N° 273, 27 août 2022

27 Août 2022

 

Au Japon, échec à la ligue antialcoolique. En France il existe une forme « missionnaire » d’esclavage pilotée par Famille Missionnaire Donum Dei. Certains geôliers se livrent à la guerre du soutif, une curiosité sexiste dont Dupond-Moretti ferait bien de s’occuper, mais il est vrai qu’on se livre en taule dans son dos à des courses de karts. Il est vrai que lui ne danse pas comme la première ministre finlandaise, on a sa dignité ma bonne dame. Le mammouth peine à recruter, il manquera 4000 postes pour la rentrée, pas de quoi déstabiliser le ministre qui reste optimiste. L’espoir fait vivre, comme disait Pandore. Rien de nouveau sous le soleil brûlant d’Arabie saoudite, on continue d’y torturer et d’y pendre… mais les chancelleries occidentales somnolent et regardent ailleurs… le pétrole est un puissant narcotique.

Japoniaiseries.

Début juillet, le Japon a lancé « Sake Viva ! », un concours pour encourager les Japonais de 20 à 39 ans à partager leurs idées innovantes en matière de publicité, afin de stimuler la demande d’alcool parmi les jeunes. Les sources d’inspiration possibles comptent le saké, le shochu, le whisky, la bière ou le vin japonais. Vintage ?

Deo gratias.

Le tribunal correctionnel d’Épinal a condamné, pour « travail dissimulé » l’association catholique Famille Missionnaire Donum Dei (FMDD) qui a fait travailler pendant des années des dizaines de femmes venues d’Afrique ou d’Asie. La FMDD, dont le centre de formation international est en Franche-Comté, doit payer une amende de 200.000 euros pour avoir recruté, entre janvier 2013 et décembre 2016, des Travailleuses missionnaires de l’Immaculée (TMI) dans les restaurants de sanctuaires de plusieurs villes de France. « C’est pour ton bien, ma sœur, et pour la plus grande gloire de Dieu ».

De profundis.

La bien-pensance se régale, la gauche se meurt, à bas la gauche ! Le moment populiste était celui des lignes qui bougent, le moment post-populiste, celui d’une polarisation exacerbée. Le moment populiste ? … c’est ce à quoi les libéraux de tout temps assimilent et résument la gauche tant détestée et crainte. Une escroquerie intellectuelle et propagandiste de plus, la réminiscence mille fois tambouillée du thatchérisme militant.

Paranoïa.

À l’entrée du centre pénitentiaire de Varenne-le-Grand (Saône-et-Loire), le 16 août, un surveillant a imposé à l’avocate Naïri Zadourian de retirer son soutien-gorge et de le placer dans un casier, si elle voulait accéder à son rendez-vous. Un moment « humiliant » pour l’avocate. Une autre raconte sur Twitter : « Je me suis retrouvée seins nus à devoir “tout retirer jusqu’à ce que ça ne sonne plus” au cas où les baleines de mon soutien-gorge permettraient à une personne détenue de se taillader les veines. ». Tristes sires, tristes mœurs, paranoïa administrative, la pire !

Mars attaque ?

Après les petits hommes bleus, voici les petits hommes verts, censés protéger l’environnement. À chaque problème, une bordée de fonctionnaires. Allons, qu’on se rassure, le pseudo-libéralisme sait transiger avec sa propre doxa.

Dupond-Moretti Fresne des 4 fers.

Le ministre de la Justice s’est ridiculisé samedi en promettant « une enquête » sur une activité, une compète de karts, qui s’est tenue à la maison d’arrêt de Fresnes en juillet. Organisée par l’administration pénitentiaire, cette journée a été validée par la voie hiérarchique. Il a suffi que quelques personnalités d’extrême droite s’en offusquent pour que le ministre s’agenouille. Pour ce boulot, il faut être couillu ! En plus, ces galeux se prennent pour des comédiens, pensez donc, ils ont monté et joué une pièce de théâtre.

Ça change des I-Phones.

Un père de famille a promis une virée shopping à ses deux garçons avec un seul mot d’ordre (ou plutôt deux) : « no limit ». Direction Cultura, au centre commercial de la Toison d’Or, Dijon, pour une journée que les deux petits garçons vont se rappeler toute leur vie. Ils ont pris pour 600€ de bouquins ! Qui dit mieux ?

Inconscience.

« J’ai fait une connerie », telle est l’excuse qu’un homme a donné à son féminicide. C’est vertigineux ! « Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde. », a pu dire Albert Camus. Cette lamentable affaire lui donne raison.

Fumerolles.

Depuis le début de l’année, la baisse de 48 % des chômeurs de catégorie A, sur laquelle le gouvernement se répand, s’explique par un simple changement de classification de Pôle Emploi. Depuis janvier 2022, la répartition des demandeurs et demandeuses d’emploi dans les différentes catégories de chômeurs est modifiée, produisant un effet non négligeable sur les statistiques passées… et à venir. On appelle ça pécher par omission.

Contredanse.

Sanna Marin, la Première ministre finlandaise, est sous le feu des critiques depuis la diffusion d’une vidéo la montrant en train de danser lors d’une soirée privée. De toute évidence une polémique parfaitement sexiste. Nous qui croyions la Finlande à l’abri de ces tristes billevesées…

Payez-les, considérez-les !

Plus de 4 000 postes n’ont pas été pourvus aux concours enseignants cette année. Les académies de Versailles et de Créteil sont particulièrement touchées et il manque notamment des profs de maths, de lettres et d’allemand. Dégraissé, brimé, méprisé, le mammouth n’en peut plus. Gribouille se porte bien, merci.

Torture et violence au quotidien.

Salma al-Sheba, la doctorante saoudienne, a été condamnée à 34 ans de prison le 9 août, après avoir enduré violences et harcèlement en détention. Pour les associations de droits humains qui appellent à sa libération, la répression en Arabie saoudite s’est renforcée depuis quelques semaines, mais qu’on se rassure, ABS est toujours le bienvenu et toujours choyé dans les chancelleries européennes.

Du sang et des larmes,

Non, un beaucoup plus modeste « fin de l’abondance »,« des évidences » et « de l’insouciance ». N’est pas Churchill qui veut. Macron tente le coup des efforts qu’il faut consentir, je ne sache pas qu’il ait fait campagne sur ce thème, ni qu’il s’y soumette lui-même.

Touche pas à mon pote !

Agression sexuelle: le pape François cherche-t-il à étouffer l’affaire Ouellet, le cardinal québécois ? En refusant d’ouvrir une enquête canonique à l’encontre de son potentiel successeur, le pape écorne un peu plus la tolérance zéro prônée par le Vatican. Marc Ouellet a été accusé d’«attouchements de nature sexuelle non consentis» sur la personne d’une femme majeure, dans une action judiciaire collective incriminant près de quatre-vingts ecclésiastiques. « 80, 80, 80… 80 chasseurs qui n’avaient pas peur… » ♬♬♬.

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

6 + 3 =