N°282 – 28 octobre 2022

28 Oct 2022

Les politiciens, les médias, les faux-culs et j’en oublie, se sont précipités sur l’atroce fin de Lola, étalant leur cynisme. Écœurant ! Les Russes recrutent des espions… sur Le bon coin. Humour slave sans doute. Macron a son rond de serviette au Vatican, la France est bien la fille aînée de l’Église ! Et la laïcité une notion étrangère à notre Jupiter. Orpea se vautre dans une dette abyssale, mais chut ! Too big to fail. Pas de galipettes en Pologne.

La nausée.

La famille de Lola, l’adolescente de 12 ans tuée à Paris le 14 octobre, a demandé vendredi 21 octobre que « cesse instamment, et soit retirée, toute utilisation du nom et de l’image de leur enfant à des fins politiques ». Et on les comprend. La piétaille politicienne s’est jetée sur ce meurtre avec une indécence qui fera école. Comment peut-on encore voter pour de tels salopards ?

Hypocrites !

Le fameux « Faites ce qu’on vous dit, pas ce que nous faisons » est la devise des hypocrites, c’est ainsi que les enfants des diplomates iraniens vivent en Europe ou hors d’Iran sans se préoccuper des lubies des crétins qui dirigent leur pays. C’est pourquoi de jeunes Iraniens préparent une pétition pour demander à ces pays d’extrader les représentants diplomatiques d’Iran. Bien vu ! Mais aura-t-on ce courage à Téhéran ? C’est peu probable.

Créatifs !

En matière d’espionnage les Russes sont très créatifs. Leurs espions sont à la recherche d’informateurs pour Moscou sur « Le bon coin », de professeurs de mathématiques ou de Français, issus des grandes écoles ou d’entreprises technologiques qui proposent des cours. Ce sont des cibles de choix pour eux, des cibles à haut potentiel. 

Au secours les c… nous cernent !

L’assassin de Samuel Paty a fait des émules potentielles. Un collégien de Carpentras s’est fait confisquer, son téléphone par son professeur de français. Une punition qui n’a pas plu au père du jeune homme qui a menacé «de couper la tête à celui qui confisquerait de nouveau le téléphone.». Vertigineuse sottise !

Toute honte bue.

L’Europe en tant qu’entité politique n’est plus l’intransigeante défenseure de la démocratie, une vraie défaite en rase campagne ! « Travaillons ensemble pour le bien de l’Italie et de l’UE », a appelé de ses vœux le président du Conseil européen Charles Michel. « Partout en Europe, les patriotes arrivent au pouvoir et avec eux, cette Europe des nations que nous appelons de nos vœux », s’est réjouie en France Marine Le Pen. Et il y a de quoi ! Non ?

Les ânes à la tâche.

Après la soupe, la purée. Dix jours après l’ânerie des activistes qui avaient aspergé de soupe un tableau de Vincent Van Gogh à la National Gallery de Londres, deux crétins écologistes s’en sont pris à une œuvre de l’artiste impressionniste Claude Monet conservée au musée Barberini de Postdam, en Allemagne. Les ânes osent tout !

Rond de serviette.

Pour la troisième fois depuis son élection en 2017, le Président de la République est reçu à Rome. Mais jamais depuis 2008 un pape n’est venu en France. Ils font la gueule ? Nous libres penseurs, on s’en passe très bien. La République chez elle, l’Église au Vatican.

Subsidiarité.

« Il faut décentraliser la République » ; c’est du moins la conviction du président du Sénat, Gérard Larcher, qui présente un rapport regroupant 50 propositions « pour le plein exercice des libertés locales » élaboré par tous les groupes politiques du Sénat. Les jacobins n’ont plus qu’à fourbir leurs armes, s’ils veulent entraver la marche de cette notion de subsidiarité qu’on doit aux jésuites. La décentralisation tous azimuts est-elle la solution ? Il est permis d’en douter.

« Ils veulent ma mort. »

Il avait travaillé plus de 70 heures par semaine. Le jour de son décès, le jeudi 7 juillet 2016, il était resté au volant de sa balayeuse industrielle pendant 14 heures consécutives. Ni alcool ni stupéfiant n’ont été retrouvés à l’autopsie. Le véhicule ne présentait aucun problème. C’est donc le rythme de travail de Christian qui a été pointé du doigt. La veille il avait appelé sa femme et lui avait dit, à propos de ses employeurs : « ils veulent ma mort. ». Sans commentaires, hélas !

Les bondieuseries, toujours…

Le Tribunal constitutionnel polonais, aux mains des pires conservateurs,  a jugé l’avortement contraire à la Constitution en cas de grave malformation fœtale. L’entrée en vigueur de cette disposition a réduit l’IVG légale à deux cas de figure seulement : si la grossesse résulte d’un viol ou si elle présente un danger pour la vie ou la santé de la femme enceinte. Mais son accès, y compris pour ces deux motifs, laisse amplement à désirer et n’est finalement que théorique. Un déni scandaleux que doivent endurer les nombreuses femmes ukrainiennes réfugiées et enceintes de viols. La Pologne est bien trop « catholique » !

9,5 Mds de dette !

Mazette ! Après le scandale, les déboires financiers : dans la tourmente depuis la sortie en janvier d’un livre-enquête dénonçant ses pratiques, le groupe d’Ehpad privé Orpea a annoncé mercredi l’ouverture d’une nouvelle procédure amiable de conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre pour renégocier sa dette avec ses créanciers. Too big to fail ?

Un procès idiot et inconscient.

Plusieurs responsables de la majorité ont dénoncé le vote commun de la motion de censure, c’est abject ! La gauche, unie pour la première fois depuis Lionel Jospin, représente avec 151 députés la première force d’opposition à l’Assemblée. Elle n’a rien négocié avec les troupes de Marine Le Pen. Il n’y a eu aucune discussion ou manigance de couloir. Le texte de l’extrême droite, lui, a reçu le soutien d’un seul élu affilié au groupe insoumis, l’indépendantiste Martiniquais Jean-Philippe Nilor. En faisant état de leur fébrilité, les macronistes se tirent une balle dans le pied.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

10 + 11 =