string(468) "
ADLPF La Libre Pensée Pour une société éclairée AliExpress.fr en Français, le E-commerçant Chinois dont il faut avoir peur
"

AliExpress.fr en Français, le E-commerçant Chinois dont il faut avoir peur

11 Avr 2019

ADLPF La Libre Pensée Pour une société éclairée AliExpress.fr en Français, le E-commerçant Chinois dont il faut avoir peur

La Chine est l’usine du monde. Nous y fabriquons les jouets que nous offrons à nos enfants, les vêtements que nous portons, l’électronique que nous utilisons, les objets qui décorent nos maisons, tous nos petits gadgets inutiles et bien d’autres choses.

La France a importé en 2017 plus de 50 milliards d’euros de marchandises en provenance de Chine.

Si nous laissons Alibaba mettre en service des entrepôts en France, c’est 500 milliards d’euros qui vont partir en Chine.

Alibaba fr en Français va casser les prix en France et en Europe

Alibaba est le clone d’Amazon pour le marché Chinois. Son chiffre d’affaires est énorme, il s’adresse à 1,5 milliard de consommateurs Chinois. Son fondateur, Jack Ma, est la 20ème plus importante fortune du monde (classement Forbes 2018).

Emmanuel Macron a signé au premier trimestre 2018 avec Alibaba et le gouvernement Chinois un accord qui risque de mettre à mal l’économie Française, notre modèle social, notre style de vie, nos valeurs.

Comment ? Le processus est malheureusement si classique que personne ne veut le voir

E commerce et place de marché

En premier lieu, il faut rappeler qu’Alibaba, comme Amazon, n’est pas un site E-commerce. C’est une place de marché, ce qui change tout.

  • Un site E-commerce est une boutique virtuelle qui appartient à une entreprise. Elle y vend ses produits, livre, facture, se fait payer et assure le service après vente pour son propre compte
  • Une place de marché permet à toute personne dans le monde d’y ouvrir en 2 clics une boutique virtuelle pour y vendre les produits qu’il souhaite au prix qu’il souhaite

AliExpress est une place de marché

Les produits en vente sur AliExpress n’appartiennent pas à Alibaba, mais aux industriels Chinois qui les fabriquent. Le groupe Alibaba n’exerce de contrôle ni sur la qualité des produits (sur les contrefaçons en particulier), ni surtout sur les prix de vente pratiqués.

Le métier d’Alibaba est uniquement de créer un écosystème commercial autonome dans lequel il offre la visibilité des produits, la livraison au client final, la facturation et l’encaissement des prix

Alibaba fr en Français, ou AliExpress fr en Français, va permettre aux Chinois de changer le canal de distribution des produits vendus en France. En 2018, les industriels Chinois ont 3 canaux de distribution à leur disposition pour vendre leurs produits :

  1. La vente indirecte aux commerçants Chinois qui les revendent aux consommateurs Chinois. C’est un business purement Chinois
  2. La vente directe aux consommateurs Chinois, sur les nombreux sites E-commerce du groupe Alibaba
  3. La vente indirecte à l’export : Les produits sont vendus aux marques étrangères qui les revendent dans les boutiques du monde entier

En occident, nous pensons que la Chine est l’usine de nos produits. Mais comment les Chinois voient-ils les marques occidentales ? Et s’ils les voyaient simplement comme les distributeurs de leurs produits, comme un réseau de distribution dont on peut se passer ?

C’est l’avenir de ce business : AliBaba fr va permettre aux industriels Chinois de faire évoluer la stratégie de distribution de leur business à l’export.

Les industriels Chinois vont passer d’un modèle de vente indirect, dans lequel l’industriel Français est l’intermédiaire entre le fabriquant Chinois et le client final, à un modèle de vente direct, du producteur au consommateur, dans lequel il n’y a plus besoin d’intermédiaire

Le commerçant Chinois va multiplier son Chiffre d’Affaires par 15, sans augmenter son volume de ventes

  • En 2018, le commerçant Chinois vend par exemple 1 euro un produit à une marque Française qui la revend 20 euros TTC en boutique en France
  • Avec AliBaba.fr en Français, sans avoir besoin d’augmenter son volume de ventes ou de modifier son outil de production, il va vendre en direct, sans intermédiaire, ce même produit 15 euros TTC
    Grâce aux entrepôts géants installés sur le territoire Européen, le client final sera livré en moins de 24 heures

Sans augmenter son volume de produits vendus ni modifier sa capacité de production, l’industriel Chinois va multiplier son Chiffre d’Affaires par 15 et sa Marge Brute par 10, uniquement en changeant son canal de distribution

AliExpress.fr ou le hold-up annoncé sur la trésorerie Française

Face à cette manne exceptionnelle, tous les commerçant Chinois vont se faire la guerre des prix sur AliExpress en Français pour prendre leur part du festin !

