UNE ASSOCIATION NE PEUT ŒUVRER QU’À LA MESURE DU NOMBRE DE SES ADHÉRENTS
REJOIGNEZ L’ADLPF POUR LA RENFORCER DANS SES COMBATS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE LA RAISON

Ramasse-miettes n°117

20 Sep 2018

Le mépris !
C’est une affaire entendue, pour nos joyeux néolibéraux, s’il y a du chômage, c’est la faute aux chômeurs. Autrement dit, le chômeur n’est au mieux qu’un gros fainéant et au pire qu’un foutu parasite ! C’est comme dire : s’il y a des accidents de la route, c’est parce qu’il y a des voitures qui roulent dessus. Bref ! C’est la chanson, serinée ad nauseam, par ceux qui nous gouvernent et qui ne croient pas un seul instant que leurs politiques économiques puissent être pour quelque chose quant au fléau du chômage. Les patrons n’embauchent pas nonobstant les cadeaux fiscaux et la « flexibilité » de l’emploi à marche forcée et n’en n’ont jamais assez. C’est dans leurs gènes.
Pourtant, « Pour trouver du travail, il suffit de traverser la rue » . C’est ce qu’a assuré Emmanuel Macron à un horticulteur au chômage en visite à l’Élysée à l’occasion des Journées du patrimoine, samedi 15 septembre. Propos outrecuidants dignes de ce garçon gâté qui ne s’est jamais confronté au chômage et qui, quoi qu’il arrive trouvera toujours quelque pantouflage prestigieux quand il quittera le Château.
À propos de pantouflage
Membre influent de la commission des infractions fiscales, le conseiller d’État Laurent Olléon vient d’être recruté comme… avocat fiscaliste par un important cabinet anglo-saxon. Si, si !
Pour le plus grand bonheur de ses clients, j’imagine. En effet, le cabinet Orrick – le recruteur –  se réjouit : « Laurent apportera une compréhension approfondie de la façon dont les autorités de régulation françaises abordent à la fois les transactions et les conflits grâce à ses deux décennies de travail au sein de l’administration ».
Condisciple de Bruno Le Maire à l’ENA, époux de l’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin, Laurent Olléon est un haut fonctionnaire très en vue dans le cercle du pouvoir.
Fake newset « faits alternatifs » sont les deux mamelles de la présidence Trump.
C’est devenu une marque distinctive de Trump et de son administration : quand la vérité dérange, on la nie ou on l’arrange à la sauce« alternative facts ». Cette notion fut utilisée, sans vergogne, en janvier 2017 par Kellyanne Conway, conseillère de Trump lors d’une conférence la presse, afin de soutenir les arguments de Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, relatifs à l’importance supposée de la participation du public lors de l’investiture du Patron : un mensonge éhonté, facile à démonter en visionnant les vidéo de l’événement !
Or donc : Entre deux tweets vantant son exceptionnelle (sic) gestion de l’ouragan Florence, Donald Trump a nié jeudi 13 septembre le bilan officiel de près de 3.000 morts liés à l’ouragan Maria à Porto Rico, qui avait frappé l’île américaine en septembre 2017. Etil accuse les démocratesd’avoir gonflé les chiffres. Indécent !
Ça ne s’arrange pas pour ce pôvre Monsieur Ramadan.
Le Ministère public genevois a décidé d’ouvrir une instructioncontre l’islamologue-conférencier de 56 ans, actuellement détenu à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne). C’est l’équivalent en droit suisse d’une mise en examen.
Hou ! Ha ! Là !
Les marchands du Temple…
Dialogue imaginaire : « Y a pas de petit bénéfice, mon gars ! »– « Même pour le Monarc ? » – « Surtout pour lui ! »…
Ce qui explique le lancement d’une boutique de l’Élyséeproposant des t-shirts flanqués des expressions les plus emblématiques du président (« croquignolesque », « poudre de perlimpinpin », etc.) et autres produits dérivés, mais pas  « Pognon de dingue », « Tu m’appelles “Monsieur le président” », « La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler. »
La déclino-sphère manque d’idée, du coup, ses porte-drapeaux disent n’importe quoi, pourvu que ça buzze.
Eric Zemmour, en pleine promotion de son nouveau livre en a profité pour critiquer vertement le prénom d’Hapsatou Sy, présente sur le plateau : « Normalement chez moi, en tout cas depuis une loi de Bonaparte qui a malheureusement été abolie en 1993 par les socialistes, on doit donner des prénoms dans ce qu’on appelle le calendrier, c’est à dire les saints chrétiens. » Pas moins ! Sacré Zemmour, il n’existe plus que par le scandale et ses écrits dégouttant la haine et le racisme.
Un dispositif qui va dans le bon sens (sans jeu de mots).
Le principe de laïcité garantit la liberté de conscience et protège la liberté de croire, de ne pas croire et de changer de conviction. Pour garantir le respect de ce principe indispensable à la transmission du savoir et à la formation des jeunes citoyens, dans chaque académie, une équipe «laïcité et fait religieux»intervient auprès des écoles et des établissements en cas d’atteinte au principe de laïcité. Cette équipe met à disposition des outils idoines. Ils sont téléchargeables dans le corps de l’article.
« Le capitalisme n’est pas réductible à l’économie de marché. C’est plutôt un agencement singulier du marché et des pouvoirs économique et politique, un agencement parmi d’autres possibles ». Fernand Braudel.
Les travaux d’histoire globale ont remis sur le tapis la question des origines du capitalismeen montrant que nombre de ses ingrédients constitutifs peuvent être repérés bien avant le XVIe siècle, tant en Europe qu’en Asie, qu’il s’agisse de l’existence de marchés développés, du système de crédit, de contrats salariaux, de l’impérialisme.
C’est pas moi qui le dis !
« Demander à l’humanité de se passer de Dieu, c’est comme exiger d’un enfant qu’il s’endorme sans avoir entendu son histoire favorite. […] peut-être l’humanité aura achevé sa folle course le jour où elle se sera débarrassée à tout jamais de Dieu. Ou elle cessera de penser à lui comme à ce recours un brin puéril qui enracine l’être humain dans des croyances naïves, qui l’accable de commandements sévères et de pratiques désobligeantes quand ce ne sont pas des incitations à vilipender celui ou celle qui penserait différemment. »
L’humour roboratif d’un agnostique qui pourtant se dit juif.
Censure

Twitter a bloqué le compte d’une figure de « Charlie Hebdo », Marika Bret, affichant ce dessin de Charb. Une décision d’autant plus surprenante pour elle que son compte, créé en mémoire de l’ancien directeur de publication assassiné lors des attentats du 7 janvier 2015 avec 11 autres de ses collègues, n’avait jusqu’alors fait l’objet d’aucun avertissement de la sorte. « J’ai relu toute les conditions, je ne vois toujours pas en quoi ce dessin contrevient aux règles de Twitter», poursuit-elle, perplexe.

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

4 + 5 =