string(327) ""

Ramasse-Miettes N°156 du 8 novembre 2019

11 Nov 2019

Un « gamer » devant sa console ne construit pas de barricade

Le néolibéralisme a trouvé sa propre formule pour « Du pain et des jeux », le slogan de gouvernance des empereurs romains. L’arène n’est plus le lieu d’immolation des gladiateurs ou des animaux sauvages sauvagement prélevés sur la faune, mais celui des prouesses de geeks hallucinés quasiment greffés sur leurs « joy sticks ».

En plus, les jeux vidéo sont très juteux pour ceux qui les conçoivent et les commercialisent. Pourquoi s’en priver en effet puisqu’il y a de la thune à se faire ?

J’exagère? Voyez plutôt…

Lors d’un live début octobre, «BlitzChung» a profité d’une interview après une victoire pour enfiler des lunettes de ski, un masque à gaz, et scander un slogan de soutien aux manifestants de Hong Kong, alors que les règles de Blizzard interdisent normalement les déclarations politiques. Cet événement, qui aurait pu passer relativement inaperçu, a reçu une réponse rapide et sévère de la part de Blizzard. Chung, ainsi que les deux commentateurs qui l’interviewaient, ont été bannis des compétitions pour un an. Le joueur s’est aussi vu retirer la dotation financière censée récompenser sa victoire. CQFD.

Les prédateurs sont à la manœuvre, comme d’habitude

A Longué-Jumelles, dans le Maine-et-Loire, la question de la reprise (à vil prix) de l’hôpital flambant neuf par le privé divise les élus locaux et inquiète les personnels qui savent très bien ce qui les attend quand l’opératoire sera bouclée.

C’est un cas d’école : un investissement possiblement démesuré épinglé par la Cour des Comptes et, immédiatement, une ou des offres de reprise par le privé à en moyenne 2/3 à peine de l’investissement. Et hop! Le tour est joué, il n’y a plus qu’à « dégraisser » ce petit mammouth-là et à se goinfrer.

Des petits crétins instrumentalisés par des « bouffons » eux-mêmes attentifs à leurs intérêts de dealers montent des embuscades contre les policiers et les pompiers

La diversion a bien fonctionné. Les policiers, pris à partie par une trentaine de jeunes, ont essuyé des jets de projectiles et des tirs de mortiers jusqu’à 23 heures. L’incendie de L’Arche, centre des arts de la scène et du cirque, sis à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines, était le vrai objectif de cette bande d’abrutis, saloperie accomplie vers 22h30.

Cette poussée de violence serait liée à des travaux de réhabilitation dans le quartier qui dérangeraient l’économie souterraine, en clair le trafic de drogue. Ces ânes ont toujours préféré la culture du cannabis à la Culture, avec un C majuscule.

Schœlcher, reviens!

L’esclavage est une réalité du XXIè siècle même s’il emprunte des méthodes nouvelles qui le dérobent plus ou moins à nos regards.

Le commerce illégal de travailleuses domestiques fonctionne comme un réseau de trafic d’êtres humains et prospère tranquillement sur les applications mobiles. Sur Instagram par exemple, propriété de Facebook, on peut trouver des publications facilitées par certains hashtags, proposant d’acheter une femme et ses services domestiques. Suit la négociation par message privé, très privé.

Quel genre d’être humain peut se livrer à de telles ignominies ?

Tartufferies. Faudra-t-il un nouvel amendement pour sauver les amoureux ?

L’amour est devenu un jeu dangereux aux USA. McDonald’s a annoncé avoir licencié son directeur général, Steve Easterbrook, pour avoir entretenu une liaison, pourtant consentie, avec un membre du personnel. Le puritanisme hypocrite a encore frappé et Tartuffe est une figure éternelle.

L’OTAN est un « machin » contre-productif et dangereux.

Depuis trente ans, depuis la chute du mur et la dissolution de l’URSS, ce machin est sans objet. Les USA rêvent de noyer l’UE dans la servilité à son imperium et l’OTAN en est l’outil idéal. La Turquie, qui en est membre, s’en affranchit quand ça l’arrange et, plus généralement, les expéditions de l’OTAN, du Kossovo à la Lybie et autres joyeusetés du même tonneau, dont la « lutte anti-terroriste » sont de retentissants échecs. Pourquoi avoir aboli la politique de De Gaulle sur le sujet?

L’Union européenne est aujourd’hui confrontée à un choix déterminant :

Demeurer dans l’OTAN à la botte des USA, avec un statut de protectorat, sans voix au chapitre sur les questions de souveraineté, i.e. stratégie, alliances, diplomatie, traités, économie et même fiscalité, sans parler du droit américain en train de polluer le nôtre.

Ou s’émanciper de l’OTAN et adopter une diplomatie et une stratégie conformes aux intérêts supérieurs de l’Union européenne, ce qui veut dire un rapprochement avec l’Iran, un apaisement avec la Russie et une grande fermeté envers la Turquie et l’Arabie. En somme tout le contraire des priorités impérialistes étasuniennes.

08/11/19 Dernière minute : le roitelet semble de cet avis, mais pas la Kaiserin, ce n’est donc pas gagné.

Les goinfres…

Par ici la bonne soupe ! T’as des fins de mois difficiles ? Pas eux ! La rémunération moyenne des présidents des groupes cotés au CAC 40 a grimpé de 12,4% sur un an. Celle des salariés de leurs groupes de 4,8 %. Soit trois fois moins.

277 fois le SMIC ! Sont-ils pour autant 277 fois plus méritants que les employés qui les font vivre ? Il est permis d’en douter.

Le bâillon

Depuis cinq ans, la section française de l’Observatoire international des prisons (OIP) a perdu 2/3 de ses subventions publiques. Sa directrice, Cécile Marcel, alerte sur cette précarisation de l’association qui porte atteinte non seulement aux détenus mais aussi au droit. Et pose cette question : comment la France veut-elle traiter ses détenus ?

Bonne question, mais tout le monde le sait, les prisonniers on s’en tamponne du moment que ça ne nous touche pas personnellement… Alors tout baigne ?

Le fait du prince : chronique.

EuropaCity : le projet de mégacomplexe est définitivement abandonné. Cette décision spectaculaire est une décision du chef de l’État, Emmanuel Macron. Les uns sont soulagés d’autres grincent et quelques centaines d’hectares de terre arables sont sauvés.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

14 + 5 =