Les caves du Vatican...ne se rebiffent même plus

Publié le par Sosthène

Madame Royal 3, numéro 3 du gouvernement aux dires de La Croix, a représenté la France au Vatican pour la cérémonie de canonisation de deux Français, dont un seul ici retiendra notre attention : Salomon Leclerc, prêtre réfractaire à la constitution civile du clergé pourtant approuvée par Louis XVI. Il fut tué à l’église des Carmes pendant les massacres de septembre. Pie XI le béatifia en 1926, certainement pour remercier la République française d’avoir repris des relations diplomatiques avec la papauté…

Il semblerait que les sornettes vaticanes lui attribuent des miracles au Venezuela… C’est bien loin et invérifiable comme tous les miracles… Ah ! ah ! ah ! cette obscure bigoterie des pays du Sud d’où la reconquête évangélique viendra…

Madame Royal 3 a certainement oublié, pourtant partie prenante de la mitterandie, le camouflet que l’église catholique avait infligé à la gauche et la République lors du bicentenaire en 1989 en refusant, par le truchement du haineux Lustiger, de participer au transfert des cendres de l’abbé Grégoire au Panthéon. Ce prélat gallican, curé révolutionnaire, fin connaisseur des Lumières, antiesclavagiste et franc-maçon, constituant de la première heure et conventionnel infatigable, fut surtout l’artisan de la constitution civile du clergé ! Toutes qualités humaines et politiques éternellement inacceptables pour l’église catholique…

Il faut l’admettre, l’église catholique de France fut profondément déstabilisée, peut-être encore plus par la constitution civile du clergé de 1790 que, 115 ans plus tard, par la loi de séparation de 1905.

Revenons à nos élus. Ils font de la politique au petit pied qui balance entre petites magouilles et calcul électoraliste si caractéristique de cette fin de mandature… Participer à la cérémonie du Vatican en l’honneur d’un curé réactionnaire et antirévolutionnaire ne semble pas gêner cette gauche déconfite et aux abois… Certains parlent même d’un accord, forcément honteux, avec les Catholiques.

Il semblerait que le Vatican soit le lieu où il faut se montrer. Les visites au pape sont très en vue ses derniers temps. Regardons cela de plus près. En 2014 François Hollande se rend au Vatican, il y retourne la 17 août 2016, Madame Royal 3 en octobre 2016 et entre-temps les « Poissons rouges » catholiques socialistes venus entendre les bonnes paroles du pape sur la laïcité saine… (???), suivis par la visite du groupe d’études de l’Assemblée nationale majoritairement des élus de droite, visite payée, en partie, par l’Assemblée Nationale… pour renforcer, comme ils disent, les liens avec le Saint-Siège. Qu’elle est belle cette agitation vaticanesque avant la campagne… C’est ça les valeurs républicaines, nous nous préférons les principes !

                                                                                                                      Sosthène

Publié dans LAICITE, SOCIETE

Commenter cet article

Duterroir 18/11/2016 11:34

Ils dirigent (!!!) un état laïque, mais adorent porter la kippa, s'agenouiller au Vatican et rompre le jeûne du ramadan en leurs mairies. Quels genres de laïques est-ce là? Ils sont à la laïcité ce qu'est la musique militaire à la musique ou le rikavi à un grand cru.

Leslie-keeryan O'Cankly 17/11/2016 21:05

Ni dieux ni étrons cléricaux!

DUDULE 28/10/2016 18:38

Et en plus, l' abbé GREGOIRE avait été enterré civilement selon ses dernières volontés