string(323) ""

Ramasse-miettes n°113

23 Août 2018

Dans cette livraison, nous allons survoler les affaires de pédophilie ; évoquer une fois encore l’Aquarius ; épingler la nouvelle génération de politiques promise par Macron ; ricaner sur un remède miracle contre l’homosexualité ; parler de l’impact politique de l’effondrement du pont de Gênes ; évoquer la barbarie de la peine de mort ; la dangerosité de la cueillette des pissenlits dans l’État de Géorgie ; nazisme et catholicisme, de vieux alliés ?; des bondieuseries toujours à la mode ;  les doctrinaires du néo-libéralisme chantent, la Grèce pleure.

Nouvelles révélations :  ça continue…

« Une enquête des services du procureur de Pennsylvanie publiée mardi 14 août a mis au jour des abus sexuels perpétrés par plus de 300 « prêtres prédateurs »et couverts par l’église catholique de cet État, dont ont été victimes au moins mille enfants. »

Au Vatican on bat sa coulpe… On s’en lasse.

Pour sauver l’honneur ?

Le navire humanitaire, l’Aquarius, est arrivé mercredi à Malte , au port de La Valette, après un accord pour répartir entre cinq pays européens les migrants secourus. Cela suffira-t-il pour sauver l’honneur de cette Europe divisée, impitoyable et égoïste ?

Faire émerger une nouvelle génération de responsablespolitiques qui aura développé des compétences supplémentaires en s’étant frottée au monde du travail,

telle était la promesse d’Emmanuel Macronà ses électeurs. Ce qui en fait l’un des fondements du macronisme, et pas le moins claironné par la propagande présidentielle.

Seulement voilà, il y a les affaires : Alexandre BenallaAlexis Kohler, Muriel Pénicaudet Richard Ferrand, qui ont toutes en commun de relever, à des degrés divers, du conflit d’intérêts.

Nouveaux ? Vraiment ?

Professeur Tournesol ?

En Suisse, les autorités médicales ont ouvert mercredi 15 août une enquête au sujet d’un médecin français qui affirme pouvoir « traiter » l’homosexualité avec un traitement homéopathique.Ce médecin généraliste et naturopathe, Jean-Yves Henry, exerce depuis 2004 à Genève et à Lausanne.

Vers 1260, un traité stipulait : « Celui qui est sodomite prouvé, doit perdre les couilles, et s’il le fait une seconde fois, il doit perdre le membre ; et s’il le fait une troisième fois, il doit être brûlé ». L’homéopathie est quand même moins cruelle…

Hypocrite amnésie.

Après la catastrophe de Gênes unehypocrite amnésie frappe les responsables politiquesau pouvoir depuis les dernières élections italiennes qui ont permis une curieuse coalition populistes-néo fachos. En tête de gondole, le mouvement 5 Étoiles qui oublie qu’en 2013, il s’opposa à la construction d’une bretelle du pont Morandi appelée « La Gronda », de 72 kilomètres de long, d’un coût estimé de 5 milliards d’euros, au prétexte « qu’il n’y a aucun risque d’écroulement du pont, c’est une bonne blague que de le soutenir. Il durera cent ans ».On croit rêver lorsqu’on les entend regretter aujourd’hui l’absence de « routes de circulation alternatives ». Ou déplorer que les restrictions budgétaires « imposées par Bruxelles » interdisent une sérieuse révision des infrastructures italiennes. Quant à l’allié d’extrême droite, la Ligue, et notamment son patron Matteo Salvini, il est plus occupé  à s’emparer de l’événement pour cultiver ses habituelles détestations de l’Europe ou de « l’establishment ».Pire, Salvini a été vu hilare, lors d’un raout en Sicile,  quelques heures seulement après l’effondrement du pont, ce qui a fait dire à certains ; c’est « Une gifle pour la douleur de notre pays ».

Les barbares ne sont pas toujours ceux qu’on croit.

