string(326) "
ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°130 du 8 avril 2019
"

Ramasse Miettes N°130 du 8 avril 2019

8 Avr 2019

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°130 du 8 avril 2019

Que faire des déchets ?

Depuis que la Chine a décidé de cesser d’importer des déchets en plastique, papier et métal, les États-Unis sont confrontés à un grave problème de gestion de leurs détritus. L’atelier du monde devenu le concurrent directde l’économie des États-Unis en attendant de les devancer grâce à ses Routes de laSoie et à son implantation massive en Afrique ne veut plus être la poubelle yankee. Soit ! Mais alors la question devient : « Transférera-t-elle le problème en’Afrique où elle a ses aises ? ». On peut le craindre, l’impérialisme est amoral.

Une répudiation n’est pas un divorce

Divorcer suppose des accords relevant du droit, c’est pourquoi des avocats, des notaires ou autres juristes y interviennent. La répudiation, quant à elle, est l’acte par lequel l’un des épouxdécide unilatéralement de rompre le mariage qui les lie. Voilà, tout est dit.

Les tenants du Brexit ont fait voter les Britanniques non seulement à coup d’infox et d’intox, mais sans programme pour l’après, ils n’ont rien prévu qui tienne un tant soit peu la route. d’où le malaise : insomnies, angoisses, phobiessévissent… Déstabilisés par un feuilleton politique qui n’en finit pas, Britanniques et Européens installés  en Grande-Bretagne vont de plus en plus chez le psy.Quant aux autres, ils se demandent si jamais ils sortiront de ce maelstrom et comment.

Au secours, les cons nous cernent… et ils sont dangereux

Une croix gamméea été peinte sur une stèle érigée en hommage à Simone Veil, grande figure européenne et rescapée d’Auschwitz, à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).Elle futpourtant un exemple de courage tant à Auschwitz que durant une vie publique au cours de laquelle elle ne craignit pas d ‘affronter ses amis politiques, on ne peut en dire autant deces pauvres types cachés derrière leur lâche anonymat.

Manu, manip, manif.

Rien ne les arrête, mais la vérité est têtue. « Le Monde » raconte comment l’Élysée a fait diffuser sur Twitter un montage vidéo trompeur via des comptes anonymes pour tenter d’excuser la violente intervention d’Alexandre Benalla le 1er mai 2018.

Le recours à la méthode.

Les Gribouille de l’Élysée sont en goguette éditoriale et médiatique. Ismaël Émelien (le « cerveau » de Macron)et David Amiel (le « bras armé » du secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler) fontla promotion de leur bouquin et se répandent abondamment ici et là, révélant sans fards la substantifique moelle de leur … heu ? … pensée et,partant,de celle du patron.

Florilège : « les syndicats devraient passer moins de temps à interpeller l’État et plus à changer la société » ; « les corps intermédiaires actuels ne sont plus assez utiles aux Français » ; « la politique ne sera plus jamais comme avant, la gauche et la droite, c’est fini ».

Le problème pour Macron, qui fait du rétropédalage sur les corps intermédiaires entre autres, est que ces propos furent le fondde sauce ultra néo libéral de ses deux premières années avec les saillies du genre « ces gens qui ne sont rien ? »et autres douceurs du même style. Il s’en est débarrassé, soit ! eh bien,qu’il se débarrasse maintenant de leur néfaste influence !

Quel WE mes amis ! « Il faut que tout change pour que rien ne change ! ».

Le Tancrède du Guépard de Lampedusa avait bien raison: ça s’agite, ça s’agite, mais rien ne bouge vraiment.

https://www.images-droles.com/albums/userpics/15201/humour-population.jpg

  • Trois petits marquis, trois fidèles : Sibeth Ndiaye (meuf pas dead et menteuse revendiquée), Cédric O (un ancien de chez Safran) et Amélie de Montchalin (ex « fouet » de le Commission des finances et artisane de la suppression de l’ISF), débarquent dans un gouvernement secoué par les départs. La Macronie élevée au cube ne change pas de cap.
  • La télé réalité et lepouvoir. Depuis Reagan, Trump, Beppe Grillo et un super joueur de cricket, Imran Khan (liste non exhaustive en attendant Zizou ?), passer par les émissions de décervelage, le soap opéra ou les différents stades vous font de redoutables hommes politiques.Panem et circenses, le « peuple » applaudit, voilà le vrai « populisme».
  • Les autoritaires parlent aux autoritaires.Bolsonaro chez Netanyahu, deux compères qui s’entendent comme larrons en foire. Et aiment les forces armées.
  • Les géants de la pensée sont très créatifs : le Sultan de Brunei instaure la charia pour tous. Gare aux amputations et aux lapidations. Ce monde est fou, fouettons-le !
  • À Alger : premier temps un grotesque replâtrage, deuxième temps un coup d’état militaire en catimini, troisième temps, la réponse de la rue qui flaire l’arnaque : «On va pas s’arrêter pour autant, qu’ils partent TOUS ». Inch Allah !
  • Le pape François, enveloppé d’une très seyante chasuble rose tagada, a conclu dimanche par une grande messe sa courte visite officielle au Maroc, marquée par des appels pour le droit des migrants, la tolérance religieuse et la liberté de conscience, avec un avertissement contre le prosélytisme (si, si, il a osé). Tout un programme, mais rien de bien nouveau.
  • Erdogan va se rhabillermalgré le coup tordu de la basilique Ste Sophie qu’il transformerait en mosquée : échec à Ankara, à Istanbul et dans d’autres villes comme Antalya, une des portes touristiques de la Turquie. Méfiance, les tyrans ne se soucient du résultat des élections que si et seulement si il leurest favorable.

« Tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle casse ».

Au pays du multiculturalisme et des accommodements, on n’en peut plus de l’arrogance et de la stratégie de grignotage des religieux de tous poils.« Si la loi est votée, au Québec, les signes religieux seront interdits aux fonctionnaires d’autorité tels que les policiers, les juges ou les enseignants. Le « visage découvert »sera également exigé pour ces employés de l’État ainsi que pour toute personne recevant un service de l’État et ce, pour des raisons d’identification. Et pour éviter une possible « dictature des tribunaux », le gouvernement québécois a recours à la « clause nonobstant »qui restaure, pendant cinq ans, le primatde la souveraineté parlementaire sur les juges. » On va encore crier à la discrimination !

Les iconoclastes passent à l’attaque, les gendarmes convoquent un journaliste

Voilà qui est très cohérent et bien dans la manière scrogneugneu. Un rédacteur du quotidien régional « Le Maine libre »a été convoqué par les gendarmes pour avoir couvert… le décrochage d’un portrait officiel du président de la République Emmanuel Macron, dans la mairie de Rouillon. Il n’y a pas d’atteinte à la sûreté de l’État, mais on ne rigole pas avec l’image du petit prince ;aussi, faute d’alpaguer les fauteurs de troubles, des écolos énervés, on entend un journaliste « soupçonné d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction de vol en réunion », ‘si si, pas moins, quelle rigolade !).Le ridicule ne tue pas, heureusement pour nos braves pandores et ceux qui les ont mandatéspour cet exploit exemplaire.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

6 + 5 =