string(346) "
ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°144 12 juillet 2019
"

Ramasse Miettes N°144 12 juillet 2019

13 Juil 2019

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°144 12 juillet 2019

Que cesse la barbarie machiste

74 féminicides depuis le début de l’année ! Franchement, nous préférons les mecs qui transfèrent leur « virilité » sur la bagnole, ils sont relativement moins sélectifs. À la toute fin, ça ne fait d’eux que des assassins potentiels.

Il faut le rappeler ici une fois encore : une grève, fût-elle celle des copies du bac, n’est pas une « prise d’otages », non plus qu’un gardien qui encaisse un but n’est « crucifié » par un tir de l’adversaire. Ne gâchonspas les mots et souvenons-nous de Marc Bloch qui écrivait : « […] il n’est pas pire pédagogie, de pire danger que d’enseigner des mots au lieu des choses ». Et nous ajouterons « et des idées ».

Le Twittomane dans le magasin de porcelaine

Tump, en arrivant au pouvoir avait une priorité : défaire ce qu’Obama avait fait. Parmi ses obsessions, il fallait déchirer l’accord sur le nucléaire avec l’Iran, signé également par les Européens. L’imperiumd’America first fracasse comme d’habitude, selon son bon plaisir, toute chose que n’aime pas l’hôte de la Maison Blanche. L’Iran en tire les conséquences et repart à la conquête de l’arme nucléaire, car il a bien vu la différence de traitement entre lui et la Corée du Nord. Vérité en deçà, erreur au-delà !

Comme d’habitude aussi, l’Europe (quésako au fait ?) se tâte, mais bien sûr elle pliera, d’autant que l’inénarrable et belliciste Netanyahou, l’allié tant chéri, vient de s’étonner qu’elle ne l’ait pas encore fait. Le bal des faux-culs sera toujours le raout préféré des grands de ce monde.

Festival des idées

À La Charité-sur-Loire, l’ex frondeur Christian Paul et ses invités tentent de refonder « la gauche en miettes ». Réunir ce qui est épars est une riche idée à condition que « les épars » cessent de s’entre-tuer. Une idée pour ce festival.

Ils ont préféré l’original à la copie

Les Grecs ont viré Alexis Tsipras.Ils lui font payer sa trahison et sa soumission à la Troïka.   Kyriakos Mitsotakis, le conservateur vainqueur de l’élection, exulte et sans doute aussi madame Merkel, le bourreau en chef de la Grèce. Il n’y a rien à gagner à faire la politique de l’adversaire sinon des coups de pieds au cul en retour. La social-démocratie en est morte.

Kyriakos Mitsotakisa beau faire partie de la « maison »

ce n’est pas pour autant que les « Tourmenteurs »  de la Grèce vont lui faire la moindre fleur.

Après les félicitations d’usage viennent les mises en garde. Les Européens ont douché ses espoirs de renégocier la trajectoire budgétaire de son pays, comme il l’avait pourtant promis pendant sa campagne. On ne rigole pas avec l’orthodoxie budgétaire, même si elle relève de l’abracadabrantesque crétinisme, comme le FMI en convient maintenant, certes en termes moins brutaux, mais quand même.

Capitaine Courage

Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch3,qui a osé défier Matteo Salvini et ébranler l’indifférence des dirigeants européens, s’est confiée au magazine allemand Der Spiegel. La traduction par Médiapart à lire en suivant ce lien.

Elle a dit : « Nous repartirons. Ce sera simplement plus difficile de trouver un capitaine qui acceptera de prendre le risque. »Le Furieux de la Legaest en effet en embuscade et c’est un dangereux.

Le grand remplacement

Ce fantasme agité ad nauseampar la droite xénophobe, ne passera pas par les ventres de immigrées

Il faut se souvenir de cette provocation d’un Algérien, disparu dans l’anonymat : « La conquête de ce pays (la France) passera par le ventre de nos femmes ». Manque de pot, ça ne marche pas comme ça. Trois chercheurs se sont penchés sur les statistiques pour apporter une réponse à cette idée reçue, tenace mais fausse, ainsi qu’ils l’établissent. Selon leurs calculs, l’apport des femmes immigrées au taux de fécondité de la France s’élève à 0,1 enfant alors qu’il est globalement de 1,9 enfant, un chiffre proche du seuil de remplacement des générations, qui nous place sur la première place du podium devant les autres pays européens, la moyenne y étant de 1,59 enfant par femme. Pour que la menace fonctionne, il faudrait une invasion massive. CQFD

Un bourreau est un agent du pouvoir judiciaire à part entière

Qu’il s’agisse de « tourmenter » ou d’exécuter, il ne peut exécuter que des arrêts de justice.

Celui qui se fait bourreau de son propre chef pour des objectifs privés est un scélérat illégitime qui doit être poursuivi comme tel. Il détruit par ses actes le fragile équilibre de la justice en même temps qu’il en écorne la légitimité. Le procès du « harcèlement moral » chez France Télécom, harcèlement qui provoqua tant de drames, relève de ce cas de figure.

Mais le principal accusé, Didier Lombard, n’en a cure et même se trouve quasiment héroïque : « Que les transformations imposées à l’entreprise n’aient pas été agréables, c’est comme ça, je n’y peux rien ». « Si je n’avais pas été là, ça aurait été pareil, peut-être même pire. » Bref ! Il a sauvé l’entreprise et a bien mérité du néolibéralisme ravageur. Et une médaille, une !

La justice au Tapie

Incohérence en rafale, marche et contre-marche, la Justice est aveugle, cette fois c’est sûr. Bernard Tapie relaxé, le roi du tour de passe-passe en rit aux larmes.

C’est dit sans rire

En Macronie, on est très pince-sans-rire. \A la suite de son audition pour obtenir l’investiture de la REM pour briguer la Mairie de Paris, Benjamin Griveaux « est celui qui a le plus convaincu », a indiqué la CNI dans un communiqué, en saluant « un diagnostic étoffé des attentes des Parisiens et Parisiennes ». Fermez le ban ! Cédric Villani ne sera pas appelé à régner.

Vie de château et HLM

La vie est belle. Pendant que le patron, François de Rugy, se prend pour le Lucullus des fonds publics, sa chef de cab’, Nicole Klein, gèle pendant 12 ans un appartement HLM. L’hubris,on vous dit. L’hubris mais aussi l’inconscience.

Neutralité laïque lors des sorties scolaires

C’est un choix de société. Il faudra bien que le louvoyant Monarc affermisse sa position. Verbatim : « elles [les gamines voilées]n’ont pas à porter le foulard parce qu’elles sont sous la laïcité de l’État ». Puis, « si elles sont dans un cadre qui est à côté de cela, elles sont citoyennes, elles ont leur identité, elles sont l,à et la société, elle n’est pas laïque et leur permet d’avoir le voile ». « On ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens » dit le proverbe, et pour l’heure, c’est le principe laïque qui en supporte tout le poids.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

8 + 10 =