N°63, 3 juin 2022

3 Juin 2022

Le foot, toujours le foot, « panem et circenses », rien de bien nouveau. Acculturation et déculturation, ces outils de pouvoir ordinaires et sournois sont pérennes et utilisés depuis toujours, ils ont été, entre autres, un des moyens de la colonisation. Les É-U ont un problème avec les armes et leur utilisation. Il faut être naïf pour croire que le fait de posséder une arme de guerre est totalement innocent. Tandis que les milliardaires se chamaillent, Valérie Précresse lève plus de 5 millions pour éponger les dettes de son fiasco et General Electric montre une vraie allergie à l’impôt : too big to fail. L’argent mène le monde.

Footeux, incivilités et super buzz.

On le savait, les footeux sont sans discipline et volontiers fraudeurs. L’ultime rencontre de la Coupe qui a opposé le Real Madrid à Liverpool, a démarré avec 36 minutes de retard pour cause de perturbations aux abords de l’enceinte du Stade de France. Connaissant le risque que comportait cette rencontre avec plus de 70 000 Anglais attendus à Paris pour seulement 20 000 billets vendus, la Préfecture de police de Paris  avait imaginé un premier filtrage aux abords du stade. Ça n’a pas vraiment suffi et, depuis, la médiasphère, le préfet Lallement, les politiciens et le vulgum pecus, ne parlent plus que de ça… c’est épuisant.

Footeux footreux.

Le défenseur de Manchester City, Benjamin Mendy, 27 ans, champion du monde 2018 avec l’équipe de France, est accusé par huit femmes pour plusieurs viols et actes de violences sexuelles. Champion de la braguette, aussi.

Violence et acculturation.

Peut-on encore être Ouïghour aujourd’hui ? Impossible pour un Ouïghour de se déplacer sans que le pouvoir chinois ne soit au courant, ni de quitter la région, et encore moins le pays. Sous prétexte de moderniser la région, la culture ouïghoure est systématiquement détruite : la vieille ville de Kashgar a ainsi commencé à disparaître à coups de bulldozer avant que le pouvoir chinois ne se rende compte de son utilité pour le tourisme. Reconstruite « à l’identique », elle ressemble désormais à un parc d’attraction pour amateurs d’exotisme. Le « rêve chinois » dans toute sa splendeur.

Déculturation.

Boris Johnson, à l’occasion du jubilé de la reine Élisabeth, envisage de revenir aux unités de mesures impériales. Fini le système métrique, vive les pounds. « Vous reprendrez bien une livre de plum-pudding ? ». Les Britanniques sont impayables, ils ont quitté l’Europe, qui travaille pourtant dans leur langue, sur un mensonge éhonté, mais repassent en douce avec tous les partenaires les accords européens. Des ingrats nombrilistes et d’incurables arrogants !

Combat de coqs.

Tesla, selon Elon Musk, serait  l’une des armes les plus efficaces de la décarbonation de nos économies et de nos vies quotidiennes, affirmation sévèrement contredite par le rival de toujours, Bill Gates. Triviale poursuite entre milliardaires. « Notre maison brûle » et nous regardons deux enfants gâtés se tirer la langue.

Photos glaçantes.

C’est proprement terrifiant et ça montre un monde au final terrifié. Le « grand frère » a des larmes, des armes et les chocottes.

Spécialité : s’asseoir sur la laïcité.

Darmanin, ministre de l’Intérieur, sur Twitter : « Ce soir, je représenterai le Gouvernement à la messe d’installation du nouvel archevêque de Paris, Monseigneur Laurent Ulrich. Je lui souhaite une belle réussite dans ses missions. ». C’est une spécialité de notre gouvernement de s’asseoir sur la laïcité en contrevenant au le fameux art-1 : « La République française est indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Nos ministres n’ont pas à assister à la (une) messe : qu’ils aient commerce avec des représentants des religions ne pose pas problème, qu’ils participent à leur culte est scandaleux.

La bonne réponse ?

Frédéric Leclerc-Imhoff, un reporter de BFMTV, a été tué dans l’est de l’Ukraine alors qu’il accompagnait des civils à bord d’un bus humanitaire près de Severodonetsk. La justice française s’intéresse à sa mort, le Parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête pour crimes de guerre. Il est bon de ne pas laisser passer cet assassinat sans réagir.

On respire…

L’ex-candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a bouclé son pécressethon et récolté les 5,1 millions d’euros nécessaires pour boucher le trou financier laissé par sa cuisante défaite aux présidentielles. Les gogos sont bien bons.

Le doigt où ça fait mal.

François Ruffin est très détesté  par le milieu politique pour ses prises de positions abruptes et peu « orthodoxes », mais il appuie souvent où ça fait mal. C’est à lire.

Allergie à l’impôt.

Ces grandes « boites » supportent sans broncher les aides des collectivités qui les subventionnent parfois pour les attirer sur leur domaine, mais ce n’est pas pour autant qu’elles condescendent à payer l’impôt, bien au contraire. Alors, pour tant de duplicité, une plainte contre X a été déposée devant le Parquet national financier par l’intersyndicale du site de Belfort, via l’avocate Eva Joly. Cette plainte met en cause les agissements fiscaux de la société américaine General Electric. Le Grand Frère, donneur de leçon et vrai impérialiste, est un radin compulsif.

Mauvaises têtes.

« À l’école, quand on apprend les temps, on commence par le présent, et pas le futur. Ce dont on voudrait parler, nous directeurs ou organisations syndicales, c’est bien de l’école du présent et de toutes les problématiques actuelles ». Réponse carrée du syndicat SE-UNSA au discours de Macron sur « l’école du futur ». Il est vrai qu’enjamber les problèmes pour parler d’autre chose est fort commun dans la stratégie macronienne.

 

 

Dernières nouvelles

0 commentaires

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

11 + 9 =