N°247, 4 février 2022

4 Fév 2022

 

Au jeu des animaux, on sait qui est Erdogan , c’est une autruche vindicative, la tête dans le sable, mais le limogeage facile. Aux É-U, des ponts s’effondrent, mais on affûte ses armes. L’aventure post-coloniale s’achève, c’est inéluctable. Les soldats français partiront-ils avec le même « panache » que les GI’s d’Afghanistan ? Que sera sera ! Les bas-du- front islamistes continuent de menacer toute personne qui ne pense pas comme eux, et ça fait du monde ! Il n’y a rien de pire que les religions pour emm… le monde, à côté d’elles, le Président est un petit joueur, qui ne se vante d’emm… que les non-vaccinés.

 

Tuer le messager.

Erdogan sait faire. Sait Erdal Dinçer, le chef de l’Institut statistique de Turquie, avait publié début janvier un taux d’inflation annuel à plus de 36 %, au plus haut depuis près de vingt ans. Un chiffre pourtant sous-estimé, selon l’opposition. Colère d’Erdogan, qui a limogé l’impudent. Le Sultan est fâché avec la vérité.

Le roi est nu.

C’est une affaire entendue, les É-U sont l’un des trois empires qui dominent le monde, avec la Chine et la Russie. Cependant, terrible et potentiellement dangereux hors de ses frontières, il lui manque les ressources pour entretenir ses infrastructures. Grandeur au dehors et décadence en dedans, telle est la fin de tous les empires.

Bruits de bottes.

Ça ne finira donc jamais ? Les États-Unis ont déjà placé 8 500 militaires en alerte pour renforcer l’Otan, sur fond de tensions avec Moscou autour de l’Ukraine. Et la France compte, elle, envoyer « plusieurs centaines » de ses soldats en Roumanie dans le cadre d’un éventuel déploiement de l’Otan. Paradoxe : l’UE a été créée pour la paix, l’Otan pour la guerre, on en est où ?

Maudit soit qui Mali pense.

Seraient-ce les derniers soubresauts de la défunte FrançAfrique ? Les relations diplomatiques entre la France et le Mali empirent de jour en jour, l’épisode du lundi 31 janvier, la décision de la junte malienne d’expulser l’ambassadeur de France au Mali, est un signal fort. Pendant ce temps, la Russie déploie ses mercenaires Wagner et tout est mûr pour un retrait inéluctable. Il va falloir se résigner à n’être plus qu’une puissance moyenne que personne ne craint plus.

Une religion de paix et d’amour…

Ses adeptes ne cessent de le claironner sauf que… Ophélie Meunier, présentatrice de l’émission « Zone interdite » sur M6, a dû être placée sous protection policière depuis la semaine dernière, après la diffusion, dimanche 23 janvier, d’une enquête consacrée en partie à l’islamisme radical à Roubaix. Eh non ! Aucune religion ne peut se vanter d’être de paix et d’amour puisqu’aussi bien, toutes sont coercitives et excluent les Autres, au nom du détestable et dangereux « Eux et Nous ».

Le chaud et l’effroi.

Vladimir Poutine ancien du KGB, faut-il le rappeler, joue avec les nerfs des « Occidentaux ». Fastoche ! Ils sont désunis, grâce au mépris et aux manigances de Washington qui peut compter sur le caniche allemand et n’a que faire de la France… Le reste de l’Europe se croit à l’abri sous le pseudo parapluie américain. Holà braves gens ! Secouez-vous ! depuis Obama, les caincains ne regardent plus que l’Asie du Sud-Est et singulièrement la Chine.

« Ô vieillesse ennemie ! »

Don Diègue savait-il qu’un jour les « cheveux blancs » seraient parqués en Ehpad ? Il n’aurait pu l’imaginer. Ces entreprises, de véritables tirelires, portent un paradoxe apparent : une situation  difficile pour le personnel et pourtant une situation financière plutôt satisfaisante. Est-ce si paradoxal que cela ? Évidemment non, à force de mesquineries et d’économies aveugles, les gens qui y travaillent sont submergés, en plus d’être très mal payés. Et les vieux dans tout ça ? Hein ? Les vieux ???

De quoi individualisme est-il le nom ?

En partie de l’explosion ahurissante des influenceurs. On vit une période formidable, plus besoin de bâtir des lobbies, des syndicats ni même des partis politiques, soyez influenceurs ou …-ceuses. Un internaute sur quatre suit un influenceur selon une étude récente. Demandez-vous pourquoi ils sont les invités privilégiés des médias dont le sens critique est depuis des lustres atrophié. Les influenceurs sont le produit d’un effondrement de la démocratie qui sous-entend que les gens débattent, réfléchissent et prennent des décisions politiques.

 

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

1 + 9 =