string(347) "
ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°145 du 16 août 2019
"

Ramasse Miettes N°145 du 16 août 2019

20 Août 2019

ADLPF La revue de presse militante de l'ADLPF Ramasse Miettes N°145 du 16 août 2019

Bon ! Tout à une fin, bronzés ou pas, nous reprenons notre survol de l’actualité en essayant à la fois d’informer et de divertir. Le rire et l’ironie sont des armes non létales qui n’en sont pas pour autant sans efficacité.

Or donc : Deux fêtes religieuses, juive et musulmane, avaient lieu dimanche 11 août, sur l’esplanade des Mosquées, en un lieu où deux des trois monothéismes sont censés cohabiter.

Une soixantaine de Palestiniens ont été blessés, ainsi que quatre policiers israéliens, dans ce qu’il faut bien appeler des échauffourées engendrées par la haine religieuse et peut-être aussi raciste, tant les tensions sont irréfragables dans ce coin de Moyen-Orient. Décidément, on ne le dira jamais assez, les religions relèguent plus qu’elles ne relient et divisent plus qu’elles n’unissent.

Coup de main ?

À Menton, un SDF, âgé d’une cinquantaine d’années et de nationalité belge, tentait de mettre fin à ses jours, survient police-secours qui naturellement tente de s’y opposer. L’irascible suicidaire menace les agents de son couteau, il se voit gratifié d’une balle et en meurt…Une enquête est ouverte. Servir et protéger, qu’ils disent…

Vérité alternative.

Ici même, on se moque volontiers des fameuses « vérités alternatives », concept forgé par le « Service Com. » de Trump qui en fait un usage très stratégique et très politique. (Ceux qui pensent que Trump est un hurluberlu, et n’est que ça, se trompent, c’est un stratège rompu aux manœuvres scabreuses auxquelles personne ne pense). Bref ! c’est une « trumperie » et en général ça marche.

Dernière en date, une détestable fable autour du « suicide apparent » de Jeffrey Epstein , un bien misérable et détestable prédateur sexuel que, dit par parenthèse fréquenta en son temps M. Trump, himself. Admirons sans barguigner ce concept de « suicide apparent », une vraie trouvaille pour suggérer que c’est une exécution (forcément) pilotée par les Clinton.

Donald Trump a lui-même encouragé cette théorie, en retweetant samedi soir une vidéo publiée par le comédien Terrence Williams, affirmant qu’Epstein « avait des informationssur l’ex-président, Bill Clinton » et en sous-entendant que cela serait lié à sa mort.

Ce Trump, quel artiste !

Trafic.

Les agences de mannequinat ne se contentent pas d’affamer des gamines rêvant de devenir des porte-manteaux célèbres, il leur arrive aussi d’en faire des proies pour prédateurs sexuels.

Jeffrey Epstein, inculpé pour trafic sexuel de mineures, possédait un appartement dans les beaux quartiers de Paris. Un agent de mannequins français, à la réputation sulfureuse, est accusé par des victimes d’avoir été un de ses « principaux pourvoyeurs » d’adolescentes. Deux ministres français, madame Schiappa et monsieur Taquet, demandent l’ouverture d’une enquête. Le parquet de Paris est en train de procéder à des « vérifications ».

Un certain écœurement nous gagne.

Caïn et Abel.

Le mythe de Caïn et Abel nous parle de l’opposition, depuis la nuit des temps, entre le berger (Abel) et le cultivateur (Caïn). Entre le nomade et le sédentaire, entre le pastoralisme et l’agriculture.

Au Nigeria,cela fait des années que les éleveurs peuls, nomades et musulmans, et les cultivateurs, chrétiens et sédentaires, s’affrontent et se massacrent à propos les droits de pâturage.

L’irréductible compétition sociétale est ici aggravée par l’irréductible compétition religieuse.

Les paradis artificiels.

Fuir la cigarette, dire adieu au cow-boy Malboro et tomber dans la dépendance au vapotage.Les vapoteuses ont beau ressembler aux innocentes « pipes » des cornemuses, l’OMS les croit dangereuses, d’où une mise en garde qui, bien sûr, engendre des controverses.

« Mettre la poussière sous le tapis. »

Cette image a toujours servi à stigmatiser ceux qui cachent honteusement (et salement) leurs actions et/ou les résultats de celles-ci.

Il semble que notre beau pays s’y laisse aller à bas bruit. C’est ainsi que la rapporteur de l’ONU interroge Paris, dans une lettre officielle, sur le transfert de sept Françaisde l’EI condamnés à mort par la justice irakienne. Autant appuyer sur la détente ou fournir la corde du pendu. La France a aboli la peine de mort pour tous ceux qui vivent sur son sol et pour ses ressortissants, ce lâche abandon est un déni de justice et une concession indigne à la barbarie.

Cela dit, nous ne disons pas que les ex-djihadistes sont des petits êtres fragiles auxquels il faudrait tout pardonner. Non ! On sera, j’espère, d’accord là-dessus.

Impayables galopins, ils nous font pleurer de rire.

Le député Eric Woerth a été pris en flagrant délit de mise en scène ce lundi 12 août, après avoir posté une photo de lui en pleine ascension de l’aiguille d’Argentière, dans le massif du Mont-blanc, sur laquelle on le voit couché contre le paroi alors que deux personnes se tiennent debout à l’arrière-plan. .. Hou la la ! Batman a encore frappé.

La révolte des Godillots.

La REM nous a habitués au petit doigt sur la couture de l’écharpe tricolore et à un manque total de recul critique quant aux desiderata du boss, mais voilà-t-il pas que les événements de Hong Kong les a réveillés. Il est vrai que ce petit coin de Chine est loin et qu’on prend bien peu de risque à feindre de s’y intéresser. Ils furent moins virulents sur la SNCF, le chômage ou le CETA, nos chers godillots. Une vingtaine de députés français La REM ont signé une lettre ouverte, fustigeant le silence de la France. « Il ne faut pas attendre qu’il y ait un énorme drame à Hong Kong pour ensuite s’exprimer en regrettant ce qui s’est passé », disent-ils. « Plus il y aura de mobilisation politique en France et ailleurs, plus le gouvernement chinois fera attention avant de parler de terrorisme, de chemin de non-retour ».

Les Chinois en tremblent de peur et en ont perdu le sommeil.

Pour qui est-ce une découverte ?

Facebook a payé des centaines de sous-traitants pour transcrire des extraits sonores de conversations de certains usagers – révélations du site Bloomberg –  bien que le premier réseau social au monde ait longtemps nié, par la voix de son créateur Mark Zuckerberge, agir de la sorte pour mieux calibrer ses publicités ou pages d’information.

Les acteurs du secteur, GAFAM en tête, ont les moyens de siphonner, pirater, esgourder, recopier et stocker tout ce qui passe par leurs tuyaux, tout le monde le sait, mais tout le monde veut n’en pas tenir compte : « Parce que moi, Monsieur, je n’ai rien à cacher ! ». « Sauf que vous Monsieur, vous devenez une cible consentante pour le mercantilisme. Abandonnez ces renards. Naviguez sur Qwant, trouvez-vous un réseau sécurisé et entraînez-y vos amis et vos relations . »

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

3 + 5 =