string(409) "
ADLPF La Libre Pensée Laïcité Flyer-anti-laique
"

Laïcité : la FCPE s’empêtre dans un triste flyer

26 Sep 2019

ADLPF La Libre Pensée Laïcité Flyer-anti-laique

La FCPE vient de distribuer un flyer appelant à voter pour ses représentants, qui promeut la présence de femmes voilées dans l’accompagnement des sorties scolaires.

Après le Planning familial et l’Unef, la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves) cède à son tour à l’entrisme islamiste dans la société et l’éducation.

Un affichage fondamentalement anti laïque

Ce flyer représente une femme voilée souriant de toutes ses dents à une enfant et qui déclare (en très gros) : « Oui je vais en sortie scolaire, et alors ? ». Elle y va voilée, bien entendu. Le tract poursuit : La laïcité c’est accueillir tous les parents sans exception ». Et de donner une piste vers les réseaux sociaux avec ce curieux intitulé : #serespecter suivi d’un appel à voter FCPE en octobre et de l’adresse de son site.

Un message fondamentaliste dans un triste flyer

Décortiquons ce morceau de bravoure : ce qui est visé c’est la présence voilée des « mamans » (on notera au passage que, dans ce genre de propagande, elles ne sont jamais appelées les mères, mais toujours du larmoyant « maman » qui fait son office « bisounours » et prétend toucher la fibre émotionnelle du public visé. Au passage, on nous explique que la laïcité doit « accueillir tous les parents sans exception », mais quid des enfants ?

Un message qui contrevient à l’esprit même de la laïcité et à la mission de l’école

Cette représentation voilée contrevient à l’esprit même de la laïcité telle que pratiquée à l’école républicaine, qui entend n’opérer en son sein aucune discrimination (au sens premier du terme) ni aucun tri à base ethnique, religieuse ou autre. La mission de l’école républicaine, outre la transmission des savoirs qui est sa préoccupation première, est de former des enfants à un avenir de citoyens, conscients et parfaitement capables d’opérer, le moment venu, les choix philosophiques, religieux ou moraux qui seront les leurs et donc qui n’auront, en aucun cas, été imposés par quelque propagande religieuse ou philosophique que ce soit.

Que va faire la FCPE dans cette étrange galère ?

Alors que va donc faire la FCPE, qu’on a connue plus avisée, dans cette galère affrétée par tous les renoncements d’un monde subjugué par la propagande effrénée de l’activisme salafiste, wahhabite ou quel que soit le masque qu’il porte ? Ne comprend-elle pas que, par exemple, le petit morvandiau de Château-Chinon n’a pas à être pollué par des signes d’appartenance évidents à une religion qu’il ignore et qui l’ignore, pas plus, par hypothèse, que le gamin, fils d’un adepte du culte de Bacchus, ne peut être escorté dans sa sorties par les Bacchantes. Une sortie scolaire n’est ni une procession religieuse ni une bacchanale.

Il faut résister au grignotage insidieux des propagandistes religieux

Nous nous devons de résister et de dénoncer ce lent grignotage de l’islam conquérant. N’oublions pas qu’il est né religion du sabre et de la conquête, du prosélytisme violent et de la soumission inexorable de la gent féminine. Ses prêcheurs n’en démordent pas.

La lucidité en question

Pourquoi rejoindre le camp de la résignation, si ce n’est que par défaut de lucidité et par conscience biaisée de ce qu’est la laïcité et la République ? La laïcité, c’est la paix, la religion c’est la discrimination, la querelle et la fureur.

Une circulaire on ne peut plus claire

La Circulaire n°76-260 du 20 août 1976, énonce qu’à propos des collaborateurs bénévoles […] qui participeraient, avec l’accord des chefs d’établissement et directeurs d’école, à l’encadrement d’une sortie ou d’un voyage en France et à l’étranger, seraient, aux termes de la jurisprudence administrative, considérées comme collaborateurs occasionnels du service public d’enseignement et pourraient obtenir de l’État des dommages et intérêts pour les dommages subis par eux à l’occasion de ces activités.

Voilà qui est clair et rien ne justifie le triste pataquès créé par les reculades incessantes de mondes politiques et associatifs dont la myopie désolante ne s’explique pas autrement que par la démagogie propre à ceux dont le seul objectif est de trouver un siège au terme d’une élection. Un pataquès habilement exploité par des maîtres en provocations de tout genre .

Qui dira le contraire ?a

Gilles POULET

Septembre 2019

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

6 + 15 =