UNE ASSOCIATION NE PEUT ŒUVRER QU’À LA MESURE DU NOMBRE DE SES ADHÉRENTS
REJOIGNEZ L’ADLPF POUR LA RENFORCER DANS SES COMBATS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE LA RAISON

N° 307 – 14 mai 2023

14 Mai 2023

Pap Ndiaye est le roi de l’esquive et sur la laïcité, qui ne le branche pas, il est plus que flou. Le gouvernement aurait perdu son soutien traditionnel, à savoir les « classes moyennes », quand on parle d’amateurisme… En France, pour lutter contre le CO2, on subventionne l’américain Tesla, cohérence en berne. Les islamistes ont eu la peau du maire de Saint-Brévin les Pins, ils l’ont maintenu sous la menace physique et l’élu n’a trouvé aucun secours auprès des instances nationales. La lâcheté est un sport collectif. Empêché, le terme est devenu banal, si un orateur ne plait pas à une poignée de tordus, ils menacent et ils manifestent jusqu’à ce que la conférence soit annulée. Qui parle de liberté d’expression ? Grâce à ce bon monsieur Pap Ndiaye, la laïcité est diluée dans un brouillard d’objectifs divers. De reculade en dérobade, le pilier laïque de la République s’effrite. A quand l’effondrement ?

Pap Ndiaye n’assume pas…

Environ 500. C’est le nombre de signalements pour atteintes à la laïcité au mois de mars.  « Dimanche en politique », diffusée sur France 3 ce 7 mai, le ministre de l’Éducation a expliqué cette recrudescence par la tenue du ramadan, période sacrée dans l’islam, ayant eu lieu du 22 mars au 20 avril cette année. « Les chiffres […] montrent une décroissance depuis le pic d’octobre. Il y a toujours un pic en octobre, lié notamment à la commémoration de l’assassinat de Samuel Paty. Et puis il y a toujours une remontée, chaque année au moment du ramadan », a-t-il détaillé, sans préciser davantage la nature des atteintes en question.

Encore ?

Le gouvernement veut « récupérer » les classes moyennes, autrement dit, il aurait perdu son électorat traditionnel. En effet, quand on fait dans le mou et dans l’approximatif, on ne peut s’appuyer que sur de l’évanescent et de l’à peu près.

Subventionner Tesla.

L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. En voici la preuve : Le constructeur américain Tesla est en route pour rafler le bonus écologique français ? De plus en plus de modèles de la firme américaine profitent de cette aide à l’achat  pour véhicule écologique, au détriment des véhicules de marques françaises, comme Renault ou Stellantis. No comment !

Ils l’ont eu à l’usure…

Honte aux hiérarchies, honte au ministre de tutelle, honte à la macronie en général, honte enfin à la lâcheté et à la tiédeur ambiante face aux ingérences toujours plus hardies de l’islamisme politique. Le maire de Saint-Brévin les Pins, Yannick Morez a démissionné après des menaces liées à un projet de transfert d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile. Le racisme et la xénophobie, mais aussi les calculs de bas étage, sont évidemment à l’œuvre dans cette triste affaire qui devrait faire rougir de honte la République.

Liberté d’expression ?

La ministre Agnès Firmin Le Bodo a annulé sa présence à un débat sur la fin de vie, où elle devait se rendre jeudi 11 mai à Bonsecours, près de Rouen (Seine-Maritime), à cause d’échauffourées et de violences devant la salle où des manifestants contre la réforme des retraites s’étaient réunis. On peut ne pas être pour ce gouvernement, c’est notre cas, pour autant, aucun libre penseur ne peut tolérer que la parole soit empêchée. Qu’on se le dise !

Noyade et dilution.

C’est le boulot de Pap Ndiaye. L’arrêté du ministre de l’Éducation nationale du 12 avril 2023 modifie en profondeur le rôle, la composition, et les compétences du Conseil des Sages de la Laïcité. Cette instance, mise en place en 2018, avait à l’origine pour mission de « préciser la position de l’institution scolaire en matière de laïcité (…) » et de conseiller administration, responsables d’établissements et enseignants face aux difficultés rencontrées pour la mise en œuvre de ce principe. Désormais, la laïcité a été diluée dans un brouillard d’objectifs divers. Selon le décret, le Conseil « étudie les conditions de respect et de promotion des principes et valeurs de la République à l’école et dans les accueils collectifs de mineurs, notamment la laïcité, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, la promotion de l’égalité des sexes et la lutte contre les discriminations ». Il ne manque que le fameux raton laveur ! 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

14 + 12 =