Revue d’actualité N°224, 16 juillet 2021

16 Juil 2021

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Revue d’actualité N°224, 16 juillet 2021

Grandes manœuvres, Bolloré promeut Zemmour et sa bande à Europe 1, tandis que les 20 pays les plus riches nous font miroiter une taxe quasi universelle, mais sans toutefois nous en indiquer l’assiette. On apprend aussi que Macron serait de centre-droit sans nous expliquer où est passée sa fameuse jambe gauche (le « en même temps »). Enfin, le Premier ministre nous concocte un nouveau bidule chargé de la défense de la laïcité. Attendons pour voir.

100 ans et lucide comme jamais.

Edgar Morin, dans un article donné au Monde, nous parle de cette phase extraordinaire de l’aventure humaine qui a commencé il y a soixante-quinze années et a connu des imprévus eux-mêmes extraordinaires. « C’est une période où s’accroît de façon inouïe la puissance humaine, en même temps que, de façon non moins inouïe, l’impuissance humaine. » Effarant constat qu’on ne peut guère contester.

Le grand remplacement.

À Europe 1, 76 salariés, dont 36 journalistes radio, ont déposé un dossier pour partir dans le cadre de la rupture conventionnelle collective (RCC) ouverte en avril. Bolloré n’en a cure qui dispose à CNews d’un vivier docile. Les salariés ont donc appris qu’outre Dimitri Pavlenko (chroniqueur dans « Face à l’info », l’émission d’Eric Zemmour), Laurence Ferrari et Sonia Mabrouk, d’autres figures de CNews les remplaceraient à la rentrée. Bolloré-Zemmour même combat : contrôler l’information et la diriger dans le sens qui leur convient.

« Ils sont trop verts et bons pour les goujats… »

Nous aurions grand tort de nous comporter comme le renard de la fable : on espérait 23 % (cela avait été avancé) on a 15 %, ce qui est mieux que le statu quo ante. Au terme de deux jours de tractations à Venise, les ministres des finances des 19 pays les plus riches et l’Union européenne ont donné leur feu vert à la mise en œuvre, dès 2023, d’une grande réforme fiscale mondiale. Mis à part l’Irlande, attachée à son statut de paradis fiscal, les 19/20 sont tombés d’accord pour la création d’un impôt minimum mondial d’au moins 15 % pour les entreprises de plus de 750 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le hic c’est qu’un pourcentage ne veut rien dire si l’on ne connaît pas sur quelle assiette il s’applique.

L’effroyable sottise de la pudibonderie.

Il ne s’agit certes pas de prôner ici des tenues indécentes – au reste le bikini est passé de mode au profit du maillot intégral depuis lurette- mais de parler hygiène. Tous les responsables de piscine – j’en suis un – le savent, la douche savonnée avant d’accéder au pédiluve puis à la piscine est o.bli.ga.toire, obligatoire. Dès lors se baigner en burkini, autant dire habillé est absolument « impropre ». Sans jeu de mots. Nos concitoyennes musulmanes devraient y réfléchir avant de revendiquer une exception bigrement teintée de particularisme religieux.

Les nouveaux Colomb.

La presse, qui adore ça, réduit les exploits des Bronson, Musk et Bezos à des combats de coqs narcissiques entre milliardaires. Elle a tort, car ils sont les nouveaux Colomb et sont de la trempe de ceux qui visent de nouvelles frontières, qui rêvent de lune et de planètes lointaines même si, évidemment, le goût du gain n’est pas absent de leur projet. Après tout, Colomb ne partit pas sans quelque espoir de fortune ! Et qu’on ne nous fasse pas rire avec le projet touristique qui n’est que le faux nez d’ambitions autrement consistantes.

C’est quoi « le communisme à la française, cet ersatz mollasse et spongieux du collectivisme » ?

Le classement des 500 plus grosses fortunes françaises, publié par Challenges ce mercredi 7 juillet, nous apprend que ces dernières « ont crû de 30 % depuis l’édition de 2020 ». Ce genre de bolchévisme paie ! Les prélats du libéralisme ultra seraient bien inspirés de nous lâcher les basques avec leurs éditos pleurnichards de vierges effarouchées adossées à des salaires rondelets.

Mes amis, vos Zemmour, nos emmerdes.

Le porte-parole et probable candidat de la droite abyssale, Eric Zemmour, recrute à tout va. Dernière prise : Loïk Le Floch-Prigent, ancien grand patron, tombé dans l’affaire Elf et revenu ces dernières années défendre la réindustrialisation de la France. Il serait l’un des consultants en économie de Zemmour, ce qu’il assume par une crâne : « Écoutez, j’ai 77 ans, je fais ce que je veux et j’ai les amis que je veux ». Ainsi va le monde… et l’extrême droite se rapproche du Graal tant espéré, le POUVOIR.

Révélations !

Incroyable ! Le président Macron serait de centre droit. Pour une découverte, c’est une découverte. Et les médias osent nous présenter cela comme une découverte.

Au pays des exceptions à la règle…

La vaccination est maintenant quasi obligatoire… sauf pour les policiers et les gendarmes. Bizarre ! Vous avez dit bizarre ? Interrogé là-dessus, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a sorti les rames pour dégonfler la polémique montante. Le pauvre attaque crânement la falaise. A-t-il conscience que ce sont ces mêmes forces de l’ordre qui seront chargées de contrôler le pass sanitaire des personnes attablées au café ou faisant la queue pour un spectacle ? Ah ! La cohérence, ce marqueur du macronisme en acte.

Et donc, Il fallait s’y attendre.

Contrôler le pass sanitaire… Qui pour le faire ? « La police et la gendarmerie ont autre chose à faire », martèle le syndicaliste Stanislas Gaudon. En effet, la police est confrontée à bien d’autres problèmes, notamment la délinquance que la Covid n’a certes pas fait disparaître. Ce gouvernement yoyotte, voir supra.

Le successeur sera-t-il à la hauteur ?

Un comité interministériel, réunissant une dizaine de membres du gouvernement, va remplacer l’Observatoire de la laïcité, supprimé par décret il y a un mois après avoir été accusé de laxisme vis-à-vis de l’islamisme. Le comité vise, selon Matignon, à « mettre en mouvement les différentes administrations » à l’approche de l’adoption définitive la semaine prochaine du « projet de loi confortant les principes républicains », qui contient plusieurs mesures autour de la laïcité. Espérons que cette instance sera à la hauteur et fera son boulot sans nous fignoler des « accommodements raisonnables ».

Dernières nouvelles

0 commentaires

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

6 + 3 =