Le processus de dumping sur les prix qui se met en place à l’échelle planétaire est exactement le même que celui qui a permis à la Grande Distribution de détruire le petit commerce, mais aujourd’hui, c’est au détriment de tous les acteurs de la consommation Française

Rappel historique : La Grande Distribution a tué le petit commerce en cassant les prix

Carrefour, Auchan, Leclerc et les autres achètent en très gros volumes les mêmes produits que les boutiques de centre ville, ce qui leur permet de répercuter dans les prix de vente une partie des 30 à 50% de rabais et ristournes obtenus.

Comme les consommateurs achètent toujours au moins cher à produit égal, les clients se sont majoritairement tournés vers la Grande Distribution, tuant le petit commerce de quartier.

Le commerçant qui a les coûts d’achat les plus bas tue toujours ses concurrents et prend leur place

Les Chinois ont les coûts d’achat les plus bas au monde

Ce sont les commerçants Chinois qui ont les coûts d’achat les plus bas et qui donc vont gagner la bataille du concurrent le moins cher.

  • L’industriel Chinois est le fabricant, le Français est le distributeur : Le Chinois a les Prix de Revient les plus bas
  • La Grande Distribution Française doit financer des surfaces de vente, des salaires, des entrepôts, alors qu’Alibaba ne finance que quelques entrepôts géants : Le coût de distribution du Chinois est plus faible que le Français
  • fr est administré en Chine, à des coûts salariaux Chinois, alors que Carrefour et ses concurrents gèrent leur promotion des ventes en France avec des masses salariales Françaises : Le coût de commercialisation du Chinois est plus faible que le Français

Le prix de revient des commerçants Chinois est très inférieur à celui des industriels et distributeurs Français.

Alibaba va faire à l’économie Française ce que la grande distribution a fait au petit commerce Français : Dumping sur les prix et mort de la Grande Distribution Française

Quel est le processus de destruction ?

Si on laisse le groupe Alibaba exploiter des entrepôts en France, le processus suivant va se produire à nos dépends :

Phase 1 : Les 18 premiers mois seront la mise en place de la logistique. Les vendeurs Chinois se caleront tous sur les prix d’Amazon, déjà inférieurs à ceux de Carrefour, Auchan, Leclerc, Intermarché et toutes les marques de jouet, d’habillement, de décoration, d’électronique, etc. etc. etc.
Le principal danger de cette phase est la fuite de notre trésorerie en Chine, dont le processus est expliqué dans le paragraphe qui suit.

La phase 2 va intensifier à grande échelle les problèmes de guerre commerciale, de guerre des prix et de rentabilité pour nos entreprises Françaises. Les commerçants Chinois vont se faire une guerre des prix impitoyable entre eux, sur AliExpress.fr et depuis leur bureau en Chine !
Tous les prix de marché vont s’effondrer.

  • La clé de la survie dans le commerce, c’est d’avoir le prix de revient le plus bas possible, car un consommateur achète toujours le moins cher à produit équivalent
  • La clé du développement d’un site E-commerce, c’est la logistique, car il faut pouvoir livrer le client en moins de 24 heures

Quand la logistique d’AliExpress.fr sera opérationnelle sur notre territoire, un commerçant Chinois basé à Pékin pourra livrer en moins de 24 heures un client Parisien, le tout à la moitié du prix vendu par Carrefour

Analyse du processus sous l’angle de la rentabilité

Prenons un exemple chiffré pour comprendre

Cas actuel : Un industriel Chinois fabrique un produit et le vend à une marque Française

  • Le prix de revient de l’industriel Chinois est par exemple de 75 centimes d’euros
  • Il le vend 1 euro à une marque Française et fait 25 centimes de Marge Brute par produit
  • Ce produit est ensuite vendu 20 euros TTC en boutique en France, ce qui finance les coûts de transport, les salaires en France, la marge des distributeurs ou des magasins intégrés, la TVA, les taxes de tout poil
  • Prenons comme hypothèse que le Prix de Revient unitaire de la marque Française soit par exemple de 15 euros, ce qui veut dire que la marque Française perd de l’argent si le Prix de Vente est inférieur à 15 euro HT

