Promouvoir la liberté de pensée et la liberté de conscience

Le monde contemporain, riche de nombreuses potentialités, n’offre pas encore toutes les garanties pour que la liberté de conscience soit une réalité pleine et entière.

De nouveaux espaces se créent pour cette liberté, mais, sans cesse, les dogmes, les cléricalismes tentent d’en limiter les possibilités.

Le combat des libres penseurs de l’ADLPF

L’ADLPF est une association qui s’inscrit dans le combat que les libres – penseurs ont mené depuis 1848 pour que la liberté de conscience et la liberté de penser soient une réalité dans la cité. Elle s’appuie sur la raison, le libre examen et le libre choix pour le citoyen de ses croyances et de ses conceptions métaphysiques. Elle reste fidèle en cela à l’esprit de ses illustres fondateurs que furent F. Buisson et M. Berthelot et attache une attention particulière à la laïcité et à sa défense.

Elle entend faire prévaloir les principes et les valeurs humanistes : raison, paix et laïcité institutionnelle telle qu’elle a été définie par la loi du 9 décembre 1905.

L’ADLPF est membre de l’Union Mondiale des Libres Penseurs (UMLP).

La liberté de conscience

Les hommes pensent que s’il est possible de contraindre les corps et bâillonner la parole, nul ne peut atteindre leur conscience parce qu’ils restent les maîtres ultimes de leurs pensées les plus intimes. Il faut désormais déchanter. Les nouvelles technologies de communication, les réseaux sociaux, la propagande, la publicité etc. font de terribles ravages, précisément dans les esprits. Ici, nous résistons, doutons, critiquons, bref pensons par nous-mêmes, sans jamais chercher

Ramasse miettes

La revue de presse Ramasse miettes, souvent effrontée se veut ironique, se moque, approuve ou désavoue. Elle est l’œuvre d’un seul et ne peut donc pas être parfaitement exempte de parti pris. L’auteur le sait et l’assume pleinement, il souhaite seulement divertir – un peu – tout en informant – beaucoup, sachant que son lecteur dispose de sa pleine liberté d’analyse et de la distance critique propre à tout libre penseur.

Histoire de la Libre Pensée

Initiéepar les libertins qui dénonçaientla mainmise de l’Église sur l’ensemble de la société au moyen de : la religion, la morale, l’enseignement, influençant l’organisation politique, judiciaire et même sanitaire dans les hôpitaux.La Libre Pensée peu à peu s’est émancipée de son déisme initial, a admis la possibilité de ne pas croire, et a mené victorieusement, avec ses alliés, le combat pour la laïcité. Au début du 20è siècle, elle devint « Libre Pensée » et compta plus de 50 000 adhérents, parmi lesquels de nombreux scientifiques.

Les combats de la Libre Pensée

L’ADLPF combat pour les valeurs d’émancipation de l’Homme, pour l’autonomie de la personne, pour la pratique active de la citoyenneté, pour la liberté absolue de conscience et plus généralement pour la Liberté pleine et entière, fondamentalement nécessaire au bon exercice de la démocratie, à laquelle elle est attachée. Elle ne s’interdit aucun sujet, débat autant de la préservation des victoires passées que de celles à venir telles les lois de bioéthique, le renouvellement de la citoyenneté et la remise de l’Éducation et de l’Enseignement républicains au centre des préoccupations de notre République.

ADLPF : l’Association des Libres Penseurs de France

Le monde contemporain, riche de nombreuses potentialités, n’offre pas encore toutes les garanties pour que la liberté de conscience soit une réalité pleine et entière.

De nouveaux espaces se créent pour cette liberté, mais, sans cesse, les dogmes, les cléricalismes tentent d’en limiter les potentialités.

L’ADLPF est une association qui s’inscrit dans le combat que les libres penseurs ont mené depuis 1848 pour que la liberté de conscience et la liberté de penser soit une réalité dans la cité. Elle s’appuie sur la raison, sur le libre examen et sur le libre choix pour le citoyen de ses croyances et de ses conceptions métaphysiques. Elle reste fidèle en cela à l’esprit de ses illustres fondateurs que furent F. Buisson et M. Berthelot et attache une attention particulière à la laïcité et à sa défense.

Elle entend faire prévaloir les principes et les valeurs humanistes : raison, paix et laïcité institutionnelle telle qu’elle a été définie par la loi du 9 décembre 1905.

L’ADLPF est membre de l’Union Mondiale des Libres Penseurs.

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

11 + 5 =

Les derniers articles