string(323) ""

Ramasse-miettes N°170 du 22 février 2020

23 Fév 2020

« Westlessness »

Autrement dit disparition de l’Occident au profit de l’émergence de l’Est avec la Chine et l’Inde en plus de tous le émergents locaux. Plus dure sera la chute et collapsology.

À la Conférence de Munich sur la Sécurité, Emmanuel Macron s’est exprimé sur le sentiment de déclin des puissances occidentales, histoire de “clarifier une nouvelle fois [sa] conception de l’autonomie stratégique et les incompréhensions qui peuvent avoir lieu autour de ce vocabulaire.” Du pain sur la planche des stratèges tant économiques que militaires soucieux de soigner « l’encéphalogramme plat » de l’Europe.

Quand l’amiral quitte le vaisseau en pleine tempête

Madame Buzyn est ministre de la Santé, elle a en charge deux patates chaudes, d’une part la pandémie de coronavirus et d’autre part la crise de l’hôpital et c’est ce moment qu’elle choisit pour s’embarquer dans l’aventure parisienne. Agnès Buzyn choisit le combat contre les moulins à vent (elle est déjà doublée sur sa droite par Dati!) et abandonne sa mission. Le Renoncement est décidément En Marche.

Chassé-croisé

Madame Buzyn passait pour avoir la fibre sociale et, du coup, la gent journalistique la classait à « gôche », c’est dire. Elle est remplacée incontinent par un transfuge du PS, un expert nous dit-on, Olivier Véran, en tout cas au moins expert pour changer de crémerie politique au gré des saisons. En Macronie, il y a toujours de la place pour les transfuges.

Ubris

Les Grecs considéraient l’ubris (ou hybris) comme la marque de la démesure et de l’orgueil et pensaient qu’une telle attitude déclenchait le courroux des dieux.

En manque de neige, la station de ski pyrénéenne de Luchon-Superbagnères avait décidé de se faire livrer le week-end dernier 50 tonnes de neige par hélicoptère. Une décision qui a fait bondir la ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne, et il y a de quoi.

Macron s’avise enfin des problèmes que pose un certain « communautarisme »

Pour ce faire, il avance le terme de « séparatisme » qui semble un peu outrancier. Rappelons qu’on ne peut séparer que ce qui est inclus. L’islam politique l’est-il ? Assurément non.

Nous craignons que cette volonté nouvelle ne soit qu’un « moment » de la stratégie philo-concordataire du président jupitérien qui rêve de tout contrôler, à commencer par les religieux, qu’ils faut donc structurer « à la Bonaparte ». L’affaire se joue sur la nuance entre islam DE France et islam EN France. Le premier convient aux concordataires et rebute ceux qui se contentent d’observer qu’il y a un islam en France, comme il y a d’autres courants religieux ou philosophiques et que celui qui est dangereux est activiste et conquérant.

La sagesse trouve-t-elle enfin son chemin ?

« Olivier Véran veut montrer qu’il est déjà à la tâche. À peine nommé, le successeur d’Agnès Buzyn au ministère de la Santé veut s’attacher à apaiser les tensions en lançant une enquête nationale sur le « mal-être » des soignants ». Du coup, l’intersyndicale des internes a levé son préavis de grève pour (lui) « donner une opportunité ». Attendons la suite.

Villani sera-t-il meilleur cuisinier que Griveaux?

L’enjeu est de taille, c’est la mairie de Paris. Il a posé « ses conditions pour envisager d’éventuelles convergences » avec Agnès Buzyn, notamment des « concessions majeures sur l’écologie ». Pour l’heure, Dati leur fait la nique.

Chez le grand frère tout s’achète… et donc se vend

Pour qu’il y ait des corrompus, il faut d’abord qu’il y ait des corrupteurs. Michael Bloomberg est un homme très riche et très pressé. Il y a deux façons de considérer sa candidature : sur le plan de la moralité, et sur celui de l’efficacité.

La moralité ici fait défaut. Bloomberg est un grossier personnage et une incroyable girouette en plus d’être une planche pourrie ; quant à l’efficacité, c’est celle d’un portefeuille mieux que bien garni. Sans avoir rien fait d’autre jusqu’ici que de payer des spots publicitaires, il talonne déjà les premiers démocrates dans les sondage.

On avait une école où l’on formait des hauts fonctionnaires, on aura une école de management

Chercher l’erreur ! L’affaire est entendue, l’ENA est probablement à réformer, car elle forme aussi bien la caste des « pantouflards » que celle des « techniciens » sans cœur, tous éloignés des choses « au ras des pâquerettes ». Mais former des « managers » sera pire encore, à moins que la réforme ne se borne au changement d’intitulé, ce qui est probable.

Uberisation galopante

La banque aussi. Pour réaliser des économies, la Caisse d’épargne Bretagne-Pays de Loire va remplacer, dans certaines agences rurales, ses salariés par des travailleurs indépendants. Le syndicat SNB-CFE-CGC dénonce « un tsunami » car il se doute bien que le reste du secteur suivra. L’uberisation de l’économie est en marche.

Deliveroo condamné pour travail dissimulé

Faute de bénéficier d’un contrat de travail et non d’un contrat de prestataire de service, le conseil des prud’hommes de Paris a condamné la plate-forme à verser 30 000 euros à un livreur Deliveroo. C’est tout le problème scandaleusement biaisé des « auto-entrepreneurs », cette odieuse façon de contourner les comptes sociaux.

Magistrale Mona Ozouf sur le blasphème et la civilité

C’est à voir à partir de 5’ jusqu’à 24’. Vingt minutes d’intelligence, de calme serein et de bonté naturelle.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

7 + 12 =