Communiqué de presse

Publié le par Cercle Maurice ALLARD

Cercle Maurice Allard, 17 Rue Ternois, 69003 Lyon Lyon 

                                                                                                       le 14/09/2012

 

Barbarin et Valls une histoire d’amour…

En plein cœur de l’été Mr Barbarin, archevêque de Lyon n’avait-il pas déclaré avec violence, à l’annonce du débat sur le mariage gay, au Figaro que « le Parlement n’était pas Dieu le Père » ! Enfonçant le clou en précisant que pour « nous, la première page de la Bible (dit que le mariage unit un homme et une femme) a un peu plus de force et de vérité qui traversera les cultures et les siècles, que les décisions circonstancielles ou passagères d’un Parlement".

En clair, le « nous » des catholiques exprimait le refus du vote par le Parlement d’une loi civile et exprimait leur prétention à être au dessus des lois : « la bible est plus importante qu’un Parlement ».

Le voilà qui récidive ce vendredi 14 septembre, en tenant des propos encore plus violents qui mériteraient la réprobation de toute la classe politique voire peut-être des sanctions pénales pour incitation à la haine contre un groupe de citoyens de notre pays.

C’est un camouflet de plus pour notre République Laïque !

Une religion quelle qu’elle soit ne saurait prétendre être supérieure à la République Française… Dans ce contexte les citoyens sont en droit de s’interroger sur la rencontre de M. Valls avec Barbarin, en huit clos et ce en début de journée à LYON ? Pourquoi cet empressement et cet acte d’allégeance auprès d’une autorité religieuse qui ne cesse de s’opposer aux institutions de la République ? Comment comprendre le ministre des cultes quand il déclare que Barbarin était dans son rôle alors qu’il attaque violemment notre République ! Peut-il y avoir confrontation lorsqu’il s’agit en réalité uniquement de condamnations dogmatiques issues de la bible et de propos extrémistes faisant l’amalgame entre l’homosexualité et l’inceste. C’est avec de telles « idées » que l’on persécute les homosexuels dans de nombreux pays ? Il était du rôle, du devoir du Ministre de ramener à la raison un religieux qui ne cesse de déraper prenant le risque de créer un trouble grave à l’ordre public.

Il est consternant de constater une fois de plus que les élus, les membres du gouvernement rencontrent sans cesse les religieux, en violation totale de loi de 1905 instituant la séparation des églises et de l’Etat. Devant de tels comportements on ne peut que s’inquiéter des intentions présidentielles de constitutionnaliser la loi de 1905 si sa pratique est contraire au texte et à la volonté des fondateurs de la République !

 

L’association des Libres penseurs de France-Cercle Maurice ALLARD du Rhône condamne avec la plus vive fermeté les propos du cardinal Barbarin qui mettent en péril la paix civile et dénonce la faiblesse des autorités gouvernementales face à cette hégémonie cléricale .

La paix civile est un bien commun, plus que jamais il faut la préserver des appétits cléricaux !

                                                                                 Régis BOUSSIERES

                                                                    Président du Cercle Maurice ALLARD

Publié dans RHONE

Commenter cet article

masse martine 09/10/2012 12:18


Merci pour defendre les lois de la republe laique


pourrons nous un jour vivre notre laicité tranquille, sans pollutions religieuses qui deviennent de plus en plus omnipresentes.

régis 18/09/2012 19:56


@ Michet Thys, 


En effet, on s'était mal compris. Par rapport à notre communiqué il y a des infos. Le Maire de Lyon (Collomb PS) n'a pas fait de déclaration et a refusé de répondre aux journalistes de
Libération! Quant à Najat Vallaud-Belkacem, porte parole du gouvernement, elle prend la défense du soutané, on a "caricaturé ses propos". Le FN du Rhône, soutien l'archevêque "victime d'une
injuste tentative de déstabilisation".

Michel THYS 17/09/2012 18:44


@ Régis.


Je me suis mal exprimé, mais je pense que nous sommes d'accord : un ministre des cultes de la République laïque qu'est la France est obligé de répondre aux revendications de toutes les religions,
mais il n'a pas à les contacter, du moins en l'absence d'un problème relevant par exemple de l'ordre public.

régis 16/09/2012 11:44


@ Michel Thys,


Je ne suis pas vraiement d'accord avec l'argument qui consiste à dire que sous pretexte d'être Ministre des Cultes, Valls rencontre Barbarin. Première remarque, si c'est "des" cultes, pourqoi ne
voit-il que Barbarin (représentant des seuls catholiques), il aurait dû rencontrer le Grand Rabbin de Lyon, le Recteur de la Mosquée, un pasteur, un patriarche ortodoxe, un moine bouddhiste....
Enfin, il est avant tout un représentant du gouvermnement et d'un Etat laïque, il pourrait ne pas aller voir Barbarin qui a fait des déclarations contre la République cela pour montrer sa
désaprobation, cela s'appelle le courage politique. Enfin et surtout, si c'est le Ministe de l'Interieur qui est aussi des Ministre des Cultes ce n'est pas pour rien, à l'origine c'était
uniquement pour controler que les Cultes ne portaient pas atteinte à l'ordre public, maintenant c'est pour instaurer un dialogue et écouter les revendications des communautées religieuses... au
nom de la laïcité "tolérante", "ouverte"...

Miche THYS 16/09/2012 10:52


Ce n'est pas seulement par électoralisme vis-à-vis des catholiques que VALLS a rencontré BARBARIN. Il est dans sa fonction de ministre des cultes, tout comme Barbarin est dans la sienne,
forcément dogmatique et cléricale, lorsqu'il privilégie la théocratie à la démocratie parlementaire. Mais ce faisant, cet archevêque se ridiculise aux yeux de la majorité des gens, y compris des
catholiques non fondamentalistes de toute la francophonie ! Enfin, il fallait quand même rappeler à Valls que sa fonction n'implique aucune allégenace aux religions !

Association des Libres Penseurs de France 16/09/2012 10:53



Merci pour ces précisions