Congrès de Piriac : Résolution générale

13 Juin 2011

ADLPF A propos de l'ADLPF Congrès de Piriac : Résolution générale

Réunis en congrès à Piriac les 2 et 3 juin 2011, les Libres Penseurs de l’ADLPF expriment leur satisfaction que le Sénat se soit prononcé pour l’instauration d’une journée officielle de la laïcité le 9 décembre, date anniversaire de la promulgation de la loi de séparation des églises et de l’Etat, et qu’il réponde ainsi favorablement à cette demande formulée par notre association depuis 2005. Ils rappellent que la laïcité est un principe qui transcende toutes les idéologies et se situe à l’exact opposé de toute forme de discrimination et de violence. Elle constitue donc un gage de paix et de liberté pour tous.

L’ADLPF revendique :

  • L’application intégrale de la loi de séparation des églises et de l’Etat sur tout le territoire national ;
  • Le non reconnaissance du pseudo-Etat du Vatican, créé par Mussolini (accords du Latran) ;
  • L’exigence que les représentants de la nation et les fonctionnaires s’abstiennent de participer, es qualités, à toute manifestation religieuse et, a fortiori, aux pitreries telles que la reconnaissance de miracles et la béatification de leurs prétendus auteurs ;
  • L’abrogation de la loi Debré de 1959 d’aide à l’enseignement privé et de toutes les lois scolaires anti-laïques qui contreviennent au principe républicain d’attribution des fonds publics à la seule école publique ; la fin du dualisme scolaire et la nationalisation laïque de l’enseignement ;
  • La reconnaissance de l’espéranto comme langue internationale et la création d’une option espéranto au baccalauréat ;
  • Le désarmement universel ;
  • La laïcisation des noms de toutes les fêtes légales, à l’instar de ce qui a déjà été effectué en Uruguay où, par exemple, le 25 décembre est devenu la « fête de la famille », et même en France avec la transformation des « vacances de Pâques » en « vacances de printemps » ;
  • L’utilisation partagée, entre les différents cultes, des édifices religieux entretenus par le contribuable ;
  • L’accès des représentants des libres penseurs aux émissions de télévision du service public.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

6 + 6 =