Congrès 2010 - Résolution générale

Publié le par Association des Libres Penseurs de France

Congres-Eure-V2.jpgRESOLUTION GENERALE

 

L'association des Libres Penseurs de France, en son 15ème anniversaire ayant tenu son congrès à La Bonneville-sur-Iton (Eure) réaffirme son indépendance à l’égard :

- des partis, dans la résolution des problèmes politiques et sociaux ;

- des pouvoirs publics, en dénonçant le non-respect des principes fondamentaux et constitutionnels.

 

Depuis notre congrès 2009 se sont produits des événements faisant l’objet de nombreux débats médiatiques auquel l’ADLPF demande instamment à être associée.

L’ADLPF condamne :

  • les positions xénophobes, le projet de déchéance de nationalité, nationalité qui prend sa source à la Révolution française, dans la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen énonçant le principe d’égalité ;

  • l’iniquité des réformes sociales récentes entreprises, mises en œuvre par le programme du Conseil National de la Résistance régulièrement démantelé sous les fallacieux prétextes de la crise et d’une prétendue modernité.

L’ADLPF réaffirme son attachement indéfectible au respect du principe de laïcité dans les institutions publiques ou ayant délégation de service public. Les collectivités doivent créer les conditions indispensables à son application. L’ADLPF dénonce la destruction programmée de l’ensemble des services publics.

L’ADLPF ne peut accepter le silence de toutes les institutions religieuses sur des faits répréhensibles, notamment dans des établissements recevant des enfants. Elle dénonce avec force les agissements de tous les intégrismes religieux qui manipulent les consciences dans des institutions scolaires, voire les font participer à des entraînements para-militaires.

 

Au niveau international, l’A.D.L.P.F. condamne énergiquement toutes les dérives et les emprises des religions et des sectes sur les lois des États et les opinions publiques (contre l’IVG, la mort assistée, le darwinisme…), ainsi que toutes les maltraitances, les pratiques barbares et les crimes (violences conjugales, pédophilie, excision, lapidation…) commis au nom d’une hypothétique puissance divine alors que, le plus souvent, les victimes sont réduites au silence.

                               ________________________________________________________


VOEU

L'association des Libres Penseurs de France maintient ses revendications non encore satisfaites :

  • la non-reconnaissance du pseudo État du Vatican, créé par Mussolini (Latran) et le rejet des accords France-Vatican sur les diplômes universitaires ;

  • l’abrogation des lois scolaires anti-laïques et l’attribution des fonds publics à la seule école publique ;

  • l’abrogation des statuts scolaires particuliers d’Alsace-Moselle et des Dom-Tom ;

  • la fin du dualisme scolaire et la nationalisation laïque de l’enseignement ;

  • l’exigence que les représentants de la Nation, les élus et les hauts fonctionnaires s’abstiennent de participer, ès qualités, aux manifestations religieuses ;

  • au nom de la démocratie, l’A.D.L.P.F. demande l’accès aux médias du service public ;

  • la reconnaissance officielle de la journée de la laïcité le 9 décembre.

Publié dans ADLPF

Commenter cet article