string(323) ""

Ramasse-Miettes N°189

5 Juil 2020

Chantage, mensonge et petits arrangement scélérats

L’outrage à personne dépositaire de l’autorité est l’arme la plus insane dont dispose policiers et gendarmes. Tous n’en abusent pas mais ceux qui le font sont à blâmer.

Si une personne blessée porte plainte alors qu’il n’y a pas de preuves, les policiers se retournent contre elle en parlant d’outrage et de rébellion. La victime des violences devient l’accusé. Dans un tribunal, c’est la parole des policiers contre la parole d’un quidam et celle-ci  ne pèse pas lourd. C’est un système de double peine puisqu’il est à la fois puni dans la rue, et sanctionné au tribunal.

En vert et contre tout.

Les Verts succèdent au PS en tant que pivot au centre gauche. Pour le reste, rien de bien nouveau, comme son prédécesseur désormais quasiment à bout de souffle, le parti vert passe des alliances opportunistes. « Le nouveau monde est pour demain »… ou après. Il a le vent en poupe, nous le jugerons sur pièces, ou plutôt les abstentionnistes le jugeront s’ils daignent revenir aux urnes.

À Marseille la droite battue tambouille sa bouillabaisse.

Pour la droite Marseillaise, c’est un franc revers, mais ! Mais, mais en roquant habilement grâce au doyen d’âge, elle espère bien garder le siège de premier magistrat. L’ineffable Gaudin, le parrain de 80 balais qui a raccroché, s’est fendu d’un appel du pied aux « onze élus des listes minoritaires », celles du dissident Bruno Gilles et de Samia Ghali, et les a sommés de choisir « entre la poursuite du développement de la ville et le repliement vers les errements du passé et le déclin ». L’éternel procès en incompétence instruit par les battus. Pauvre démocratie !

C’est quoi ça, le Lawfare ?

Pour mieux cacher ce que recouvre ce néologisme, nos géniaux gouvernants ont recours à un anglicisme (un de plus) le Lawfare qui n’est pas autre chose qu’une instrumentalisation de la justice et de la police à des fins politiques. Le résultat tangible ?, la négation même du principe de séparation des pouvoirs. Suivez  l’excellente analyse de Res Publica.

Le capitalisme s’adapte à tout.

Rien n’est plus plastique que le capitalisme. La mode est à l’anti-racisme et à la culpabilité blanche, qu’à cela ne tienne, Mercedes peint ses bolide en  noir et l’Oréal supprime les mots « clair » et « blancheur «  de ses publicités et emballages. « Afin d’afficher son soutien à la lutte contre le racisme et toute autre forme de discrimination ces deux marques – et elles ne sont pas les seules – se paient de mots… supprimés. À ce stade, l’anti-racisme est un délire instrumentalisé par l’appât du gain.

Au-delà des hypocrisies…

« Lorsqu’on demande aux Français si la discrimination fondée sur la couleur de peau, l’origine ethnique ou la religion est répandue, près de huit sur dix répondent par l’affirmative, contre à peine six Européens sur dix », peut-on lire dans une note dressée par deux économistes pour Conseil d’analyse économique (CAE).

Mais qui embauche ? Qui décide des pubs ? Les mêmes mon général !

La bourse et les boursiers spéculent, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

Une société, Tesla, fabrique de voitures électriques haut de gamme, en vend peu et ce segment de son activité est à la limite de la rentabilité, mais voilà, les boursiers pensent que l’avenir est dans la voiture électrique, alors… Du coup la valeur boursière de la société d’Elon Musk a surpassé celle de Toyota en atteignant 207,2 milliards de dollars. CQFD.

L’âne de Buridan

La fameuse bête mourut de faim et de soif entre un seau d’avoine et un seau d’eau, faute d’avoir pu choisir, c’est l’exemple même du dilemme poussé à l’absurde. Or que voyons-nous en ce moment ? : il faudra choisir entre l’énergie atomique qui n’émet pas de CO2 et différentes sources plus ou moins polluantes. Le charbon, le gaz, le pétrole, on sait. Par contre on sait un peu moins pour les panneaux solaires et les éoliennes, encore que…

ITER pourrait aider à résoudre le problème si l’on parvient à en maîtriser la technologie.

Monsieur « Je-sais-tout ».

Ils sont les grands prêcheurs de la médiasphère, ils savent tout mieux que vous et moi réunis. Brice Teinturier est l’un d’entre-eux et il vient de découvrir le « dégagisme ». Soit, mais, avec un niveau ahurissant d’abstentionnistes, les électeurs qui ont cette fois préféré globalement des candidats écolos peuvent-ils pour autant être considérés comme l’alpha et l’oméga du dégagisme ? J’en doute car ils sont au cœur des jeux politiques habituels et si de nouvelles figures ont émergé, c’est un phénomène dorénavant récurrent. C’est plutôt le prix de la profonde crise démocratique que traverse notre pays.

« Je pars pour mourir les armes à la mains »

La presse et l’opinion publique en font des cinglés, or ils ne le sont pas au sens clinique du terme. Plus sûrement, ils sont endoctrinés par la religion du cimeterre qui a pour ambition l’élimination de tout ce qui n’est pas elle et prône que « Tout musulman a le droit et le devoir de refuser d’obéir à tout ordre contraire à la Loi ». Et quelle loi ? La loi de Dieu  supérieure à celle des hommes, bien sûr. Cette argutie fait du Dieu le meilleur allié des assassins puisqu’il suffit d’arguer qu’Il préconise la mort de l’infidèle et donc couvre de sa mansuétude son exécution. Le drame c’est que cette horreur est soutenue en catimini par la quasi totalité des théologiens musulmans.

Poutine in æternam !

Il a réussi son coup Vladimir Poutine, sauf accident de santé, il restera au manche jusqu’en 2036. P… encore 16 ans ! Les dictateurs sont comme ça, ils ne peuvent pas partir, ils se croient irremplaçables et peuvent ainsi martyriser leur peuple jusqu’à ce que la mort les sépare.

L’air du temps !

Les nouvelles formes de participation citoyenne : Convention citoyenne pour le climat, consultations sur internet, ateliers collaboratifs… Les outils de participation citoyenne rencontrent un nouvel essor. Il s’agit de répondre à la demande démocratique des citoyens et de faire face à leur défiance vis-à vis des élus et des institutions. C’est à lire.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

1 + 6 =