La laïcité en grave danger

Publié le par Martine BOSDEVEIX

En introduction, avant de vous donner connaissance de cet article paru dans le Monde, je parodierai volontiers ce titre d"une pièce de théatre bien connue, en la modifiant par: "Vos gueules les corbeaux!"

daté du 19 octobre 2011
Le plaidoyer des représentants des cultes pour " une laïcité de bonne intelligence "
La rencontre s'est déroulée au Sénat, mais il n'a pas été question de politique. Pas de manière directe, en tout cas. Du ton policé qu'ils affectionnent en public, les responsables religieux ont toutefois remis quelques points sur les " i ".
Le premier colloque de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF), organisé lundi 17 octobre, se voulait une réponse dépassionnée aux débats du printemps sur la laïcité et la place de l'islam voulus par le gouvernement. Dès mars, lors de leur première prise de parole collective, les responsables chrétiens, musulmans, juifs et bouddhistes avaient plaidé pour une " laïcité de bonne intelligence ", mettant les responsables politiques en garde contre " les risques de stigmatisation ". Lundi, dans le cadre d'un colloque intitulé " Vécu et promesses de la laïcité dans le cadre de la loi de 1905 ", ils ont martelé leurs convictions. Non, la loi de séparation des Eglises et de l'Etat n'est pas censée " séparer les Eglises de la société ". Non, " l'espace public ne relève pas de l'Etat " et les religions doivent avoir " le loisir de s'y exprimer ". Oui, " les religions sont une contribution à la vitalité sociale, un garde-fou utile contre la sécularisation extrême "" ll n'y a pas d'un côté les croyants et d'un autre les citoyens ou les républicains ", a rappelé Mgr Hippolyte Simon, pour les catholiques.
Les représentants des " nouvelles " religions présentes en France, bouddhisme et islam, ont dit tout le bien qu'ils pensaient de la " laïcité à la française ", à condition qu'elle demeure " libérale et bienveillante " ainsi qu'elle le fut, selon eux, ces dernières décennies ; il faut qu'elle intègre " la diversité ", a ajouté Carol Saba, pour les chrétiens orthodoxes.
Crispation
La laïcité doit aussi " respecter des pratiques qui peuvent étonner ", a souligné le grand rabbin Haïm Korsia, qui défend les aménagements d'horaires pour les étudiants juifs contraints de passer des examens durant le shabbat ou lors des fêtes religieuses.
Ce front commun des religions a certes été réactivé par les polémiques suscitées par certaines pratiques musulmanes. Mais toutes les confessions constatent une crispation de la société sur l'expression religieuse et l'instrumentalisation de la laïcité. " La laïcité de combat connaît des rechutes ", a jugé Anouar Kbibech, représentant du Conseil français du culte musulman (CFCM). " On est dans une période de tensions, pris en tenaille entre un laïcisme de combat et des intégrismes de réaction ", a indiqué le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France. Inquiets des effets collatéraux des débats suscités par l'islam sur leurs propres marges de manoeuvre, les catholiques ont même, ces derniers mois, fait passer des messages aux responsables politiques. Le retour, ou non, de ces questions dans la campagne présidentielle montrera s'ils ont été entendus.
Stéphanie Le Bars

 

Publié dans LAICITE

Commenter cet article

Mtiness 02/11/2011 11:15



Ceci dit, Je suis TOTALEMENT en d'accord avec le commentaire GOOD BYE BEN ALI  !



Mtiness 02/11/2011 11:11



Je ne sais pas si Wikipédia n'est pas aussi "honorable" que notre grand Larousse mais avouez que l'interprétation de mes propos n'est pas adéquate à la définition donnée au mot "tenaille" de cet
illustre dictionnaire...  



Tenailles :




nom féminin pluriel
(latin populaire tenacula, du bas latin tenaculum, du latin classique tenere, tenir)


Outil formé de deux branches croisées et articulées autour d'un axe, terminées par des mors qu'on peut rapprocher pour saisir, serrer ou couper certains objets.

Élément extérieur de la fortification bastionnée, couvrant la courtine.





JC 28/10/2011 16:52



Autrefois,quand on citait une source de référence,c'était le " LAROUSSE".


Aujourd'hui , c'est WIKIPEDIA, c'est à dire une poubelle. 



JC 28/10/2011 16:49



  GOOD BYE BEN ALI  !


Les islamistes sont arrivés au pouvoir.Un peu comme HITLER,par la voie légale.


Il leur manque encore quelques soutiens qui vont leur être apportés par des opportunistes...de gauche et même parait-il des laïques !


La pseudo-révolution arabe a pris fin : la dictature est s'annonce.


Certes,des élections ont eu lieu : des élections truquées avec des votes achetés (en donnant des moutons aux pauvres) et avec  le soutien apporté de façon ostensible par des stations
de radio .


Une organisation par les frères musulmans qui se sont même permis de faire voter les hommes et les femmes par files séparées,qui n'ont pas autoriser certaines listes de se
présenter,accusées de "pro-Ben Ali"


Il n'y a pas d'islamistes modérés,mais toujours des islamistes tout court,qui remettront toujours le "statut" de la femme sur le tapis : Qui parle de statut émet automatiquement une
discrimination !.


Qui parlent déjà de supprimer l'usage quotidien du français en TUNISIE.


L'avenir est sombre .


Cela nous rappelle de bien tristes souvenirs: Algérie,Iran.



Selda 23/10/2011 00:41



A l'évidence, le front uni des religieux de tout poil se constitue ...


Où en est le front commun des Républicains et des Laïques ???



Mtiness 22/10/2011 13:22



L'envahissement du religieux sur la vie quotidienne et la preudo "crise économique" sont les outils avec laquel on cherche à tétaniser les peuples, comme toujours... Cela tient lieu de tenaille
au service des intérêts capitaliste et des prélats.


(wikipédia) Une tenaille (on dit aussi des tenailles) est un instrument qui sert à saisir, serrer, et arracher.


Les tenailles font également partie de la panoplie des bourreaux du Moyen Âge qui s'en servaient parfois pour amputer leurs victimes.