N°275 – 10 septembre 2022

9 Sep 2022

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF N°275 – 10 septembre 2022

Un politiste a redécouvert l’eau chaude : E. Macron se serait droitisé ! S’agissant de découverte, une dame Rousseau (LFI) nous invente un outil de domination masculine qu’on pourrait, si on suit son délire, appeler un «barbecouille» et pour faire bonne mesure, en terme de néologisme, admirons le «toutouisé» de Bernard Cazeneuve. Poutine est un maître chanteur, il menace de couper les approvisionnements en gaz de l’Europe, l’Allemagne réagit fissa en taxant les super profits des entreprises du secteur, ce qui ne rend pas pour autant vertueuse sa politique énergétique. À part ça, on est en France et les polémiques parfaitement stériles, imbéciles ou ridicules font florès. Qu’on en juge : char à voile contre vols en jets privés, politique nucléaire critiquée et réponse d’une grande hauteur de vue : «la ferme !», détournement de sigle, le CNR n’est plus le CNR. Quand on parle de vacuité… Au fait, la reine d’Angleterre est morte !

Retour de la censure.

Décidément M. Macron est un grand démocrate, il fait supprimer une chronique du journal Le Monde. Dans une tribune publiée par ce journal, le politiste Paul Max Morin écrit que «la réduction de la colonisation à une “histoire d’amour”, dixit E. Macron, parachève sa droitisation sur la question mémorielle». Après des protestations de l’Élysée, le journal l’a supprimée. Youpi !

Le piège.

L’Ukraine pourrait bien être aux Russes ce que l’Espagne fut à Napoléon, un piège inextricable. Lentement malgré la force brute des armées russes, l’Ukraine semble stabiliser les fronts et reprendre un peu d’oxygène, elle a même entamé, dans le sud du pays, autour de Kherson, une contre-offensive, où pour l’instant elle regagne du terrain. Le problème est que Poutine a besoin d’un résultat concret.

L’invention du barbecouille.

Sandrine Rousseau m’a inspiré ce néologisme, le barbecouille plus apte à porter sa puissante pensée que le banal barbecue. «Toutes les études montrent que j’ai raison», affirme-telle : «Oui, les hommes consomment plus de viande, et certains en font une question d’identité». Haro donc sur le barbecue, haro sur la barbaque, haro sur le barbecouille ! Vive la viande bouillie !

Et à la fin, c’est l’Allemagne…

Alors que les prix de l’énergie s’envolent, le gouvernement allemand souhaite que les profits exceptionnels de certaines entreprises énergétiques soient utilisés pour faire baisser les factures des ménages. Allô Bercy ! Allô Matignon ! Allô l’Élysée !… « Grombeleubeu, crouiiiic… ? ».

Maître chanteur.

Là, il ne s’agit pas d’opéra mais bien d’un vrai chantage, l’arme des ignobles par définition. Les choses sont claires : en annonçant l’arrêt des livraisons de gaz à l’Union européenne  à travers le gazoduc Nord Stream 1, Moscou reconnaît, pour la première fois de manière explicite, utiliser le gaz comme une arme politique – après avoir beaucoup menti sur ses intentions réelles.

Feu sur l’artifice.

Les pelouses synthétiques ne sont rien d’autre que du plastique sous lequel tout meurt, et qui empêche la pollinisation. Au Royaume-Uni, cette tendance pose déjà de nombreux soucis. Et pourquoi donc? «Parce qu’une structure du sol a besoin d’eau et d’air. Il faut que les vers et d’autres organismes puissent aller et venir depuis la surface. S’ils ne peuvent pas effectuer ce travail, le sol devient compact. Il n’y a ni air ni mouvement, et rien ne peut y passer. Alors que la qualité des sols est primordiale à notre survie», indique Charlotte Howard  paysagiste et consultante en horticulture.

C’est physique !

Plus fort que la «balle magique» de Kennedy, une roquette s’offre un 180° avant de se planter en terre sans exploser. C’est la thèse fantaisiste qu’un «expert» russe tente de vendre à la presse internationale pour expliquer la position de ladite roquette. La salade russe !

Char à voile et vacuité.

En France on excelle dans la polémique stérile. Ce n’est pas le coach Galtier et son protégé Kylian Mbappé qui diront le contraire. Comme un (dé)goût d’abyssale vacuité. Les footeux nous gavent et pas que nous, E. Borne les recadre vigoureusement, merci Madame !

La ferme !

Le patron d’EDF Jean-Bernard Lévy recadré par le président Macron qui lui intime de se taire. M. Lévy s’est montré très critique sur la stratégie de l’État pour le parc nucléaire français à quelques semaines de son départ. En substance, il dénonce l’impréparation et le manque de perspective de la politique nucléaire française, de quoi énerver notre jupitérien touche à tout.

Néologisme.

Braves gens saluons la créativité lexicale de nos politiciens, Bernard Cazeneuve avait reproché à Olivier Faure d’avoir laissé la direction du Parti socialiste être «toutouisée» par Jean-Luc Mélenchon au sein de l’alliance Nupes. Le premier secrétaire du PS lui répond que non, évidemment. Qui s‘en étonnerait ? Résultat des courses, un néologisme goûteux à souhait, taillé sur mesure pour buzzer comme une bête. Quel talent mes drôles !

Un échec total.

Il est plus que temps de voir la réalité en face sur la prétendue révolution énergétique allemande, la fameuse Energiewende, et sa priorité donnée envers et contre tout à la production d’électricité renouvelable et à l’abandon dans le même temps du nucléaire. C’est un échec total, quand il n’y a pas de vent et pas de soleil, la seule solution consiste à faire tourner à plein régimes les centrales au charbon et au gaz russe. Et pour passer un hiver qui s’annonce difficile, le gouvernement allemand vient même d’annoncer maintenir en veille jusqu’au printemps prochain deux réacteurs nucléaires (l’horreur!) qui auraient dû être fermés définitivement à la fin de l’année. L’idéologie ne fait jamais bon ménage avec la réalité, même allemande.

Détournement de sigle.

Macron devrait relire le cardinal de Retz auteur du célèbre : «On ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment». Recycler le fameux CNR (Conseil National de la Résistance) en CNR (Conseil National de la Refondation) relève de gesticulation, vilipendée quasi unanimement par les oppositions et les syndicats qui dénoncent « un bidule », « un outil de communication » qui « montre que le président veut contourner les instances démocratiques ». C’est quand même pas une découverte !

Allah le miséricordieux.

«C’est dur d’être aimé par des cons» notait Charlie après que des furieux avaient commis un massacre dans ses locaux. Les cons qui aiment tant le Miséricordieux viennent de condamner à mort deux lesbiennes, au paradis iranien. Les religions se sont toujours gavées de sang au nom de l’inépuisable Amour de Dieu.

Dernière minute.

La reine Élisabeth d’Angleterre et d’ailleurs, est décédée à 96 ans, les médias sont au bord de la commotion. Dommage qu’elle ait été cheffe de l’église anglicane, sinon gageons que le Vatican l’aurait canonisée.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

10 + 3 =