N°279 – 08 octobre 2022

11 Oct 2022

Comme d’habitude, l’actualité nous offre son surréalisme et l’on se demande qui de nous ou des évènements déraillent. Un ancien magistrat prostituait sa fille de 12 ans et il s’en tire avec du sursis probatoire. Cool non ? La gent ensoutanée est toujours aussi anti républicaine tandis qu’un préfet républicain s’attaque à la désinvolture des responsables de la sécurité dans moult mosquées, il ferme une école coranique, vrai danger (aux deux sens du terme) pour les élèves qui la fréquentent. Dieu, qui n’y connaît rien en matière d’économie, est en train de ruiner l’Afghanistan… faudra faire les troncs d’église. MBS continue à faire la nique à « l’Occident » et s’allie à notre très cher ami Poutine. Annie Ernaux décroche le Nobel, tout va bien !

La Nupes déchirée…

… entre ceux qui pensent que le tchador est un accessoire vestimentaire dont la signification relève strictement de la libre interprétation individuelle et ceux pour qui il est le signe et le vecteur d’une politique de domination de la gent féminine. Les premiers sont à coup sûr des relativistes plus ou moins honteux quand les seconds ont compris qu’il faut cesser de faire la danse du ventre devant l’islamisme politique.

Euh… ! 

Qui a dit que les loups ne se dévoraient pas entre eux ? Un ancien magistrat de Dijon, qui proposait sa fille âgée de 12 ans à l’époque sur un site de rencontres libertin, a vu sa peine allégée. Elle a été entièrement assortie de prison avec sursis probatoire avec obligation de soins. Il avait été condamné auparavant à deux ans de prison dont un an ferme.

Tempête sous la mitre.

Une fois promulguée, la loi de la République s’impose à tous, y compris à Mgr Aubry qui, en la circonstance, contrevient directement aux dispositions de l’article 35 de la loi du 9 décembre 1905 en affirmant lors d’un prêche : « Qu’est-ce que cela veut dire le mariage pour tous? Une aberration !… Ne perdons pas de vue que ce qui est légal n’est pas forcément moral ». Les gens d’église ont du mal à accepter la République laïque.

Nobel.

Le prix Nobel de physique a couronné ce mardi 4 octobre le Français Alain Aspect, l’Américain John Clauser et l’Autrichien Anton Zeilinger, trois pionniers des mécanismes révolutionnaires de la physique quantique pour leur découverte d’un mécanisme, « l’intrication quantique », où deux particules sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare. Vertigineux, n’est-ce-pas ?

Un préfet à la « redresse »

Le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a décidé la fermeture administrative de l’école coranique installée au sein de la mosquée El Houda à Béziers. Un contrôle portant sur la sécurité  a révélé une non-conformité caractérisée à la réglementation qui régit les établissements recevant du public (ERP) : installations électriques défectueuses, absence d’alarme incendie et de porte coupe-feu, issues de secours insuffisantes etc. Une de moins, c’est toujours ça !

Économiste !

Afghanistan : un an après la prise de pouvoir des talibans, l’économie à régressé de 10 ans. Saluons la performance d’un gouvernement confessionnel. Dieu est un piètre économiste.

Oiseaux de mauvaise augure.

Contrairement à ce que certains médias ont laissé entendre, l’eau chaude ne sera pas coupée par les compteurs Linky cet hiver. Cette nouvelle polémique montre à quel point les craintes liées au déploiement de ces compteurs électriques « intelligents » n’ont jamais été totalement dissipées. Il n’empêche, avec les nouvelles technologies, nous sommes peu à peu dépossédés d’une partie de notre libre arbitre. La solution ? Débrancher !

Vous dites sobriété ?

L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous.  Le monde est flou flou flou et le volontariat ne remplacera jamais une vraie prise de conscience.

Entre grosses brutes !

Mohammed ben Salmane, prince héritier de la couronne saoudienne, désormais Premier ministre en exercice de l’Arabie saoudite et grand admirateur de Poutine, s’aligne sans états d’âme sur la politique poutinienne, un revers pour « l’Occident ». Et accessoirement pour son approvisionnement en pétrole. Ah ! L’or noir.

Nobel, enfin !

À 82 ans, l’écrivaine féministe Annie Ernaux accède au Graal des auteurs, le Nobel, enfin ! Féministe ô combien, elle se félicite des avancées récentes auxquelles elle a contribué. « Le mouvement #MeToo, et d’une manière générale le féminisme tel qu’il existe actuellement, il oblige déjà les hommes à s’interroger sur leurs comportements, sur leurs représentations ». Certes, mais point trop n’en faut et si cette dame est au nombre des « sages », beaucoup de ces dames sont en plein délire et ça pose problème. C’est le coup du balancier qui va plus loin que souhaitable.

Mensonge d’état.

Depuis la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police iranienne des mœurs en raison d’un voile « mal » porté, l’Iran connaît une vague de révolte violemment réprimée. Les autorités assurent que le décès de la jeune fille n’est pas lié à son interpellation, ce que contestent ses proches. Alors on caresserait dans les commissariats de ces aimables religieux ? Le mensonge est le sport préféré des gouvernements, même et surtout théocratiques..

La cour de récré et la mauvaise foi.

Affaires contre affaires. Eric Dupond-Moretti et Alexis Kohler d’un côté ; Adrien Quatennens et Julien Bayou de l’autre. Dans une ambiance à couteaux tirés, la coalition présidentielle et la Nouvelle Union populaire écologiste et sociale (Nupes) n’ont eu de cesse de se renvoyer les scandales médiatiques et judiciaires qui touchent leurs camps, lors de la première séance de questions au gouvernement de la session parlementaire. Tous ces gens seraient bien inspirés de se mettre au boulot plutôt que cultiver le buzz.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

4 + 3 =