string(308) ""

Ramasse-Miettes N°129 du 29 mars 2019

31 Mar 2019

 Freiner des quatre faire et ruer dans le bancal.

  1. Faire croire
  2. Faire comme si
  3. Faire la roue en toute occasion. Et si ça ne suffit pas
  4. Faire peur

Pour justifier moult mesures martiales, toutes plus inouïes les unes que les autres, le monarque et ses ministres évoquent la nécessaire défense de la démocratie et de la liberté (admirons le paradoxe!), un discours que relaient avec ferveur les godillots-marionnettes. L’un d’eux évoque la possibilité d’utiliser des stades pour parquer les manifestants violents…  Comme un parfum de Pinochet.

Drone d’époque

Délicatesse et morale

Le Président, commentant les malheurs d’une manifestante de 73 ans, grièvement blessée à la tête de plusieurs fractures lors d’une charge de police, a dit : « Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille. Mais pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable… Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse ».

Traduisons : « C’est embêtant pour la vieille, mais bien fait pour sa gueule, elle avait qu’à rester chez elle ». Ainsi va la compassion de notre roitelet.

Réseaux antisociaux

La chasse aux Roms est ouverte, merci qui ? Merci les réseaux dits sociaux, mais qui sont plutôt antisociaux et même asociaux tant le narcissisme et le nombrilisme identitaires y sévissent.

Des violences ont fait suite à la multiplication, sur les réseaux (anti) sociaux, de messages alarmants évoquant des tentatives d’enlèvements d’enfants ou d’adolescents par des personnes circulant en camionnette blanche dans plusieurs localités d’Île-de-France. Comme disait Michel Audiard : « Les cons osent tout… »

… La preuve par Trump.

« Les médias sont vraiment les ennemis du peuple et le véritable parti d’opposition », a-t-il tweeté. Petit rappel pour ce géant de la pensée : pas de démocratie sans presse libre pas de démocratie là où l’opposition est muselée.

Les bourreaux commémorent

Le président du Brésil a ordonné lundi que soient organisées « les commémorations qui se doivent » pour le 55e anniversaire du coup d’État du 31 mars 1964 qui avait installé une dictature militaire de 21 ans, avec les exactions, les meurtres et autres douceurs habituelles à de tels soubresauts. Jair Bolsonaro, le grand copain de Trump (Bonnet blanc et blanc benêt), ne fait pas dans la dentelle, c’est un facho, il s’en vente et s’en glorifie. Pauvres Brésiliens…

Livré pour info au roitelet biberonné au jésuitisme

La Fondation Jean-Jaurès a réalisé un état de l’opinion de la population et des sympathisants LREM sur la laïcité. Le résultat est sans appel : la ligne républicaine est plébiscitée tandis que les positions accommodantes avec les revendications religieuses, défendues par certains macronistes, sont très largement minoritaires. Il faut interpréter cette évolution, note l’Ifop, comme le signe d’une « attente renforcée au cours des dix dernières années de la laïcité chez les Français comme devant et pouvant faire reculer la religion et l’influence de la religion dans le pays, dans un contexte où une religion, à savoir l’islam, semble être beaucoup plus visible qu’il y a dix ans ». Preuve en est donnée avec le pourcentage de sondés estimant que « la laïcité est aujourd’hui en danger en France » : 74%, contre 58% il y a quatorze ans.

Mettre les pendules à l’heure…

…semble bien compliqué même si pour cette année l’heure d’été est reconduite. Après ? Qui vivra verra et ce sera chacun pour soi, comme d’habitude : « Aux états membres de trancher ».

C’est comme pour les « paradis fiscaux » qui seraient un mythe selon notre fringant Moscovici qui oublie que le patron de la Commission fut le premier ministre du Grand Duché du Luxembourg, lequel en a la saveur et les faveurs. Sacré Mosco qui tel Tartuffe, qui ne saurait voir de délicieux appâts, détourne le regard d’une vérité pourtant sous ses yeux, à moins qu’il ne soit aveugle et incompétent. Qu’il démissionne alors ! Car la faiblesse de l’Europe telle qu’elle se (dé) construit est bien son incapacité à mettre ses pendules à la même heure.

Le chant du cygne ?

L’armée abandonne sa momie préférée. En effet,  le général Gaïd Salah a « suggéré » de recourir à la Constitution pour constater l’« empêchement » du président Bouteflika. Dans le contexte actuel, cela équivaut à une quasi-injonction. Mais attention, il y a anguille sous roche et par cette manœuvre, l’oligarchie au pouvoir entend bien rester en place. Quant à la purulence islamiste, elle attend et guette son heure. Pauvres Algériens.

Une victoire transitoire et sans doute en trompe l’œil.

Le califat proclamé par Abou Bakr al-Baghdadi s’est enfin effondré, mais crier victoire, comme l’Inénarrable Trump, est largement prématuré. La lutte contre le terrorisme promet d’être longue, tant à l’extérieur de nos frontières que sur le territoire national : il y aurait plus de 30 000 jihadistes disséminés rien qu’en zone syro-irakienne, sans compter ceux qui sévissent un peu partout en Afrique ou ailleurs.

La fable du scorpion et de la grenouille ?

Le scorpion voulait traverser un ruisseau. Ne sachant pas nager, il demande à la grenouille de le faire passer juché sur son dos. La grenouille se récrie : « Tu vas me piquer ! », « Ne soit pas sotte mon amie, si je fais ça, je meurs noyé ». Ils tombent d’accord et ils traversent donc ainsi. Au milieu de l’arroyo le scorpion pique la grenouille. « Et ta promesse ? » demande la grenouille agonisante.  « C’est plus fort que moi », répond le scorpion.

Cette fable convient parfaitement à Wauquiez soupçonné de « faux en écriture publique », à propos d’un texte voté en séance publique en septembre 2017, qu’il est soupçonné d’avoir amendé après son adoption. Ainsi également du secrétaire de l’Élysée, Alexis Kohler, accusé par Anticor de « faux et usage de faux » et « d’ omission substantielle de ses intérêts », en clair de conflit d’intérêts. C’est plus fort qu’eux ! Sacrés scorpions !

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

9 + 4 =