre parfois son vrai visage, sinistre et cynique, 900 licenciements d’un coup aux E-U, par Zoom, mais c’est dans ses gènes. Une obscure officine de derrière les fagots martyrise les ostréiculteurs au nom de… au nom de quoi au fait ? De la sottise administrative. Enfin, la pratique criminelle du viol fleurit partout, notamment du côté des hommes de pouvoir, prédateurs nés, ivres de leur suffisance. On a les dons juan qu’on peut.

Un moment de honte est vite oublié.

Trois ans après le meurtre de Jamal Khashoggi, Macron s’est entretenu et a déjeuné samedi avec le prince héritier saoudien, mis en cause dans la mort du journaliste en 2018. « Une très grande partie de l’avenir de toute la région se joue ici », a-t-il justifié face aux critiques. La politique n’a ni morale ni d’états d’âme, il est bon de s’en souvenir.

On les aime tellement qu’on se réjouit qu’il y en ait tant.

Le « réformisme » des sectes salafistes ou wahhabites bouscule l’islam sénégalais, dominé par les grandes confréries soufies, considérées comme tolérantes. Comme dit l’imam du bas de la rue : « La tolérance il y a des maisons pour ça. ». Cela dit, que devient l’Arlésienne de « l’islam des Lumières » ?

« Ce sont des criminels ».

Pas sympa les soignants en révolte conte le gouvernement, ils ont même trouvé un sobriquet au ministre Olivier Véran: « Olivier Variant ! ». Ouille, ça fait mal monsieur le ministre ? Au chapitre de la santé, ce gouvernement n’est jamais sorti d’un amateurisme désastreux.Voir aussi là.

Des rapports depuis toujours compliqués.

Un rapport de force a toujours présidé aux relations entre L’Église et les pouvoirs en place. Veut-on un exemple, puisé dans l’Histoire ? Constantin, 313 édit de Milan : « Liberté de culte aux chrétiens,  égalité de droit aux païens. Restitution des biens confisqués ». Théodose 67 ans plus tard en 380 : « Tous les peuples doivent vivre dans la religion que le divin apôtre Pierre a transmise aux Romains ». De la bienveillance à l’intolérance. Qu’en pense François, ce prince de l’ambiguïté ?

Selon que vous serez puissant ou misérables…

Froncements de sourcils pour la France, mansuétude pour la Chine, les États-Unis, l’Inde et la Russie… Des pays dont l’impact sur les émissions de gaz à effet de serre dans le monde est sans commune mesure. Qui parle encore de réprimandes face aux vrais puissants ? En tout cas pas l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

« Il y avait plein « d’argent caché » dans le patrimoine immobilier de l’Église. »

Sangloter sur sa pauvreté « consubstantielle » est une stratégie ordinaire de l’Église de France qui est avare et qui s’accommode de vérités partielles quand ça l’arrange. Une enquête parisienne de Radio-France révèle un système étonnamment simpliste de dissimulation du patrimoine : plus de 80 SCI, dirigées par « l’association immobilière du diocèse de Paris ». C’est si transparent qu’on se demande bien comment le fisc et l’administration ont pu ne pas voir : sauf à fermer les yeux ! On se demande vraiment ?

Faire face.

Pire que le sparadrap du capitaine Haddock, la Covid ! D’abord faire face, ensuite s’attendre à ce que cette plaie soit chronique, saisonnière ou pire encore. Un fléau moderne qui réclame des réponses peut-être encore en cours d’élaboration. En attendant les hôpitaux se remplissent et les soignants, en sous effectif (merci le management de grippe-sous!), souffrent.

Le mépris !

« Aux États-Unis, le patron d’une start-up du secteur de la finance a licencié 900 de ses employés lors d’une visioconférence. La mesure inattendue par les salariés a suscité leur indignation. ». Sans blague ? Aux dernières nouvelles, s’il a pu s’excuser, il n’en a pas pour autant annulé sa décision.

« Le coup passe si près… »

… que le chapeau risque fort de tomber. Macron qui rêve de rééditer le face à face avec Marine doit se sentir bien mal à l’aise. Pensez, une nana surgie de nulle part, ou presque, Valérie Pécresse, lui taillerait des croupières… le petit monsieur est inquiet à ce qu’il parait.

Les larmes du crocodile.

Pleurer assis sur ses privilèges est un exercice de faux-cul, mais c’est le pain (béni) quotidien de l’Église. Par la loi de Séparation de 1905, l’État n’entend en aucune façon limiter la liberté de conscience ni cantonner la religion à la sphère privée. Pour les Églises, l’opération s’est avérée plutôt profitable. En effet, d’une part, les ministres du culte, et en particulier les évêques, ont gagné en indépendance, n’étant plus tenus de rendre des comptes à l’administration. D’autre part, les Églises n’ont plus à leur charge l’entretien très coûteux des édifices religieux (cathédrales, églises, temples…) préexistant à la loi de 1905. La charge en revient au contribuable, qu’il soit agnostique, mécréant ou croyant. Et ça pleure pourtant !

Dreets dans ses bottes !

Au secours ! Les importants à lustrine se mêlent d’économie. La direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, la Dreets donc,  qui depuis des décennies autorisait collectivement les ostréiculteurs à travailler les dimanches de décembre pour pallier un surcroît d’activité, vient de leur refuser ce droit. Et comme on vit dans une monarchie élective, pour obtenir la bienveillance de l’administration, Thierry Gillardeau, un élu du comité régional de la conchyliculture (CRC) , a écrit au président de la République. Qui s’occupe du PQ à l’Élysée ?

Insensée censure.

Les cathos ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Un concert de la chanteuse suédoise Anna von Hausswolff, prévu dans l’église Notre-Dame-de-Bon-Port à Nantes, affichait complet. Mais un groupe de catholiques intégristes en a empêché la tenue, mardi 7 décembre, jugeant l’artiste « sataniste ». Personne ne les oblige à aller à ces concerts, ce qui renvoie à la « sagesse populaire » qui énonce ce principe : « Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoûtez pas les autres ».

Viols au-dessus d’un nid de coucous.

C’est à vomir, chaque jour apporte une affaire qui pointe un politique, un artiste, un patron, un curé, que sais-je encore, accusé de viol. Les excès de testostérone ne peuvent servir d’explication ni d’excuses, car en réalité c’est souvent d’abus de pouvoir et de chantage qu’il s’agit. Honte à ces pitoyables bestiaux si peu assurés de leurs charmes qu’il leur faille forcer leurs victimes !

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

3 + 10 =