Communiqué du Cercle Maurice Allard

Publié le par Régis BOUSSIERES

Avant de lire ce communiqué, voici les liens indispensables relatant les derniers jugements du Conseil d'Etat, concernant la loi de 1905.

1-/- Décision du Conseil d'Etat [...ici...]

2-/- Article de libération [...ici...]

3-/- La Gazette [...ici...]

4-/- COMMUNIQUÉ de l'Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires [...ici...]

                                                   ----------------------------------------------------------

 

Le 24 juillet 2011

 

Nous avons pris connaissance avec consternation des derniers jugements du Conseil d’État portant sur l’application de la loi de 1905.

Le Cercle Maurice Allard considère que cette nouvelle jurisprudence permettant aux associations cultuelles d’obtenir des subventions publiques sonne le glas définitif de la loi de 1905. Elle s’inscrit totalement dans la conception que se fait N Sarkozy, de la laïcité, c’est à dire totalement rayée de notre cadre philosophique, politique et institutionnel. Hélas, la grande partie des partis de gauche sont muets sur cette question. Nous nous étonnons de cette coïncidence d’appréciation de la part de la plus haute instance judiciaire administrative de l’État en charge de défendre les valeurs de la République contre l’arbitraire des pouvoirs publics. Les portes du clientélisme électoral sur une base communautariste sont désormais grande ouvertes.


A ce jour peu d’associations, de partis politiques et de syndicats se sont exprimés sur cette grave question.

L’Observatoire International de la Laïcité contre les Dérives Communautaires a été une des rares à réagir et nous nous en félicitons. Cependant, son communiqué a soulevé dans notre Cercle de lourdes interrogations et inquiétudes. Tout d’abord dans ce passage « (…) on ne doit pas s’étonner que désormais la laïcité se confonde avec la liberté religieuse. Alors que cette dernière n’est qu’une branche de la laïcité ». Nous estimons que la liberté religieuse n’est pas une branche de la laïcité, mais que c’est la liberté de conscience (ce qui n’est pas la même chose) qui est une branche de la laïcité. Nous n’avons pas en qualité de laïque à distinguer la liberté religieuse de la liberté de conscience car c’est ouvrir la boite de pandore. C’est aux USA qu’il existe la liberté religieuse, ainsi au nom de cette liberté les sectes et les organisations évangélistes se développent sans limite et au nom de cette liberté les créationnistes veulent que leur doctrine soit enseignée à égalité avec la théorie de Darwin. C’est toujours au nom de cette liberté religieuse que la polygamie est autorisée à travers les mormons. Les USA ont d’ailleurs condamné la France à plusieurs reprises au nom du non respect de la « liberté religieuse », par exemple : Les USA ont condamné la France quand celle-ci à décidé que l’Église de Scientologie était une secte (rappelons que 80% des sectes sont originaires des USA et pour cause…), les USA ont aussi dénoncé la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école et la loi sur la burqa au nom du respect de la liberté religieuse. Voulons-nous de cette « liberté religieuse » qui détruit la laïcité et écrase notre espace de liberté (droit au blasphème, de divorce, à l’IVG…) ?


Le texte de l’Observatoire évoque ensuite « un équilibre entre une conception du monde, religieuse, parfaitement légitime et respectable et de multiples autres conceptions, tout aussi légitimes et respectables mais qui ne bénéficient d’aucun privilège public ». Nous sommes consternés par ce passage. Le combat laïque a été de toujours combattre la conception du monde par les religions. C’est au nom de cette conception que l’Humanité a été et est maintenue sous le joug de l’arbitraire et de l’obscurantisme. C’est la raison même de notre combat qui est mis en cause. S’il ne s’agissait que d’un équilibre, les associations laïques n’auraient même plus de raison d’exister… Il n’y a pas d’équilibre mais un rapport de force, que nous avons une nouvelle fois grandement  et lourdement perdu après les décisions du Conseil d’État.


Rappelez-vous des racines chrétiennes de l’Europe qui devaient être inscrites dans le Trait Constitutionnel Européen. Regardez la lutte acharnée de l’Église contre l’IVG, la contraception, le divorce, leur homophobie… A ce jour, les religions empêchent tout débat sur la FIV, le droit de mourir dans la dignité, le mariage homosexuel. L’Église catholique fait de plus en plus de lobbying au niveau politique, elle se mobilise contre des expositions artistiques, des concerts, lutte contre des programmes scolaires (en SVT) et les autres religions ne sont pas en reste : revendications religieuses, prières de rue, le voile islamique, la burqa, agressions de médecin au nom d’Allah…


Il n’y pas d’équilibre, le cléricalisme n’a jamais baissé la garde bien au contraire, il est de plus devenu multiple !

Au vu de leur fanatisme, de leur autoritarisme et de leur obscurantisme « la religion n’est pas parfaitement légitime et respectable ». Nous œuvrons pour la liberté de conscience et selon la formule de Victor Hugo : « le curé en son église et l’instituteur en son école ». La croyance est un phénomène privé collectif qui doit rester dans la sphère privée. Au nom de la prétendue laïcité ouverte les portes de la cité ont été grandement ouvertes aux religions. L’espace de liberté c’estsensiblement réduit. Nous ne voulons pas interdire les personnes de croire mais les religions ont toujours été des facteurs de haine, de division et de guerre. La conception du monde selon les religions n’est pas respectable. Pris au pied de la lettre c’est la guerre sainte, l’inquisition, la lutte contre l’émancipation de l’individu et la science…Affirmer le contraire c’est se couper de Meslier, Voltaire, Diderot, D’Holbach qui n’avaient pas de mot trop dur pour dénoncer la supercherie religieuse…C’est nous couper du combat mené par les « pères fondateurs » de la République. La critique des religions est partie prenant de la lutte pour la laïcité.

