UNE ASSOCIATION NE PEUT ŒUVRER QU’À LA MESURE DU NOMBRE DE SES ADHÉRENTS
REJOIGNEZ L’ADLPF POUR LA RENFORCER DANS SES COMBATS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE LA RAISON

Lettre ouverte à la rédaction jurassienne du Progrès de Lyon

19 Jan 2015

ADLPF La Libre Pensée Faire vivre la démocratie Lettre ouverte à la rédaction jurassienne du Progrès de Lyon

Cher Progrès  (…….),

Je t’écris aujourd’hui bien que sachant que tu ne publieras pas cette lettre, habitués que nous sommes au mépris dont ordinairement tu nous gratifies.

Après les massacres commis à Charlie-Hebdo et dans une supérette casher, tu as, comme tous tes confrères mis en une ce slogan :

« Je suis Charlie » et déployé tes analyses tandis que le talentueux dessinateur Bauer pleurait ses confrères assassinés et mettait son feutre au service de l’impertinence. J’ai été interloqué de voir que tu semblais redécouvrir la Laïcité (je dis redécouvrir car tu as été fondé dans la ville d’Édouard Herriot, grand laïque s’il en fut et semble l’avoir oublié).

Pourquoi interloqué me diras-tu ?

Un peu d’histoire : depuis quelques années déjà un collectif jurassien ( Comité départemental d’action laïque, parents d’élèves, Sou des écoles lédonien, Grand Orient de France et Association des Libres Penseurs de France 39) organise une manifestation autour de la date du 9 décembre en mémoire de la loi de Séparation des églises et de l’État. Ces manifestations sont d’ordre culturel, par exemple : en 2012 une pièce de théâtre fut donnée, inspirée de la tragédie grecque d’Aristophane, Lysistrata, en 2013 une conférence de Henri Pena Ruiz avec pour thème la Laïcité et l’an passé, en 2014, une table ronde dont le thème était « La liberté de Conscience », à laquelle ont participé un représentant des catholiques, un pasteur de l’Église réformée, un intellectuel judaïsant, l’imam de Lons le Saunier, un Conseiller de l’Ordre du GODF et un athée proclamé citoyen parmi les citoyens. Ors, jamais tu ne les annonces, bien que tu en soies toujours informé, ni bien sûr ne les couvres. On se demande pourquoi tant de mépris pour le théâtre engagé, pour un grand intellectuel français, docteur en philosophie, ou pour la modernité d’une table ronde faisant débattre, ce n’est pas si courant, devant des auditeurs attentifs ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas. Cette attitude est incompréhensible surtout quand on sait que le moindre déplacement ou le moindre communiqué de l’évêque Jordi est dûment couvert. Serait-ce pour toi une affaire du genre:

« les laïques combien de divisions » ?

Rassures-toi, j’aurais la décence de ne pas annexer à ma thèse les 4 millions de citoyens du défilé du 11 janvier !

Plus prosaïquement, je relève en page 15 de la livraison du 13 janvier du Progrès, édition du Jura, sur une demie page, deux colonnes et deux photo avec gros titre : « La chanteuse Enzo Enzo se mue en professeur au collège Sainte-Marie ». Deux poids, deux mesures : une demie page pour 23 élèves de l’enseignement confessionnel et la talentueuse chanteuse du « Juste quelqu’un de bien » et rien pour les 110 à 120 personnes que nous réunissons régulièrement – sans ton aide – autour d’événements tout aussi culturels que celui cité plus haut. Heureux collégiens qui ont bénéficié des conseils éclairés de madame Enzo Enzo, pestiférés laïques que Le Progrès ne connaît pas ni ne cherche à connaître.

Nous savons bien entendu que tu ne publieras pas in extenso cette lettre – sans un savant charcutage histoire de l’édulcorer, ce défi tu ne le relèveras pas – aussi sera-t-il mis en ligne sur le site des Libres Penseurs de France : https://www.libre-penseur-adlpf.com/, puis tweeter. Elle aura ainsi, ne  t’en déplaise, quelques lecteurs qui pourrons se faire une idée assez juste du traitement que Le Progrès réserve à la Laïcité en temps ordinaire. Nous souhaitons néanmoins, pourquoi s’interdire le rêve ?, que l’électrochoc du 8 janvier te ramènera à une pratique mieux équilibrée de l’information, y compris locale.

Avec mes salutations, courtoises, laïques et républicaines.

Gilles Poulet

Président national de l’ADLPF

Président de la section 39 de l’ADLPF

Dernières nouvelles

7 Commentaires

    • Esther

      Bien vu Lireine! Allez, que l’actualité soit diffusée largement sur le web!

    • Gilles Poulet

      A Hans Peter,
      nous l’avions fait, mais il a préféré nous déléguer un chroniqueur du journal Catho "La voix du Jura"…

  1. laïcité

    C’est très juste . Mais le Progrès n’avait eu aucun journaliste pour la journée du 13 Octobre 2014 , à Lyon,organisée par Regards de femmes , où le rédacteur en chef de Charlie intervenait en premier ( une douzaine d’intervenants). Ce rédacteur très applaudi, disait : " on peut être tué pour la liberté d’expression " . Prémonitoire n’est-ce pas ? Et il a échappé à la mort parce qu’il était absent ce jour-là . J’ai relaté en détails cette journée sur ADLPF .
    Le Progrès c’est le journal conservateur et consensuel : il a des journalistes laïques mais ils ne sont pas totalement libres et obéissent à leur patron …Pourtant les intervenants étaient de qualité et une journée laïcité, c’était bien peu quand on sait l’importance du sujet. Mais nous sommes si faibles, si divisés . Le terrain est libre pour tous les intégristes. Le patron du CFCM de Moselle réclame le rétablissement du délit de blasphème et le pape lui-même critique notre liberté d’expression, pas touche aux religions.

  2. jmrr

    Le Progrs, le Dauphiné = Le Crédit mUtuel …
    Qui n’a rien de mutuel !
    Par qui est réellement contrôlé le Crédit Mutuel ? à part les administrateurs fatoches ?
    D’où sont issus les gentils directeurs et autres cadres ?
    De quel Ministère sont ils issus ?? … mis en disposition …
    Pourquoi les naques se lancent-elles dans les médias directement, ou dans les activités économiques … voila des questions … qui vont avec !!

Soumettre un commentaire

 

Adhérez à l’ADLPF / Demande d’infos.

10 + 3 =