Communiqué de l'ADLPF

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Hier, vendredi 13 novembre 2015, la menace terroriste s'est confirmée de sanglante façon.

Cette nouvelle attaque appelle quelques réflexions.

  1. Comme à l'accoutumée, les exécuteurs sont des individus suffisamment endoctrinés et hallucinés pour perpétrer des crimes dont ils savent qu'ils ne sortiront pas vivants.

  2. Ces opérations font donc appel au crétinisme le plus abouti, à la haine la plus recuite et à la barbarie la plus cyniquement assumée.

  3. Il y a derrière ces attentats de lâches donneurs d'ordres bien à l'abri au fond de leurs tanières et sans doute assez peu empressés de « s'y coller » eux-mêmes. Ils ne se voient certes pas comme de la chair à explosion !

  4. Si l'on observe les motifs qui sont censés justifier une telle inhumanité, on trouve immanquablement l'argument religieux avec sa lecture stupide et littérale de textes réputés sacrés, écrits par des scribes qui vivaient il y a des siècles et qui eux-mêmes étaient des propagandistes, donc enclins aux petits arrangements « édifiants » et aux lubies merveilleuses et obscures à dessein.

  5. Tout cela montre, s'il en était besoin, la nocivité des religions quand elles prétendent gouverner les Hommes. Loin de leur amener la tranquillité et la paix, elles ne sont que fureur, discrimination de l'Autre et enfermement radical de l'Adepte. Rien jamais ne peut justifier de tuer pour une hypothèse, fut-elle divine, rien.

L'ADLPF est naturellement horrifiée par ces derniers attentats qui viennent après ceux des 7, 8 et 9 janvier 2015 et les condamne sans réserve. Elle plaint les femmes et les hommes de confession musulmane qui en subiront possiblement les contrecoups, mais se garde de confondre des pratiquants paisibles et tolérants avec ces djihadistes, individus perdus et éperdus des œuvres d'une forme de religion devenue, plus que jamais, porteuse de haine et de violence, et que nous combattons seulement pour cela.

Nos pensée vont aux victimes ainsi qu'à leurs familles que nous assurons de toute notre solidarité.

Les Français resteront un peuple debout et solidaire.

Le Bureau de l'Association Des Libres Penseurs de France. (ADLPF)

Publié dans ADLPF

Commenter cet article

amalou 15/11/2015 20:38

L'islamisme est une mouvance idéologique qui veut dominer le monde entier. Il a commencé au début du XXème siècle avec le mouvement des frères musulmans,en Egypte, suite à l'effondrement du califat Othoman en 1924.
Cette mouvance nous promet le rétablissement d'un nouveau califat pour sauver le monde entier de cette mécréance pilotée par l'Occident.
Mais ce que nous cachent ces nouveaux prêcheurs de la haine c'est la réalité de ce régime califale totalitariste. L'époque des premiers califes était une époque, l'une des plus sanglantes dans l'Histoire de l'Humanité: l'esclavage de l'Etat, discrimination et racisme, les femmes butins de guerres faisait partie du commerce de l'époque. Les autres monothéistes doivent accepter leur nouveau statut comme sous humains, il devaient payer un impôt colossal pour ne pas être décapités. Les polythéistes n'ont pas droit à l'existence il doivent être massacrés. Les chrétiens de l'Egypte de l'époque payaient un impôt colossal pour échapper à la mort les femmes et les jeunes filles berbères du Nord d'Afrique ont été vendues dans les souks de Damas, de Baghdad et de la Médine dans cette "belle" époque.
L'islamisme de nos jour croit dans la victoire, l'Europe sera bientôt musulmane. C'est ce qu'on entend chaque jour dans les chaînes du monde musulman sans exception.
L'Occident ne veut pas comprendre cette réalité. Au nom de la tolérance, de la liberté, du pluralisme et de l'ouverture sur l'autre, il a oublié de se défendre, il a oublié que la tolérance ne doit pas, en n'importe quel contexte accepter l'intolérance. Cette mouvance ne comprend pas qu'est ce que la liberté, qu'est ce que la laïcité, le seul langage qu'elle comprend est celui des armes.
C'est malheureux d'entendre des petits gamins qui chantent: "nique la France". Ce pays merveilleux qui leur a tout donné et qui a permis à leurs parents de sortir de la misère des pays d'origine, et qui prend en charge leur scolarité et leur bien être. Leur folie est une aubaine pour les différents mouvements extrémistes qui sillonnent la France et l'Europe de nos jours. Éradiquer cette mouvance islamiste est une renaissance de la liberté et de la tolérance et surtout c'est une chance historique pour les musulmans croyants ou non croyants qui croient aux valeurs de la République. Pour sauver les millions qui n'ont rien à voir avec tous ces assassinats et toutes ces radicalisations, il vaut mieux aller directement vers les objectifs. Envoyer un jeune radicalise dans son pays d'origine, c'est une façon de dire aux autres: ceux qui n'aiment pas la France, ils sont appelé à la quitter, le plus vite possible.
Un fondamentaliste, même s'il ne passe pas à l'acte est une bombe à retardement, il porte une haine inimaginable contre l'Occident et sa civilisation et ses valeurs, il doit être expulsé du territoire national ou mis dans une position dans laquelle, il ne pourra jamais passer à l'acte.
Un autre point essentiel que j'aimerai bien souligner c'est la nécessité de libérer la parole sur l'Islam dans ses textes fondateurs. Certes la plupart des gens musulmans ou non croient que l'Islam est une religion comme les autres religions, il ne savent que ce qu'on leur raconte dans les chaînes de télévision ou dans les prêches des mosquées, la réalité de l'Islam est tout autre chose que ce qu'on leur raconte. Ce processus de libération et de conscientisation est primordial, les premiers concernés sont les musulmans eux-mêmes.

jean-armand 15/11/2015 09:56

La guerre nous est déclarée. La tache est immense, mais allons jusqu'au bout. Que chacun se mobilise pour éradiquer ce fléau insidieux, et odieux au plus haut point.
Merci de votre article délicatement rédigé.

Lydia Brogé-le paih 14/11/2015 23:59

Merci pour cet article. Je partage complètement.

adaumer 14/11/2015 21:31

Je partage cet article à 100%...rien à ajouter si ce n'est que je me sens "KO debout" !

Noireau Christiane 14/11/2015 21:16

Comment penser, vouloir, organiser un réseau de résistance?