De peur de passer pour des extrémistes il n’est pas de bon ton de critiquer les religions mais de là à affirmer que les religions sont légitimes et respectables… Les calotins n’en demandaient pas tant. Et c’est leur amener des arguments supplémentaires. Dès lors, pourquoi ne pas écouter leurs avis sur la FIV ou l’IVG s’ils sont autant respectables que les autres ?


Nous n’avons pas à reconnaitre ou à donner « des bons points » à une ou des religions, cela est d’ailleurs contraire à la loi de 1905 qui ne reconnait aucun culte.

Quant à la fin du communiqué « faut-il alors, devant ce triste constat, s’inspirer de la laïcité à la belge : soit reconnaissance et financement des cultes par l’État mais également reconnaissance et financement des associations laïques et philosophiques par l’État ? » Cela nous semble très défaitiste et aurait pour conséquence de mettre à bas plus de deux Siècles de combat pour la laïcité à la française. Une telle attitude mettrait à mal la République. Nous voulons et réclamons toujours une réelle et totale séparation de l’État et des Églises. Malgré l’alliance des politiques avec les cléricaux l’attachement à la laïcité reste fortement inscrit dans le peuple français.C’est sur ce levier que le Cercle Maurice Allard a décidé de continuer la lutte et appelle tous les laïques et les citoyens à unir leurs forces.

Alors portons haut et fort nos revendications sans concession face aux périls que nous font porter les cléricalismes. C’est notre avenir commun qui est en jeu, après l’indignation ressentie à la lecture des décisions du Conseil d’État reprenons ensemble notre destin et ne le laissons pas sombrer dans les mains des porteurs de dogmes …

 

                                                                        Régis Boussières

                                                                Président du Cercle Maurice Allard

Publié dans RHONE

Commenter cet article

Franck BERNARD 29/07/2011 18:48



Chiche Martine Bosdeveix, rassemblons nous ...


Face aux offensives théocratique que nous subissons nous ressemblons à une armée mexicaine, trahies par ses chefs et démoralisée par ses médias.


J'ai diffusé une lettre ouverte pour tenter un rapprochement pour au mieux aider à ce que diverses associations laïques se rencontre sur le Val d'Oise voire l'IdF.


J'espère que l'ADLPF y répondra favorablement.


Cordialement



Association des Libres Penseurs de France 29/07/2011 19:30



En complet accord avec l'appellation "armée mexicaine..."


Ou puis je trouver votre lettre ouverte?



Rataplan 25/07/2011 12:08



hélas le match est perdu. Oui N Sarkozy e transformant en liberté religieuse ce qui devait rester la liberté de conscience a gagné le jackpot, mais avec la compliasance de l'ensemble des forces
de gauche qui seront ravies du clientèlisme qu'elles pourront mettre en oeuvre au moment des futures élections.... La partie est jouée; le laïcité est morte elle n'a pas vraiment été défendue par
les libres penseurs non plus.....



Association des Libres Penseurs de France 25/07/2011 12:32



Je ne suis pas d'accord avec la fin de votre analyse; nous n'arrêtons d'oeuvrer, de tous les côtés pour la défense de la laïcité! Le gros problème est la non connaissance de ce militantisme! Les
médias nationaux n'évoquent que ce qui les intéressent et ce qui va dans le sens du poil. Et combien de politiques soutiennent vraiment la loi de 1905? Les compromis sont depuis longtemps leur
façon de faire et tout le monde le sait! Qui parlent de nous et quand? Nous réclamons de l'audience, en temps que libres penseurs, au même titre que les religions: cela nous est refusé
constamment! Croyez vous que notre colère ne soit pas à son comble? Mais les élections approchent...est ce que les rassemblements pour la défense de la laïcité ne sont pas appropriés? J'en
appelle à un rassemblement et la rentrée devra être chaude! Il est temps de refuser de nous faire manipuler, exploiter, sans aucune considération. Notre vote ne doit plus être le
moyen de continuer à asservir les citoyens. Personnellement, je crie stop!


Martine Bosdeveix



Fornari Paul 24/07/2011 20:58



Bonsoir/Bonjour


Sauf erreur de ma part,Il faudrait affiché ou donner les références du jugement du conseil d'état, d'une part pour fournie les preuves à cet article et d'autre part pour les lecteurs
(trices) se fassent une idée complète


mais bravo à l'équipement de ce sîte, c'est pas façile à faire


Fraternellement


Paul Fornari



Association des Libres Penseurs de France 25/07/2011 10:10



Voila qui est fait. Martine Bosdeveix


 



Mtiness 24/07/2011 16:27



Au constat de "La grande cause nationale 2011" en faveur de la lutte contre les effets de la solitude est confiéé exclusivement à des organismes religieux... cela en est confirmation éloquente !


Mtiness