Donner un nouvel élan à la Pensée Libre

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Lors de notre Congrès national 2008 les 7 et 8 Juin à Sarlat, nous nous étions engager à "mener de nouveaux combats". Nous affirmions :"Tous les dogmatismes les intégrismes religieux, les agissements crapuleux et mortifères des sectes doivent être dénoncés fermement. Il nous faut aussi condamner les atteintes aux droits des femmes, les mutilations sexuelles et les mariages forcés .Il nous faudra défendre la Laïcité, qui n'a pas de frontière, l'athéisme et l'agnosticisme, le droit à la caricature et au blasphème, la création artistique, la contraception et l'interruption volontaire de grossesse, la recherche scientifique sur les cellules souches de l'embryon".

Dix mois plus tard, où en sommes-nous ? Nous avons agis avec beaucoup d'enthousiasme et de volonté... mais hélas, nous n'avons pas été assez convaincants ? Nous avons certes contribué à faire avancer les problèmes par l'action de nos groupes, par l'engagement du Conseil d'administration au niveau national, par nos communiqués sur les événements remettant en cause la Laïcité, la Paix et les Libertés, mais il nous reste des tâches énormes à accomplir.

Le G20 a tenté de "réguler le capitalisme"? Ce n'est pas ce que le monde à besoin : il faut remettre l'homme au cœur de l'économie .Il faut que celle-ci soit au service du peuple et non à la disposition de quelques magnats de la haute finance. Oui, il faut laïciser l'économie. Il faut rendre à l'homme toute sa place et sa dignité, dans une société qui l'a trop longtemps exploité.

L'Europe va se donner un nouveau parlement : notre rôle sera bien de poser quelques questions aux candidats de nos régions, dont la première devra être : "Comment agirez-vous pour que la Laïcité avance dans toute l'Europe ?"

On le constate quotidiennement: par électoralisme, de nombreux élus locaux et régionaux, cèdent aux pressions des fondamentalistes et intégristes de tout poil. Des laïcs algériens, tiraient la sonnette d'alarme à ce sujet lors des 2es Rencontres laïques internationales de Saint-Denis les 4 et 5 avril. Il nous faut prendre ce combat dans toute sa dimension et stopper la progression de ces atteintes à la Laïcité... qu'elles viennent de Benoît XVI, comme de toutes autres "personnalités" religieuses. Que nous réserve "Durban II" qui s'ouvre à Genève, cette semaine, avec l'ambition de remettre sur le tapis, le projet de "délit de blasphème"?

Enfin dans la suite des 29 janvier, 19 mars et 1er mai, il nous faudra soutenir et renforcer le réveil de la classe ouvrière face aux menaces croissantes provoqué par un capitalisme, encore plus agressif qu'avant "la crise", car il n'y a pas de république laïque, sans république sociale.

Il nous faudra aussi, renforcer nos effectifs. Le doublement de nos adhérents, est la condition première pour être mieux entendu et écouté.

Sur ces cinq points, nous devrons lors du Congrès de Port-Leucate bâtir notre programme d'action pour les mois à venir. Nous devrons agir pour que nos revendications aboutissent, portées par un plus grand nombre, nous devrons nous rapprocher de toutes les associations laïques existantes et agir tous ensemble, pour redonner à la pensée libre un nouvel élan, qui nous permettra d'abattre toutes les barrières qui se dressent face à la liberté de conscience, à la liberté d'opinion et à toutes les libertés.

Venez affirmer avec nous cette volonté, au Congrès 2009 de l'ADLPF, les 22 et 23 mai à Port-Leucate (voir notre page 14) et rejoignez-nous... Plus nous seront nombreux... plus nous seront forts !

Joseph PETITJEAN

Président de l'A.D.L.P.F.

 

Commenter cet article