Réacs de tous pays, unissez-vous !

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Tel pourrait être le slogan de la réaction pour cette semaine.
En Pologne, sous les injonctions de la droite catholique la plus conservatrice, un nouveau projet de loi souhaite limiter l'IVG dans le seul cas où la vie de la mère serait en danger. Il prévoit aussi une peine de 5 ans de prison pour les femmes et toutes personnes les ayant aidées à avorter. Jusqu'ici, et ce ne n'était certes pas glorieux, la loi permettait des avortements uniquement dans les cas de viols et d'incestes, de mise en danger de la santé de la mère et/ou de malformations de l'embryon. Il semble que c'est déjà trop pour les catholiques et les politiques qui les relaient.
En France, offensive de la Fondation Jérôme Lejeune organisation militante de l'ordre moral "pro-vie", qui s'est notamment spécialisée dans les commandos anti IVG, les prières de rue devant les hôpitaux et la participation aux diverses démonstrations de la Manif pour Tous, elle s'en prend à Mmes Laurence Rossignol, ministre des droits des femmes et Danièle Gaudry, du planning familial, et les poursuit en diffamation pour  avoir dénoncé la distribution de livrets de propagande contre l’IVG, le droit de mourir dans la dignité, etc. aux élèves d’établissements scolaires privés sous contrat. Il est reproché, entre autres, à Danièle Gaudry  d’avoir évoqué les « contrevérités scientifiques » du livret de la Fondation. Celle-ci plutôt que de débattre va tenter sa chance devant un tribunal, c'est une bonne vieille tactique qui a pour but de sécher les finances de l'adversaire, la Fondation étant quant à elle à l'abri de ce souci, tant elle regorge de dons venus de la catho-sphère réactionnaire.
En France toujours : union sacrée de deux officines, l'une raciste, représentant une des nombreuse chapelles de l’extrême-droite, et la FNLP (Fédération Nationale de la Libre Pensée), dont les dirigeants actuels sont issus d’une des mouvances trotskystes passée à l'adoration de l'islamisme radical. Des textes, dont l'un, celui de la FNLP, se veut ironique et érudit, mais qui n'est que venimeux et malhonnête, s'attaquent nommément à Charles Arambourou et à Catherine Kintzler sur leurs positions quant au voile et au burkini ou précisément à Charles Arambourou sur sa lecture de la loi El Khomri. On reste pantois à voir ces organisations, qui se vantent d'être laïques, insulter des gens qui, cela est indéniable, analysent et éclairent le combat laïque de leur vive intelligence et de leur grande honnêteté intellectuelle. Là encore, refus du débat contradictoire et position réactionnaire assénée sans nuance.
L'Association des Libres Penseurs de France ne peut que s'élever contre ces assauts répétés et les dénoncer. Elle assure sans restriction et vigoureusement de son soutien Catherine Kintzler et Charles Arambourou.
En avion cette fois. C'est devenu une habitude le pape François délivre ses messages dans les travées d'un aéroplane : ne craignant pas de s'enfermer dans ses propres contradictions, il démontre au monde entier qu'il n'est pas le progressiste qu'il feint d'être et, qui plus est, qu'il est mal renseigné ou intoxiqué par son entourage ; en effet, il s'en est pris à la théorie du genre – comme s'il n'y en avait qu'une – et a dénoncé la nocivité, supposée en l’occurrence, des manuels scolaires français. Une fois de plus, s’affiche la volonté de l'Église de revenir aux « affaires » en faisant litière de la loi de Séparation et en pratiquant l'ingérence dans les affaires d'un état souverain.
Le Conseil d'Administration de l'ADLPF.

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article