string(348) "
ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°143 du 8 juillet 2019
"

Ramasse Miettes N°143 du 8 juillet 2019

8 Juil 2019

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°143 du 8 juillet 2019

Rétropédalage

Le secrétaire d’État au numérique a prétendu sur France-Culture que son idée d’un « Conseil de l’ordre » ne reflète pas « la position du gouvernement ».Et pourtant… c’était bien son idée, censée lutter contre les infox, les fausses nouvelles et autres « vérités alternatives ». Ça vous avait quand même un vrai parfum de censure officielle. Au secours, Anastasie revient !

En attendant 2020 ou 2022

Le discours était séduisant. Les Français n’avaient plus confiance en leur système de retraite trop complexe, trop souvent rafistolé. On allait leur en fabriquer un flambant neuf ,forcément plus simple, forcément plus juste. D’ailleurs, il ne fallait pas parler de « réforme » des retraites mais de « refondation ». Bref !le gouvernement allait dessiner « un nouveau contrat social ». Mais voilà ça ne se passe pas comme prévu et le gouvernement se déchire entre « comptables » et « réformateurs ». La réforme est peut-être morte, l’aspect comptable restera prégnant. Qui a dit que la France était irréformable ? Et Macron remettra le projet dans ses propos de campagne pour 2022. Aux calendes grecques quoi !

Les États-Unis sont un grand pays… plein de surprises

On croit rêver. Lors d’une dispute entre deux femmes, Marshae Joneset Ebony Jemison, Ebony   a tiré un coup de feu sur Marshea, enceinte de cinq mois. Le fœtus en est mort.

Que pensez-vous qu’il arriva ? C’est M. Jonesqui est poursuiviepour homicide involontaire. Elle est placée en détention en attendant son procès. Le monde est fou qui fait des É-U ce nouveau paradis rêvé par tant de gens. Un paradis qui n’a pourtant jamais pas été capable d’adopter l’habeas corpus, si logique et utile dans ce genre d’affaire quelque peu ubuesque.

Le néolibéralisme sort le couteau sacrificiel : sur l’autel, l’agriculture européenne et les droits de l’homme

L’ « Inacceptable signature d’un accord Mercosur-UE (qui) va exposer les agriculteurs européens à une concurrence déloyale et les consommateurs à une tromperie totale », constate  Christiane Lambert, la patronne du premier syndicat agricole français FNSEA .

Les pratiques du Mercosur et celles de l’UE diffèrent fortement par des standards de production  aux antipodes les uns de autres : déforestation, antibiotiques utilisées comme hormones de croissance d’un côté, contre toujours plus de normes environnementales côté européen.

La vertu n’est pas un long fleuve tranquille et le néolibéralisme n’est pas vertueux.

Populisme ! c’est le nouvel évohé de nos « progressistes » auto-proclamés, histoire de passer à la trappe Démagogie ! un peu vieillot et qui a déjà tant servi pour déconsidérer l’adversaire

Et pourtant… Il faut s’y faire, ce n’est pas parce que le mot n’est plus à la mode que le concept a disparu. Jugez plutôt. Yannick « Gros-Melon » Jadot nous en a sorti une belle : estimant que les pouvoirs publics sont « très en retard » dans l’adaptation au réchauffement climatique, notre joyeux député européen d’ « Europe Écologie Les-Verts » propose la mise en place de « congés canicule ». La prochaine grand idée sera sans doute des congés verglas, inondations etc. Il existe dans le secteur du bâtiment, rappelons-lui, des congés intempéries. Il y a des idées qui sentent, outre le réchauffé, la démagogie la plus infantile et la plus délirante.

Vaches à hublot

Selon Descartes, si l’homme éprouve de la douleur l’animal ne fait que la subir. Donc  les animaux ne sentent rien  comme nous, on peut donc se livrer sur eux à toutes les expériences qu’on veut. Facile esquive pour se donner bonne conscience. Les nazis qui se livraient à de honteuses et barbares expériences sur des humains nous font horreur (Ah voilà bien le point Godwin ! maugrée le pinailleur!), le faisaient au nom de la science. Il n’empêche, ce que faisons aux animaux devrait nous révolter tout autant, là comme dans les camps, c’est la SCIENCE l’alibi.

Les dirigeants européens se sont entendus mardi sur leur casting

Pour diriger l’Union européenne, qui verra deux femmes aux postes-clés : une ministre allemande, Ursula von der Leyen, à la Commission, et la Française Christine Lagarde à la BCE. Faute de s’entendre sur les « favoris », les marmitons européens ont nommé des outsiders et, miracle ! deux femmes sur quatre postes à pourvoir. Après #balancetonporc, c’est #balancetaparité. La cuisine d’été est parfois bien goûteuse, certes, mais au juste quel est le menu ? Et comme on dit chez les footeux : « À la fin, c’est toujours l’Allemagne qui gagne ».

Touche pas à mon pote !

Une fois de plus, la diplomatie – c’est comme ça qu’on l’appelle – trumpienne fait dans l’ignominieux. Pour elle, pas question de sermonner – si peu que ce soit – les exactions de son allié, le général Khalifa Aftar. Les États-Unis ont donc bloqué une résolution de l’ONU condamnant le carnage dans un centre pour migrants, sauvagement bombardé. La France qui adore ledit général ne moufte pas.

Grandeur d’âme ou drame de candeur ?

Pan sur le vilain groin de Matteo Salvini

Carola Rackete,la capitaine allemande du « Sea-Watch 3 », arrêtée un temps pour avoir accosté en Italie pour faire débarquer 40 migrants secourus en mer puis libérée par le tribunal devant lequel elle était poursuivie, se cache depuis sa libération du fait de menaces, a indiqué l’ONG Sea-Watch mercredi 3 juillet.

Eh oui ! Le Furieux de la Ligue du Nord a la rancune tenace et il pourrait bien ne pas se contenter de ses habituelles éructations.

Décidément « casse-couilles » la Carola  !

Un parfum de barbouzeries à base de coups fourrés et de débauchages éhontés

Jean-Marie Girier, ancien directeur de campagne d’Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle de 2017 a concoctéune stratégie pour « imposer » au Parti socialiste un « choc » et le contraindre à accepter des soutiens de La République en marche. Un « calendrier symbolique » pour « rassurer les élus socialistes » tentés de s’allier avec les macronistes et une « taskforce pour “chasser” les maires » de gauche. Tel est le plan de bataille en vue des élections municipales, détaillé par J-M Girier dans une note dévoilée jeudi 4 juillet par Le Point.

Les barbouzeries sont dans l’ADN de la Vè République et le libre jeu démocratique y est trop souvent tenu pour superfétatoire.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

13 + 3 =