N°264, 10 juin 2022

10 Juin 2022

L’ex-mari de Diam’s découvre que Coran et musique sont incompatible, excellente propagande pour  convertir les mélomanes. Macron confirme (merci patron !) sa détestation des corps intermédiaires. L’hôpital public se meurt en partie grâce à des directeurs venus d’on ne sait où et parfaitement ignorants de ce que doit être l’Hôpital. Au Nigeria, un massacre au parfum de guerre entre religions nous rappelle que ces dernières ne sont que des structures fermées et jalouses des voisines. Que faire de Valls ? Rien, semble la réponse d’un monde politique qui ne veut plus de lui. Borne maltraite une handicapée, celle-ci doit-elle « traverser la rue pour trouver du boulot ? », Macron fait école. Castaner innove dans le mélenchonbashing, il lui trouve un air de soviétisme. Décidément, si la sottise est universelle, le rêve est une des voies d’évasion.

« C’est péché de sourire à une femme.»

« Je sentais confusément que la musique et le Coran ne pouvaient cohabiter dans un même cœur.» Faouzi Tarkhani, ex-rappeur et mari de Diam’s. Sans commentaire.

Pourquoi élire des députés ?

Décidément Macron n’aime pas les corps intermédiaires et il ne regretterait pas leur disparition ou leur mise en sommeil cataleptique. Dans cette optique, il a annoncé la mise en place d’un « Conseil national de la refondation » pour « agir vite et fort ». Cette instance devrait réunir, au lendemain des élections législatives des 12 et 19 juin, les forces politiques, économiques, sociales et associatives du pays, ainsi que des citoyens tirés au sort, pour lancer des réformes touchant au pouvoir d’achat, à l’écologie, aux institutions et aux retraites. La représentation nationale ne sert plus à grand-chose.

Ravageurs !

« La bureaucratie n’est le gouvernement de personne, c’est pour cette raison même qu’elle est peut-être la forme la moins humaine et la plus cruelle de pouvoir », disait en substance Jean Baudrillard. Il pensait sans doute à la bureaucratie des gratte-papiers de son temps. Celle de nos jours vaut aussi son pesant d’absurdités : l’hôpital public, par exemple, en est un terrain d’observation privilégié. L’opium des directions hospitalières actuelles est « le projet », mot sans colonne vertébrale qui permet toutes les errances qui ruinent ce secteur. « Ces choses-là nous dépassent, feignons de les organiser ».

 

Hypocrisie et patriarcat.

Au Japon, les femmes seront obligées d’obtenir l’approbation de leur partenaire avant de pouvoir accéder à la pilule abortive. Une avancée que le monde entier envie aux Japonaises…

Valls (sans) hésitation.

Pauvre Manu, décidément personne ne veut plus de lui, il vient se faire étendre dès le premier tour dans la compète électorale des Français de l’étranger. Y pas d’justice !

Guerre de religion ?

Sans aucun doute si on en juge par la cible retenue, de même que le jour, pour commettre un massacre : l’église St Francis de la ville d’Owo, dans l’État d’Ondo au Nigeria et ce pendant la messe de la Pentecôte. Les religions ne relient rien au-delà de leurs fidèles (et encore!) mais sont d’excellents facteurs de discorde et d’exclusion. On est dedans ou dehors, « ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi ». CQFD.

Au service de sa Majesté.

Les chaînes de télé française nous ont servi ad nauseam les festivités du jubilé de la reine Élisabeth II d’Angleterre… La République vautrée devant la monarchie de notre meilleur (et cauteleux) adversaire ? C’est à pleurer !

Au boulot !

Mardi dernier, au micro de France Bleu, la première ministre, Élisabeth Borne, a suggéré à une femme handicapée, privée d’allocation adulte handicapé (AAH), de retourner travailler. Allez, au boulot ! Tu traverses la rue… Ce genre de sortie est le marqueur de l’insensibilité reconnue d’une techno pur jus, où sont franchies les bornes de l’inhumanité

« Tout ce qui est excessif est insignifiant »…

…disait Talleyrand. Parole ignorée de Castaner qui voit dans le programme de la NUPES un programme « soviétique ». Les chars russes sur les Champs ? On nous déjà vendu ce fantasme en 1981. L’imagination n’a jamais été le fort de nos joyeux politicards.

Au fond de la jarre de Pandore, l’espoir.

Douze personnes atteintes d’un cancer du rectum sont entrées en phase de rémission après avoir pris un nouveau produit – le dostarlimab – durant une période de six mois. Le monde est gris, c’est entendu, mais parfois une petite lueur d’espoir paraît qu’il faut cultiver.

« Coucou me revoilà ! »

Sarko soutient Marine Brenier, la députée ex-LR des Alpes-Maritimes, désormais investie par le parti Horizons et intégrée à la majorité présidentielle. C’est prendre parti dans la géguerre Ciotti/Estrosi. L’ancien président, pourtant retiré des affaires, n’a pas une vie facile.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années ».

Un môme de 15 ans a fait la nique à un convoi de chars russe avec son drone. Amateur de skate plutôt que héros de guerre, Andrii Pokrasa est désormais célébré dans son pays pour avoir, grâce au petit appareil avec lequel il jouait avant la guerre, permis la destruction d’une colonne de blindés russes avançant vers Kiev. Héros malgré lui, mais fichtrement efficace, le lardon.

Il est encore possible de rêver.

Alors qu’ils étudiaient les mécanismes qui régissent l’Antarctique, des chercheurs ont décidé d’aller explorer les dessous de ce continent de glace. Et ils y ont découvert un véritable monde caché !

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

6 + 11 =