Attentat de St-Etienne du Rouvray

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

La France est une nouvelle fois meurtrie par une attaque terroriste. L'Association des Libres Penseurs de France (ADLPF) le déplore et s'associe à la douleur des familles.
 
Ces actes sont une des conséquences du laisser-aller dans l'application des principes laïques. On ne peut tolérer, par exemple, des ambiguïtés aussi désastreuses que les propos tenus par le Président de la République lors de sa conférence de presse : « Tuer un prêtre, c'est profaner la République », parce que tuer n'importe quel Citoyen, c'est profaner la République. Voilà un différentialisme de bien mauvaise augure.
 
L'ADLPF regrette que ces situations soient l'occasion d'une instrumentalisation excessive venant tant d'une classe politique qui a perdu tout sang froid, que des grands médias. Elle appelle ceux-ci et ceux-là à plus de raison, de tenue et de retenue. Le choix du compassionnel est par trop entaché d'hypocrisie : aux premiers il est demandé de gouverner fermement et aux seconds d'informer et d'éduquer.
Paris, le 28 juillet 2016

Publié dans ADLPF

Commenter cet article