Cela faisait 38 ans que Carey Dean Moore, 60 ans, était l’hôte du couloir de la mortde la prison de l’État du Nebraska. Cet État qui avait aboli la peine de mort, et techniquement commué sa peine en prison à vie, l’a rétabliebien vite sous la pression des électeurs appelés à se prononcer par référendum. Il a donc reçu, mardi 14 août, un cocktail effrayant de quatre produits dont une horreur qui a nom fentanyl, un opiacé cinquante fois plus puissant que l’héroïne et près de cent fois plus puissant que la morphine.

Ni ses avocats ni le laboratoire allemand, fabricant du produit létal, qui avait engagé une procédure judiciaire pour bloquer l’exécution de Moore en arguant que le Nebraska avait illégalement obtenu ce produit, n’ont pu arrêter le processus. Les mauvaises langues prétendent que le directeur de la prison aurait, pour sa défense, argué que les produits étaient arrivés à leur DLC.Shame on you, State of Nebraska!.

Au secours les c… nous cernent.

« On a suivi les protocoles en vigueur », assure le chef de la police de Chatsworth, Josh Etheridge. Ce responsable policier américain a justifié l’emploi d’un pistolet à décharge électrique Taser contre une femme de 87 ans qui coupait des pissenlits près de sa maison dans l’État de Géorgie, parce qu’elle était porteuse d’un couteau. »

Les flics sont violents parce qu’ils ont peur, mais ça, ils n’en conviendront jamais. En attendant, cette histoire sera un cas d’école pour qui voudra analyser de telles dérives.

Un concordat en 1933 !

Le catholicisme et le nazisme étantdeux idéologies a priori très différentes,qu’est-ce qui pouvait les rapprocher?

Telle est une thèse en histoire (2008) présentée à  l’Université Laval de Québec. Intéressant.

Les bondieuseries sont à la modeet quand ceux que cela insupporte s’en émeuvent ou les détruisent, fleurissent les cris d’orfraies et les pleurnicheries tous azimuts.

Depuis quelques années, les croix catholiques ont tendance à fleurir sur les sommets des montagnes dans les Pyrénées-Orientales. Certains randonneurs dénoncent ce phénomène et demandent aux autorités de faire respecter le principe de laïcité, notamment au Carlit, point culminant du département.

L’histoire : La croix du Canigó a été installée sous Vichy, lorsque le pic avait revêtu le nom officiel de « Pic Pétain », ces nouvelles croix de nos sommets ont été financées et fixées en 2015 par les militaires du Centre national d’entraînement commando (CNEC), avec l’aval du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, du Parc naturel des Pyrénées Catalanes et des municipalités concernées, soit Angoustrine-Villeneuve-les-Escaldes pour la croix du Carlit, et Saint-Pierre-dels-Forcats pour celle du Cambre d’Aze.  Elles ont été sciées et jetées dans le vide…

Ce qui est navrant, c’est que des soldats de la République, des élus, des gestionnaires du Parc naturel, d’autres encore, s’arrogent le droit de piétiner la loi de 1905 au nom de la Tradition. À ce compte-là, il faut rétablir et financer, sur fonds publics, tous les cultes : celtiques, druidiques ou autre. Hors de question et heureusement techniquement impossible. Nous voulons la loi de Séparation, rien que la loi, mais toute la loi.

Depuis deux jours, les doctrinaires du néo-libéralisme nous chantent que « la Grèce va mieux ».

La population a baissé de 400 000 personnes. Plus de 300 000 jeunes ont quitté le pays, les salaires et les retraites ont baissé d’environ 40 %, les ménages ont perdu un tiers de leurs revenus, des dizaines de milliers d’entreprises ont fermé, le chômage est à 20 % et 35 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, bref, le bilan est catastrophique.La Grèce est à bout de souffle, étrillée et malade, et pourtant ils chantent. La fameuse Troïka peut se vanter d’avoir mis à genoux la plus vieille démocratie d’Europe. À qui le tour ?Parce qu’il ne faut pas s’imaginer que ces braves gens en resteront là.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

3 + 6 =