string(323) ""

Ramasse-Miettes N°195

14 Déc 2020

Un monde de Brut.

Le président Macron a parlé aux jeunes sur leur média Brut. Les propos sont intéressants et j’invite mes lecteurs à suivre le lien.

Nous nous contenterons d’une focale sur les violences en général, elle montre en quoi le Président est dans ses petits souliers : « À chaque fois qu’il y a un problème, j’interroge le ministre et le préfet », dit-il à propos de cette soirée de violence qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux. « La réaction doit être juste et proportionnée. Il y aura des sanctions sur la hiérarchie policière, à un haut niveau », a-t-il promis, tout en dédouanant le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le préfet de police de Paris, Didier Lallement.

Tout est dit, les sanction s’abattront sur la piétaille. Ce n’est pas sérieux, il faut toujours que la hiérarchie soit impeccable si on veut que les subordonnés le soient aussi.

Prospère est la connerie.

L’affaire des mystérieux monolithes venus de nulle part vire à la connerie crasse.

Dans une récente vidéo, on peut apercevoir trois hommes en pousser un en scandant «America First» et «Jésus est notre roi. Le Christ est le roi de ce pays. Nous ne voulons pas d’étrangers venus du Mexique ou de l’espace». Ô amalgame infâme ! L’un de ces idiots porte même un bandeau sur lequel est inscrit le slogan «Make America Great Again». Après avoir réussi à jeter à terre le monolithe d’environ 90 kilos, le groupe l’a remplacé par une croix en bois !  Croix de bois, croix de fer, si tu mourras tu iras dans l’enfer des imbéciles heureux !

Mensonges et tours de passe-passe.

On se moque souvent des commentaires élogieux sur les plate-formes tel Tripadvisor car on soupçonne les restaurateurs et leurs copains de faire du « bourrage d’urnes ». Apparemment, il n’y aurait pas que dans ce secteur qu’on s’arrange avec l’éloge et le passage de pommade.

« Dans la guerre du e-commerce, les commentaires cinq étoiles sont des gages de succès pour séduire les acheteurs. Pour améliorer leur visibilité sur les sites de vente en ligne, certains vendeurs n’hésitent donc pas à faire appel à des intermédiaires pour organiser le remboursement d’achats en échange de commentaires flatteurs ».

Allons acheter chez le commerçant du coin !

Un plaidoyer pour « ce droit si merveilleux d’emmerder Dieu »

Richard Malka, défenseur de Charlie Hebdo, a été le dernier à prendre la parole, vendredi, face à la Cour d’assises spéciale de Paris, plaidant pour « la libre critique des religions » et rendant hommage aux dessinateurs assassinés. Quel souffle ! Mes amis, suivez le lien.

Des deux, qui est Alzheimer ?

Une septuagénaire atteinte de la maladie d’Alzheimer a été reconnue coupable de défaut d’attestation devant le tribunal de police de Vesoul . Whahou l’exploit ! Habitante de Luxeuil , cette dame s’est trompée en remplissant son attestation dérogatoire de sortie. Elle n’avait pas indiqué la bonne date du jour lorsqu’elle s’est fait contrôler en allant faire ses courses. Erreur d’attention ? Mauvaise volonté ? Non. Cette dame est atteinte de la maladie d’Alzheimer et est suivie par des professionnels de santé. Malgré l’appui du maire de la commune et du procureur lors de l’audience, la justice [la juge du siège !] a tranché, reconnaissant la culpabilité de la septuagénaire pour défaut d’attestation, mais avec une dispense de peine.

Y aurait-il une justice spéciale pour les mamies ?

Finis les « Grenelle » et autre « Ségur », voici le « Beauvau ».

Pour déminer une situation ô combien explosive, le chef de l’État va convoquer un « Grenelle de la police », pardon un « Beauvau » qui réunira, à partir de janvier, des représentants des forces de l’ordre, des élus et des citoyens. L’objectif est d’améliorer les conditions d’exercice de la police et de consolider le lien de confiance avec les Français. Mmmouais !

Funérailles nationales.

Emmanuel Macron, pur produit de l’enseignement catholique, n’a jamais été à l’aise avec la laïcité : se rend-il compte de la signification symbolique de ce « deuil national » octroyé à VGE le 9 décembre ? Une superposition calendaire aussi fâcheuse pour le défunt, honoré ainsi pour faire joli et flatter la droite libérale, que pour la laïcité, qui devrait, ce jour là, l’être seule. Elle augure mal, en tout cas, de la loi à venir « confortant les principes républicains ». Toujours le tropisme concordataire, cette fois en filigrane.

« À la fin de l’envoi, je touche ».

« Réduire urbi et orbi la liberté républicaine à celle de blasphémer, c’est transformer notre modèle en un contre-modèle pour les quatre cinquièmes de l’humanité, et le faire passer pour ce qu’il n’est pas et n’a jamais été : l’instauration officielle d’un athéisme militant. » Voilà, c’est dit et bien dit par Régis Debray, en l’occurrence plutôt bien inspiré.  Redisons-le : la laïcité bien comprise est une déclaration de paix universelle. Ceux qui ne peuvent pas comprendre ça ne devraiten pas parler de laïcité autrement qu’en annonçant en guise de préalable qu’ils la combattent sans nuance.

Soupe à la grimace.

Avec Johnson, l’Angleterre peut continuer de se prévaloir du titre de perfide Albion, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, est entrain d’en mesurer l’étendue. Seuls ceux qui ignorent l’Histoire peuvent s’en étonner. First UK, qu’on se le dise, est son mantra. Trump n’a rien inventé en terme d’égoïsme cocardier.

Les footeux se rebiffent contre une suspicion de racisme.

Il était temps. On n’en revient pas. Quand c’est flou il pourrait bien il y avoir un loup. Là, c’est trop en mode buzz pour que ça marque un véritable et sincère virage à 180°. Le jour où la meutes des supporters cessera ses braillardes et ses imitations de singe adressées au joueurs de couleurs, alors là, oui, il s’agira d’un progrès. C’est pour dans 2000 ans. D’ici là…

L’incohérence élevée au niveau de l’Art.

Magasins ouverts, mais cinémas toujours fermés. Sport en salle pour les mineurs, mais salles de sport bouclées. Fin des attestations de déplacement, mais mise en place d’un couvre-feu, avec des dérogations limitées mais possibles, levée du couvre-feu pour Noël mais pas pour le Nouvel An… La Covid prendra-t-elle des vacances de Noël pour mieux se jeter sur nous le soir de Nouvel-An ? Absurde, n’est-ce-pas ? Alors êtes-vous perdus, désorientés ?  Rassurez-vous, vous ne l’êtes que parce qu’on fait beaucoup pour vous perdre et vous désorienter. Sciemment ou non ? Telle sera la question en débat dès que la pandémie sera finie.

Dernières nouvelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhérez à l'ADLPF / Demande d'infos

4 + 2 =