Laïcité à l'italienne

Publié le par envoyé par JP BERRAUD




"Un professeur d'histoire et littérature d'un lycée professionnel PUBLIC italien s'est vu interdire d'enseigner pendant 30 jours, avec la suspension de son salaire, par une décision du Conseil national de l'éducation publique. Son crime ? Avoir enlevé le CRUCIFIX du mur pendant ses heures. Le prof remettait le symbole religieux à sa place avant de quitter la classe.

   " Le directeur de l'établissement a dénoncé le prof au Conseil National qui a été plus dur avec lui qu'avec les profs accusés de harcèlement sexuel envers des élèves (suspension de un à dix jours). Le professeur, Franco Coppoli, s'est défendu en s'appuyant sur la laïcité de l'Etat, la liberté d'enseignement et la liberté religieuse, mais la suspension a été confirmée par le Bureau régional de l'éducation.
   "Je vous invite à envoyer une lettre de soutien au professeur Coppoli à Istituto Professionale di Stato per i Servizi Alessandro Casagrande Sede centrale ( Indirizzo Economico Turistico e Grafico Pubblicitario), piazzale Bosco, 3 - 05100-Terni"
                                                                                                                     Gian Marco Vidor
                                             

Publié dans LAICITE

Commenter cet article