Cas N°2: L’industriel Chinois fabrique le même produit et le vend sur Alibaba.fr

  • Son prix de revient est toujours de 75 centimes d’euros
  • Il le vend 15 euros TTC sur Alibaba fr, soit 12,5 euros HT, prix auquel il doit retirer 1% d’Impôt sur les Sociétés en Irlande et la commission d’Alibaba de 10 à 30% du prix, payée en Chine
  • La Marge Brute de l’industriel Chinois est d’environ 8 euros dans l’exemple
  • La marque Française n’existe plus dans ce système de distribution, car l’industriel Chinois n’en n’a plus besoin pour 2 raisons
  • Il a changé sa politique de distribution : Il est passé de vente indirecte à un distributeur à vente directe à prix d’usine au client final
  • L’entreprise Française a déposé le bilan, car les Prix de Vente sur AliExpress.fr étaient inférieurs à ses Prix de Revient

Quelque soient les hypothèses, l’industriel Chinois va multiplier sa Marge Brute par un coefficient compris entre 5 et 15 fois celle qu’il fait aujourd’hui, sans augmenter sa production. C’est le rêve !

Quel commerçant passerait à côté de ce jackpot ? Aucun

Face à ce processus, il faut partir du principe que tous les industriels Chinois vont changer leur politique de distribution et vont vendre leurs produits en direct à 15 euros sur Alibaba.fr, au lieu de les vendre à 1 euro en indirect aux industriels Européens. Et à ce prix, aucune marque Française ne pourra s’aligner. Ca sera le démarrage d’une phase de destruction rapide du secteur des Biens de consommation.

Attaque sur la rentabilité, effondrement de la trésorerie et dépôt de bilan. C’est ce qui attend l’intégralité des entreprises Françaises et Européennes qui fabriquent leurs produits en Chine si on laisse Alibaba monter des entrepôts en France et en Europe.

Des milliers d’entreprises Françaises vont disparaître, des millions de salariés vont se retrouver au chômage en quelques mois. La consommation est le poumon de l’économie Française. Si ce secteur s’effondre, c’est toute l’économie Française qui s’effondre

Analyse du processus sous l’angle de la trésorerie

Alibaba va être un gigantesque aspirateur à trésorerie, que la France ne reverra jamais plus

Cas actuel: Un industriel Chinois fabrique un produit

  • Une marque Française l’achète 1 euro
  • 1 euro quitte la France et part en Chine

Cas N°2: Le même industriel Chinois fabrique le même produit et le vend 15 euros TTC sur Alibaba.fr (12,75 euros HT)

  • Environ 10 euros HT quittent la France vers l’Irlande (déduction faite des frais logistiques en France)
  • Environ 9,9 euros HT partent d’Irlande vers la Chine (déduction faite de 1% d’Impôt sur les Sociétés en Irlande)
  • Environ 8 euros entrent dans la poche de l’industriel Chinois (déduction faite de la commission d’Alibaba en Chine)

Faisons un petit calcul

  • Montant des importations Chinoises 2017 en France : 50 milliards d’euros
  • Principe du processus : La valeur des importations est multipliée par 10 si c’est Alibaba qui vend
  • Les 50 milliards d’euros d’importations Chinoises en 2017 deviennent 500 Milliards d’euros si les produits sont vendus en direct par AliExpress.fr

500 Milliards d’euros par an vont potentiellement quitter la France pour la Chine si on laisse Alibaba monter des entrepôts sur le territoire Français ou Européen

Pour rappel, la dette de la SNCF, que nous n’arrivons pas à financer est de 60 milliards d’euros

En conclusion, chronique d’une mort annoncée

Les Chinois sont en passe de faire à la France ce que la Grande Distribution a fait au petit commerce : Dumping sur les prix et dépôts de bilans en chaîne des marques et distributeurs Français. La fuite des capitaux vers la Chine va être multipliée par un facteur compris entre 5 et 15 pour le même volume de transactions si les consommateurs se mettent à acheter en masse sur Alibaba.fr

Le flux de trésorerie qui va quitter la France pour aller en Chine va potentiellement passer à 500 Milliards d’euros par an, la France ne s’en remettra jamais !

Mais n’oublions pas que le même phénomène se produira avec Amazon, simplement sur une période un peu plus longue.

Il faut regarder la vérité en face : Le processus qui doit nous effrayer a commencé à l’automne 2017

A cette date, une centaine de salariés du groupe Chinois seraient arrivés en France pour monter des services logistiques en France. Plusieurs accords auraient même été signés avec Auchan Retail, le groupe Bolloré et le gouvernement Français en marge du déplacement d’Emmanuel Macron en Chine en début d’année 2018.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

13 + 13 =