string(327) ""

Ramasse miettes N°176 du 3 avril 2020

4 Avr 2020

La honte

Le conflit entre Didier Raoult et Yves Lévy, l’époux de l’ex-ministre Agnès Buzyn, représentant du milieu médical parisien, est-il une entrave à la lutte contre la pandémie ? Cela se pourrait bien. Messieurs jetez vos egos aux égouts, cela serait plus digne. Et vous les ergoteurs : « La ferme ! ».

Écœurant, mais pas étonnant

La Chine contrôle la quasi-totalité de la production industrielle de masques. Face à la pénurie criante dans les pays occidentaux, comme aux États-Unis ou en France, la voilà en position de force. Elle en use et en abuse.

Décontamination ?

Trois Français et un Irakien, membres de l’ONG française SOS Chrétiens d’Orient ont été libérés. Par ailleurs la France a annoncé mercredi qu’elle allait retirer dès jeudi ses troupes d’Irak, où elles participaient à la formation des forces de sécurité locales. 200 pioupious bientôt de retour en France et des familles sans aucun doute soulagées.

Virage à 180°

Notre cher thuriféraire du néolibéralisme économique et de la mincienne « mondialisation heureuse », le Monarc en personne, vient de s’éveiller à la complexité du monde et de réintroduire la dimension humaine de… l’Humanité.

Notre État-providence  ne serait plus « des coûts ou des charges mais des biens précieux », ce qui est nouveau et propre à faire s’étouffer nos onctueux économistes attitrés, abonnés aux parlottes télévisuelles. Crânement, il nous informe que « certains biens et services » devaient « être placés en dehors des lois du marché ». Fichtre ! Le socialisme serait-il En Marche ?

Escamoter les opposants

C’est la recette idéale pour gagner des élections. Soumaïla Cissé, ; le chef de l’opposition et six membres de sa délégation ont été enlevés par des hommes armés mercredi 25 mars, dans la région de Tombouctou , au Mali, où il faisait campagne. L’opération française « Barkhane » ainsi que la Mission des Nations unies au Mali, Minusma, sont à leur recherche. Aux nouvelles de ce matin, Cissé a été élu député…

Ce n’est pas un poisson d’avril

La « clériquine », serait-elle un remède miracle, plus fort que la chloroquine ?

Le Conseil scientifique préconise le « soin pastoral » ! Ouille, ouille, ouille ! Qu’est-ce à dire ?

Le conseil scientifique « COVID-19 » instauré par le Président de la République pour « éclairer la décision publique », considère « le soin pastoral » comme « essentiel dans toute réponse à une crise épidémique ». Il recommande donc la « création d’une permanence téléphonique nationale d’accompagnement spirituel inter-cultes ». Pourtant pendant la pandémie, Dieu regarde ailleurs, comme d’habitude. IL a même profité du rassemblement évangélique de Mulhouse pour semer l’épidémie. C’est du grand art !

Le Grand Barbu atteint de surdité

C’est vrai quoi ! Ses fidèles se rassemblent pour lui faire plaisir et le prier de faire régner la Paix sur une Terre qu’il est censé avoir créée ex nihilo et patatras, il leur refile un virus particulièrement retors. De deux choses l’une : ou bien il est sourdingue, ou bien il s’en tamponne le coquillard.

Profiteurs de guerre

C’est un classique toute guerre, même sanitaire, traîne dans ses bagages d’ignobles profiteurs qui s’enrichissent sur la misère, la trouille et les fausses nouvelles. Démonstration :

Sur le Net, des sociétés peu scrupuleuses vendent des respirateurs à prix d’or à ceux qui en ont désespérément besoin, notamment les hôpitaux. Au nom du pèze, du fric et du sain bénéfice.

Rapaces !

Le symbole des États-Unis est l’aigle, l’aigle est un rapace, les É-U se comportent en rapaces. Encore un syllogisme à la gomme direz-vous. Et pourtant, plusieurs régions de France ont vu leur commande de masques récupérées sur le tarmac par des Américains, prêts à payer beaucoup plus cher les cargaisons, ce qui réjouit les vendeurs… No comment.

Vous chantiez ? Eh bien dansez maintenant, par Fred Vargas

Ce texte prémonitoire est à écouter et à méditer.

Association de malfaiteurs

Syllogisme assassin : Le peuple est souverain, je suis le peuple, donc je suis souverain.

C’est le genre de raisonnement qui accompagne l’état d’urgence. L’état d’urgence c’est quand les gouvernants décident de faire le bonheur du peuple contre le peuple. Voyez Orban ! Pauvre Hongrie ! Et tout ça, comme en Égypte et dans bien d’autres démocraties illibérales, au prétexte du Covid-19, cet autre malfaiteur. Chez nous aussi les gouvernants grappillent…

Association de malfaiteurs (encore)

Les Baudelaire de la free boxe, les Mozart de la mornifle, les maestros du suprématisme mâle s’en donnent à cœur joie, grâce au confinement dû au Covid-19, ils peuvent tranquillement jouer au punching-ball sur leurs compagnes et leurs mouflets.

Quand les cons sont confinés les violences conjugales prospèrent. Les interventions des forces de l’ordre à la suite de signalements, depuis peu en pharmacie !, pour des violences conjugales ont augmenté de « 32% en zone de gendarmerie » et de « 36% à Paris » depuis la mise en place du confinement en France. Désolant !

Attention chantier de démolition

À la demande d’Emmanuel Macron, la Caisse des dépôts travaille à un plan pour l’hôpital public.

Il n’y est pas question de défendre l’intérêt général, il vise expressément à accélérer la marchandisation de la santé et sa privatisation rampante.

Et pendant ce temps, calinothérapie oblige plus Covid-19, Emmanuel Macron annonce à Mulhouse la mise en place d’un « plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières » pour l’hôpital, une fois la crise du coronavirus passée. Diogène avec sa lanterne cherchait un homme… Nous cherchons une once de cohérence.

Quand les flics interprètent et délirent…

Bruno Le Maire appelle à se rendre dans les boulangeries. Mais certains citoyens ont été verbalisés pour être sortis acheter du pain. Montesquieu nous avait prévenu : « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. ». Certains gendarmes et policiers en sont de vivants exemples, hélas ! De leur propre initiative, ceux-là inspectent les cabas et décident de ce qui est vital et important. Le degré zéro de la perspicacité est atteint.

Le libéralisme est malade du coronavirus

Qui est responsable de cette aberration planétaire qu’est devenue la mondialisation industrielle et commerciale ? De la gabegie de transports et de notre dépendance vitale à des économies lointaines qui en découlent ? Qui à longueur de discours défend la croissance, la loi des marchés qui ont transformé une partie de l’Asie en usine du monde ?

Telle est la question que posent nos amis du Creal 76. C’est à lire et ça dessille.

Optimisme

Le Covid-19 est-il en mesure de renverser la table et d’envoyer la capitalisme au rayon des vieilles lunes dont on se débarrasse avec soulagement ? Certains le pensent.

Pessimisme

Qui de la Chine ou des États-Unis dirigera le monde après la pandémie ? Hélas l’un ou l’autre, et dans tous les cas c’est une très mauvaise nouvelle.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

12 + 5 =